Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier

MEMORIES OF MURDER (2003)


Memories of Murder

 

Synopsis : En 1986, dans la province de Gyunggi, le corps d’une jeune femme violée puis assassinée est retrouvé dans la campagne. Deux mois plus tard, d’autres crimes similaires ont lieu. Dans un pays qui n’a jamais connu de telles atrocités, la rumeur d’actes commis par un serial killer grandit de jour en jour.Une unité spéciale de la police est ainsi créée dans la région afin de trouver rapidement le coupable. Elle est placée sous les ordres d’un policier local et d’un détective spécialement envoyé de Séoul à sa demande. Devant l’absence de preuves concrètes, les deux hommes sombrent peu à peu dans le doute…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Bong Joon-ho
Scénario : Bong Joon-ho, Kim Kwang-rim, Shim Sung-bo
Acteurs : Song Kang-Ho, Kim Sang-kyung, Hee-Bong Byun, Kim Roe-ha, Park Hae-il
Genre : Policier
Durée : 2h 10min
Date de sortie : 23 juin 2004
Année de production : 2003
Sociétés de production : CJ Entertainment, Sidus Pictures
Titre Original : Salinui chueok // 살인의 추억
Distribué par : CTV International

Notre commentaire : « Memories of Murder » est un film policier sud-coréen datant de 2003 et réalisé par Bong Joon-ho, à qui l’on doit également « The Host » (2006) ainsi que « Snowpiercer, le Transperceneige » (2013). Les acteurs principaux sont Song Kang-ho, que l’on a pu voir dans « Morsures » (2012), Kim Sang-kyeong, qui fait également partie du casting de « The Tower » (2012) et Park Hae-il, à l’affiche de « War of the Arrows » (2011). De mémoire, c’est le premier film d’origine coréenne que nous proposons sur ce blog. Il ouvre donc la voie …

« Memories of Murder » s’inspire de faits réels qui se sont déroulés à la fin des années 80 et au début des années 90. Ces faits avait défrayé la chronique de l’époque et de nombreux journalistes avaient été déployés dans la région pour couvrir ces événements. Le film présente l’enquête de deux policiers, l’un local et l’autre venant de la capitale, Séoul. Un tueur mystérieux viole et tue des femmes dans une petite ville. Une anecdote précise que le tournage du film a eu lieu sur les lieux mêmes des faits.

Le réalisateur a fait le choix de se focaliser sur l’esprit de l’enquête et des personnes qui la mènent. Le film nous dépeint également l’atmosphère de la Corée du Sud durant cette période de changements où l’industrialisation, la modernisation se développaient. Des usines bruyantes poussaient au milieu des zones agricoles.

Mais nous sommes surtout les témoins de l’incompétence qui régnait joyeusement à cette époque. Nous avons tous vu suffisamment d’épisodes des « Experts » pour savoir comment ne pas contaminer une scène de crime et ainsi nous amuser devant la méthodologie employée dans les scènes concernées du film. De plus notre sympathie pour les enquêteurs commence à faiblir quand on voit les méthodes d’interrogatoires coercitifs utilisées envers un suspect ayant une déficience mentale. On croirait plus assister à des scènes réservées à des états où règne la dictature. 

Même sans rien connaître de la loi coréenne de cette époque, il nous est évident qu’ils utilisent une approche qui s »apparente plus à des méthodes de voyous que de représentant des forces de l’ordre. L’ensemble des protagonistes apparaissent tout simplement comme incompétents pour ce type d’enquête. D’ailleurs pour le traitement de l’ADN, la police doit envoyer les échantillons au FBI et attendre patiemment un courrier de réponse…

La cinématographie de ce film est très plaisante avec des couleurs pastelles à la limite du terne. Il règne une ambiance particulière, essentiellement lorsqu’il pleut. Les personnages sont bien travaillés et très bien interprétés. On pleinement mesurer les effets de leur enquête dans leur vie, dans leur réaction, dans leur discussions, dans leur interrogations. La frustration de ne pas parvenir à progresser et à ne pas appréhender le coupable est palpable. 

Alors certes il n’y a pas vraiment d’action à proprement parler. Pas de gunfight, pas d’explosions, et aucun effet spécial. Reste un film intéressant, et une approche narrative originale. Un film à voir, sans pour autant être le chef-d’œuvre que certains décrivent …

 

Notre note :

 

 

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :