Crime - Policier, Drame

LE DÉSHONNEUR D’ÉLISABETH CAMPBELL (1999)


Le Déshonneur d'Elisabeth Campbell

 

Synopsis : Paul Brenner, un des meilleurs enquêteurs de la CID (Division des enquêtes criminelles de l’armée américaine) est appelé au fort Mac-Callum pour mettre fin a un trafic d’armes. Il fait la connaissance du capitaine Elisabeth Campbell, séduisante instructrice des opérations psychologiques avec laquelle il engage un flirt sans conséquence. Quelques heures plus tard, il apprend que la jeune femme a été violée et assassinée dans l’enceinte du fort. Il découvre par la même occasion qu’Elisabeth était la fille du général Campbell, futur vice-président du pays.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Simon West
Scénaristes : Christopher Bertolini, William Goldman
Acteurs : John Travolta, Madeleine Stowe, James Cromwell, Leslie Stefanson, Timothy Hutton, James Woods
Genre : Policier, Drame
Durée : 1h 56min
Date de sortie : 29 septembre 1999
Année de production : 1998
Société de production : Paramount Pictures
Titre Original : The General’s Daughter
Distribué par : United International Pictures (UIP)

Notre commentaire : Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell est un film policier dramatique datant de 1999 et réalisé par Simon West dont nous venons de voir « Les Ailes de l’Enfer« . Ce film s’inscrit dans notre découverte des longs-métrages de ce réalisateur, le « Cycle Simon West » . Les acteurs principaux sont, John Travolta dont nous avons pu voir dernièrement « Face à Face » (2013) et revoir dans « L’Attaque du Métro 123 » (2009), James Cromwell que nous avons vu dernièrement dans « La Neige tombait sur les Cèdres » (1999), ou encore Timothy Hutton, Madeleine Stowe et Leslie Stefanson. Citons également James Wood inoubliable dans l’excellent « Pacte avec un Tueur » (1987) et que nous avons vu dans « White House Down » (2013).

« Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell » est un film qui débute avec un faux rythme, dans la lenteur, peut être même que certaines personnes iront jusqu’à dire, terriblement lent. Mais assez rapidement, les choses s’accélèrent, pour prendre de plus en plus de vitesse, à l’image de ces attractions dans les foires kermesses ou autres parcs d’attractions. Il y a un meurtre, et le but du jeu, vous vous en doutez, c’est, pour les enquêteurs, de trouver le coupable. Le scénario est bien ficelé, de manière à ce que nos doutes s’orientent toujours vers une autre personne, et en fin de compte, lors du dénouement final, on est étonné d’avoir porté nos soupçons vers tous et jamais vers le véritable meurtrier.

Nous avons vraiment beaucoup aimé l’atmosphère qui règne tout du long de cette enquête. Glauque, sordide, sinistre. Le duo composé de John Travolta et de Madeleine Stowe fonctionne merveilleusement bien. Il est fougueux, irrespectueux, impétueux et bien entendu charismatique. Elle est plus posée, réfléchie, mais tout aussi efficace dans ses déductions et analyses. James Wood était un acteur que j’adorais dans les années 1980-1990, à travers des films comme « Il était une fois en Amérique » (1984), « Pacte avec un Tueur  » (1987), « Cop » (1987), « La Manière Forte » (1991) ou encore »L’Expert  » (1994) et « Casino » (1995). Il est capable de manger un navet et de faire paraître la chose comme passionnante. 

« Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell » n’est pas exempt d’action, bien au contraire. C’est bien filmé, bien construit. En conclusion, on peut dire que l’on passe deux heures dans le divertissement et malgré l’ancienneté de ce film, ce fut un plaisir de le revoir. Il reste très contemporain. À voir ou à revoir, sans se priver. 

Notre note :

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Nombres de Visites

  • 190 574 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :