Aventure, Chine, Ciné-Asia, Corée du Sud, Hong-Kong

SEVEN SWORDS (2004)


Seven Swords

Synopsis : A l’aube des années 1660, la Mandchourie annexe la Chine pour y installer la dynastie Ching. A la suite des multiples insurrections contre le gouvernement, ce dernier interdit l’étude et l’exercice des arts martiaux afin de maintenir l’ordre et la discipline dans le pays. Fire-wind, chef militaire de la dynastie antérieure, se dit qu’en aidant le gouvernement à faire appliquer la nouvelle loi il parviendra à s’enrichir rapidement. Il a projeté de s’attaquer à la dernière ville frontière, petite bourgade du nom de Martial Village, dont les habitants sont réputés rebelles etcourageux.Fu Qingzhu tente de mettre un terme à cette boucherie et décide de sauver Martial Village. Il convainc deux habitants de l’accompagner jusqu’au Mont Heaven pour solliciter l’appui de Maître Shadow-Glow. Ce dernier leur vient en aide et ordonne à quatre de ses meilleurs disciples de partir.

Origine du film : Hong-Kongais
Réalisateur : Tsui Hark
Acteurs : Donnie Yen, Leon Lai, Charlie Young
Genre : Aventure
Durée : 2h25min
Date de sortie : 30 novembre 2005
Année de production : 2004

Notre commentaire : Ce film de Tsui Hark est un Wu Xia Pian. De quoi s’agit-il ? Pour faire simple, on pourrait dire qu’il s’agit d’un film de cape et d’épée chinois. C’est un genre très populaire en Chine. Bien souvent les scénarios de ce type de films puisent leur inspiration dans la littérature chinoise traditionnelle. Comme presque toujours avec Tsui Hark, les combats sont prodigieux, remarquablement chorégraphiés et filmés. L’ensemble du casting fait preuve d’une grande agilité et tous sont talentueux. La photographie est magnifique, et les décors naturels splendides. Le scénario peut nous apparaître comme étant relativement complexe et peut-être même quelque peu confus, mais, encore une fois, il faut avouer que la mise en scène est resplendissante. On retrouve encore une fois Donnie Yen dans la distribution, un habitué du genre, que nous avons vu récemment dans « Flashpoint » (2007), « Bodyguards & Assassins » (2009) et « Kingdom of War » (2008). Mais également Leon Lai, également vu dans ces deux derniers films cités. Un film référence chez Tsui Hark, sans pour autant être son meilleur. À voir …

Notre note :

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :