Action

RESIDENT EVIL : EXTINCTION (2007)


Resident Evil : Extinction

Origine du film : États-Unis usa
Réalisateur : Russell Mulcahy
Scénario : Paul W. S. Anderson
Acteurs : Milla Jovovich, Mike Epps, Ali Larter, Iain Glen, Oded Fehr, Spencer Locke
Genre : Action
Durée : 01h30min
Date de sortie : 3 octobre 2007
Année de production : 2007
Titre Original : Resident Evil: Extinction
Distribué par : Metropolitan FilmExport
Notre note : 3.5

Synopsis : Le virus expérimental mis au point par la toute-puissante Umbrella Corporation a détruit l’humanité, transformant la population du monde en zombies avides de chair humaine. Fuyant les villes, Carlos, L.J., Claire, K-Mart, Nurse Betty et quelques survivants ont pris la route dans un convoi armé, espérant retrouver d’autres humains non infectés et gagner l’Alaska, leur dernier espoir d’une terre préservée. Ils sont accompagnés dans l’ombre par Alice, une jeune femme sur laquelle Umbrella a mené autrefois de terribles expériences biogéniques qui, en modifiant son ADN, lui ont apporté des capacités surhumaines. Depuis le laboratoire d’Umbrella, le Dr. Isaacs les surveille. Il est prêt à tout pour retrouver celle qui représente l’accomplissement ultime des recherches de la firme, la seule personne qui rende possible la mise au point d’un remède : Alice. S’ils veulent avoir une chance, les survivants doivent échapper à la fois aux morts-vivants qui infestent le pays et à Umbrella Corporation.Pour Alice et ses compagnons d’infortune, le combat ne fait que commencer…

Notre commentaire : « Resident Evil: Extinction » est un film d’action avec une pointe d’horreur datant de 2007 et réalisé par Russell Mulcahy à qui l’on doit « Highlander » (1986) avec Christophe Lambert ; « L‘Affaire Karen McCoy » (1993) avec Kim Basinger et Val Kilmer ; « The Shadow » (1994) avec Alec Baldwin ou plus récemment « Le Roi Scorpion 2 » (2008) avec Randy Couture. Du côté du casting, c’est une nouvelle fois Milla Jovovich qui interprète le rôle d’Alice. On retrouve également Oded Fehr et Mike Epps qui furent présents dans le précédent opus « Resident Evil: Apocalypse » (2004)Une chose est sûre, c’est que le « Evil » du titre est de moins en moins « Residentiel« . Cette fois, c’est l’intégralité de la planète qui en danger, car le fameux T-virus s’est répandu sur l’ensemble du globe. On peut donc supposer que c’est là que la notion d »Extinction » intervient. Une fois de plus le film débute quasiment à l’endroit où le précédent s’était arrêté. L’humanité est en ruine et l’histoire va se dérouler dans un univers post-apocalyptique, sans faire de jeu de mots. « Extinction » propose à la fois plus d’action, mais également de meilleurs effets spéciaux que précédemment. Ces effets comprennent une évolution des zombies, mais aussi des corbeaux démoniaques et une mutation du méchant à la fin du film. Milla Jovovich semble beaucoup plus à l’aise avec les chorégraphies de combat. Cependant, il n’y a rien de nouveau dans ce troisième opus de la saga. Pas vraiment de surprise. Cela nous laisse donc avec un bon film à regarder. Sans plus !

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Nombres de Visites

  • 178 982 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Pages et Articles Phares

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :