Action, Chine, Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Guerre, Historique

LA PRINCESSE DU DESERT (2001)


Musa, La Princesse du désert

 

Synopsis : En 1375, les seigneurs Ming renversent l’empereur mongol qui gouverne la Chine. Un nouvel empereur s’installe alors à Pékin. Vaincus, les guerriers mongols s’enfuient dans l’Empire après avoir enlevé une princesse Ming. Une délégation de diplomates et de soldats du royaume de Corée traverse la Chine pour sceller la paix avec le nouvel empereur. Au cours de leur périple, ils croisent des cavaliers mongols qui détiennent la princesse…

Origine du film : Corée du Sud, Chine
Réalisateur : Kim Sung-Soo
Scénario : Kim Sung-su
Acteurs : Jung Woo-sung, Joo Jin-Mo, Zhang Ziyi, Ahn Sung-ki, Yu Rongguang
Genre : Action, Historique, Drame
Durée : 2h08min
Date de sortie : 28 août 2002
Année de production : 2001
Titre Original : Musa
Distribué par : CJ Entertainment

Notre commentaire :« Musa, la princesse du désert » est un film paru en 2001 et réalisé par Kim Seong-su à qui l’on doit également « The Flu ou Pandémie » (2013). Du côté du casting, on retrouve Jeong Woo-seong, Ju Jin-mo et Ahn Sung-ki, acteurs sud-coréens, Yu Rongguang, acteur chinois que nous aurons le plaisir de voir, tôt ou tard, dans des films tels que « New Police Story » (2004), « Little Big Soldier » (2010) ou encore « Police Story 2013 » (2013) et enfin la magnifique Zhang Ziyi que nous venons de voir dans « La Légende de Zu » (2001) de Tsui Hark. L’histoire mettant en scènes des protagonistes chinois, mongols et sud-coréens, nous offrant ainsi une distribution éclectique. « Musa, la princesse du désert » fut un grand succès commercial en Corée du Sud et reçut plusieurs distinctions. On pourrait classifier les films de guerres en deux catégories distinctes. La première avec ceux qui ont une approche romantique en utilisant la guerre en toile de fond, rappelez-vous de Pearl Harbor (2001) et l’autre s’attachant aux faits historiques. « Musa, princesse du désert » est probablement entre les deux. On peut y découvrir une forme de triptyque amoureux. La beauté de la princesse, interprétée par Zhang Ziyi, va détourner le général de sa mission et ainsi déclencher une série de problèmes en cascade. Le film étant coréen, il ne faut pas s’attendre à happy end, et d’ailleurs, c’est l’un des aspects que nous apprécions bien dans ces films. Les éléments qui rendent le film attractif et particulièrement réussi sont la beauté des images et la poésie qui entoure l’histoire. Certes, c’est un film de guerre, mais rien ne vient glorifier la guerre. Par contre, l’honneur est omniprésent. La notion de sacrifice pour la nation. C’est une histoire d’amour également dans laquelle les mots sont inutiles, car c’est essentiellement par les yeux qui l’émotion est transmisse. Aucune certitude se dégage finalement sur les protagonistes, il n’y a pas vraiment de bons ou de mauvais. Bien entendu, les combats sont superbement chorégraphiés et filmés avec même des scènes au ralenti permettant de s’immerger au milieu de l’action. En conclusion, il serait vraiment dommage de bouder ce film qui mérite que l’on s’y intéresse. À voir absolument !

Notre note :

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :