Aventure, Crime - Policier

SHERLOCK HOLMES 2 : JEU D’OMBRES (2011)


Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres

 

Synopsis : Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l’homme à l’esprit le plus affûté de son époque. Jusqu’au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d’une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène… Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral. Partout dans le monde, la presse s’enflamme : on apprend ainsi qu’en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu’en Chine un trafiquant d’opium est décédé, en apparence, d’une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu’aux Etats-Unis, un baron de l’acier vient de mourir… Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d’avance et semble tout près d’atteindre son objectif. S’il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l’Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

Origine du film : États-Unis, Royaume-Uni
Réalisateur : Guy Ritchie
Scénario : Kieran Mulroney, Michele Mulroney
Acteurs : Robert Downey Jr., Jude Law, Noomi Rapace, Jared Harris, Kelly Reilly
Genre : Aventure, Policier
Durée : 2h 07min
Date de sortie : 25 janvier 2012
Année de production : 2011
Sociétés de production : Legendary Pictures, Village Roadshow Pictures, Silver Pictures
Titre Original : Sherlock Holmes: A Game of Shadows
Distribué par : Warner Bros. France

Notre commentaire : « Sherlock Holmes : Jeu d’ombres » est un film d’aventures datant de 2011 et réalisé par Guy Ritchie à qui l’on doit déjà le premier volet des aventures du célèbre détective, « Sherlock Holmes » (2009). Dans les rôles principaux, on retrouve Robert Downey Jr. et Jude Law. À leurs côtés, on retrouve Jared Harris dans le rôle du Professeur Moriarty, acteur que l’on a pu voir dans « Resident Evil : Apocalypse » (2004) et dans « Pompéi » (2014) et Noomi Rapace que nous avons vu dans « Dead Man Down » (2013) ainsi que dans « Quand vient la nuit » (2014).

Nous voici donc face au deuxième volet des aventures de Sherlock Holmes version Robert Downey Jr. dans le rôle du célèbre détective. Le premier opus était impressionnant, proposant un nouveau point de vue du personnage créé par Sir Conan Doyle, avec beaucoup de style, de l’action rondement menée, de l’humour et une bande son incroyable. Robert Downey Jr. ayant réinventé un Sherlock, son Holmes est arrogant, sociopathe mais néanmoins absolument adorable. Avec le succès de ce premier volet, les producteurs ont décidé de nous proposer une suite. Heureusement pour eux, l’ennemi juré de Sherlock, le Professeur Moriarty, a été mentionné rapidement dans le premier film et donc le scénario laissait ce personnage inexploité. 

Apparemment, il y avait une volonté de faire mieux, mais malheureusement, il faut constater que l’opération n’a pas fonctionné. Dans cette course à vouloir nous offrir plus d’action et des dialogues plus humoristiques, quelque chose d’essentiel à été oublié, un scénario cohérent et intéressant. Il y a beaucoup de trous dans la logique du développement. Comme par exemple, l’histoire du carnet rouge. Comment croire qu’un grand cerveau criminel ne vérifie ses comptes qu’une fois par mois Guy Ritchie semble avoir délaissé l’histoire pour incorporer plus de combats, plus d’actions, de plus gros canons, de plus grosses explosions. La première partie du film est relativement ennuyeuse. Était-ce nécessaire de faire mourir l’un des personnages attachant du premier film dès les premières minutes de ce second volet ? De plus, la réaction de Sherlock Holmes est surprenante, il jette le mouchoir d’Irène Adler, comme pour faire comprendre qu’il ne veut pas s’attacher aux souvenirs. Diantre, mais pourquoi donc ?

La deuxième partie du film est plus intéressante. La séquence dans les bois est vraiment incroyable, dynamique, spectaculaire, à couper le souffle. Après ce passage, le film gagne un certain rythme. Reste un bon film, mais avec une pointe de déception en arrivant au générique de fin.

Notre note :

Bande-annonce du film :

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Nombres de Visites

  • 165 404 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :