Action, Chine, Ciné-Asia, Comédie, Crime - Policier

BLACK & WHITE (2014)


Black & White: The Dawn of Justice

 

Synopsis : L’agent Wu Ying Xiong est vu comme un héro, depuis qu’il a arrêté des terroristes, dans un avion, sauvant ainsi la ville D’Habor City.
Malheureusement, cette paix n’est que temporaire. Une grande panique se répand dans la ville lorsqu’une série d’explosions se produit, à quelques heures d’intervalles. Ce n’est que le début d’une grande conspiration. Wu doit collaborer avec l’intelligent, mais arrogant et solitaire Chen Zhen pour traquer le fauteur de trouble…

Origine du film : Taiwan, Chine
Réalisateur : Tsai Yueh-Hsun
Acteurs : Mark Chao, Lin Gengxin, Huang Bo, Janine Chang, Guli Nazha, Terri Kwan
Genre : Action, Policier, Comédie
Durée : 2h05min
Langage : Mandarin
Année de production : 2014
Sociétés de production : Beijing Hualu Baina, China Film Group Corporation
Date de sorite : 1er octobre 2014 (Chine)
Titre Original : 
痞子英雄2:黎明升起

Notre commentaire : « Black & White : The Dawn of Justice » est un film d’action sino-taïwanais datant de 2014 et réalisé par Tsai Yueh-Hsun, essentiellement connu comme étant un réalisateur de série télévisée. Les acteurs principaux sont Mark Chao, qui avait déjà joué dans le premier opus, « Black & White » (2012) mais également dans « Détective Dee 2 : La Légende du Dragon des mers » (2013), et Lin Gengxin, qui a également joué dans « The Taking of Tiger Mountain » (2014) de Tsui Hark. « Black & White: The Dawn of Justice » est un prequel a « Black & White » (2009), une série de 24 épisodes diffusée à la télévision taïwanaise, et une suite de « Black & White Episode I: The Dawn of Assault » (2012). On notera l’apparition de Huang Bo, qu’on a pu voir dans « Legend of the Fist : The Return of Chen Zhen » (2010).

N’ayant pas encore vu le premier opus, il nous est impossible d’apporter des explications sur la cohérence des personnages dans leur continuité. Il est de même pour l’histoire. Cela dit, ce film, même si on y fait quelques références à son prédécesseur, peut se voir comme un film unique. L’histoire est intéressante, même si les motivations du méchant de l’histoire ne sont pas parfaitement limpides. Les révélations arrivent assez tardivement dans le déroulement du scénario. 

L’histoire se décompose en deux phases distinctes. La première met en scène les différentes attaques pour isoler la ville du reste du continent. La seconde est la propagation d’un virus, et la lutte des services de police et du gouvernement pour empêcher une hécatombe. Comme souvent dans les films asiatiques, et chinois en particulier, il y a beaucoup de personnages, et parfois, cela nuit à leur développement. Certains apparaissent même comme étant superficiels, voir inutiles. De plus les femmes sont malheureusement cantonnées à des rôles secondaires.  

Cela dit, l’histoire tourne essentiellement autour de Mark Chao qui interprète le rôle de l’inspecteur Wu Ying-xiong et de Lin Gengxin dans le rôle de l’inspecteur Chen Zhen. Ces deux policiers, bien qu’ayant des profils et des méthodes différentes, vont faire équipe ensemble pour déjouer les plans machiavéliques d’un chef terroriste animé par la vengeance. Lin Gengxin apporte souvent un effet comique, de par ses répliques ou de par les situations dans lesquelles il se retrouve. Il adopte parfois des attitudes corporelles et des mimiques qui font penser à Jachie Chan. Cet humour est quelquefois déconcertant et apparaît comme malvenu, ayant tendance à casser notre immersion dans l’histoire. À la vue de la dramaturgie de la situation, il y a peu de chance qu’on fasse ce type de plaisanteries verbales. 

La filmographie est belle et les vues aériennes sont très impressionnantes. Les décors sont assez variés, allant d’une usine désaffectée, à des galeries où réside des sans-abris, en passant par un central de police high tech, ou encore un building de très grande hauteur, centre névralgique de la protection des données informatiques et de la sécurité de la ville, que les deux protagonistes de l’histoire vont, en partie, escalader. Les effets spéciaux sont parfois un petit peu limite, on a vu mieux. Le crash d’un avion de ligne dans un building et l’effondrement, dans un nuage de poussière, de la tour de commandement, ne sont pas sans rappeler la tragédie du World Trade Center de New York. Certains trouveront cela peut-être d’un mauvais goût…

En conclusion, « Black & White : The Dawn of Justice » est un très bon film, relativement spectaculaire, surtout dans sa première partie, avec les scènes des différentes attaques. On passe un excellent moment devant ce film, très divertissant. Un long-métrage largement au-dessus de la moyenne. 

 

Notre note :

 

Bande annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 495 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :