Ciné-Asia, Drame, Hong-Kong

SHINJUKU INCIDENT (2009)


Shinjuku Incident (2009)

 

Synopsis : Au début des années 90, un réparateur de tracteurs chinois entre de façon illégale au Japon à la recherche de sa petite amie Xiu Xiu. Surnommé Steelhead, celui-ci commence à travailler avec son nouvel ami Jie à Shinjuku, un quartier très vivant de Tokyo, en acceptant les petits boulots au jour le jour. Quand il finit néanmoins par apprendre que sa promise est désormais mariée à Eguchi, un leader des yakuzas, il décide de rester au Japon. Pour veiller alors sur elle tout en obtenant la nationalité japonaise, il entre sous les ordres de Eguchi et devient un tueur à gages mais, bientôt, il s’est tant imprégné du pouvoir et du monde des yakuzas qu’il lui semble ne plus être possible de faire demi-tour…

Origine du film : Hong-Kong
Réalisateur : Derek Yee
Scénaristes : Derek Yee, Chun Tin-nam
Acteurs : Jackie Chan, Daniel Wu, Naoto Takenaka, Xu Jinglei, Fan Bingbing, Lam Suet, Masaya Kato
Genre : Action, Drame
Durée : 1h59min
Année de production : 2009
Titre Original : San suk si gin
Société de distribution : JCE Movies Limited
Date de sortie : 2 avril 2009 (Hong-Kong) – 12 juillet 2010 en DVD (France)

Notre commentaire : « Shinjuku Incident » est film criminel dramatique hongkongais datant de 2009 et réalisé par Derek Yee, dont nous venons de voir « Protégé » (2007). Les acteurs principaux sont, Jackie Chan, qu’on a pu voir dans « Le Royaume Interdit » (2008), Naoto Takenaka, qui fut également à l’affiche de « Hara-Kiri : Mort d’un Samouraï » (2011), Daniel Wu, qu’on a vu dans « Tai Chi 0 » (2012), Xu Jinglei, qui était au casting de « Confession of Pain » (2006), Lam Suet, qu’on a pu voir dernièrement dans « Exilé » (2006), Masaya Kato, qui apparait dans la distribution de « Aniki, mon frère » (2000) et la ravissante Fan Bingbing, qu’on a pu voir dans « Bodyguards and Assassins » (2009).

L’histoire aborde un thème intéressant et peu exploré dans le cinéma hongkongais, l’immigration clandestine de Chinois vers le Japon. On peut suivre les aventures Nick alias « Tête de fer » (Jackie Chan) venir clandestinement au Japon pour retrouver sa bien-aimée qui a fait ce chemin quelque temps avant lui et qui ne donne plus de signes de vie. Vivant de petit boulot, il va retrouver l’élu de son Coeur, Xiu Xiu (Xu Jinglei), mais cette dernière est désormais marié au chef d’un clan de Yakuza. Progressivement, « Tête de fer » va basculer dans la délinquance pour devenir un chef de gang. 

La quasi-intégralité de l’histoire se déroule à Shinjuku, l’un des 23 arrondissements de la ville de Tokyo au Japon. C’est l’arrondissement qui compte le plus d’étrangers. C’est également l’un des quartiers les plus animés de Tokyo, mais également un important centre d’affaire avec de nombreux buildings dédiés aux sociétés. 

Il est probable que bon nombre des fans de Jackie CHan furent déconcerté par « Shinjuku Incident ». C’est un Jackie Chan très sérieux, grave même que l’on retrouve dans ce film. De plus pas de Kung-Fu, pas d’acrobaties et pas de cascades à se rompre le cou, comme l’acteur a l’habitude de nous proposer. Un film sombre sur l’enfer de la vie des clandestins, puis sur le basculement dans la criminalité. Un rythme relativement lent, mais une mise scène propre. Le péché mignon des Chinois, c’est souvent d’apporter trop de personnages dans l’histoire. Fatalement, tous ne sont pas développés comme ils le mériteraient. 

Jackie Chan nous livre donc une interprétation plus dramatique qu’à son habitude. En dehors d’une ou deux scènes où il se laisse aller à ses expressions corporelles habituelles, il est assez crédible dans son personnage sérieux et grave. Néanmoins, on peut souligner l’excellente prestation de Daniel Wu, qui joue un des compagnons d’infortune de « Tête de Fer », qui va souffrir dans sa chair, au point de basculer dans la drogue et dans la délinquance. Fan Binbing joue cet amour de jeunesse perdu. À noter que Lam Suet prête une fois encore ses rondeurs à un personnage attachant dont il a le secret.

Beaucoup de séquences furent tournées de nuit et nous proposent des plans des quartiers pauvres en passant même par les égouts. Il n’y a pas d’effets spéciaux particuliers en dehors de ceux mettant en scènes des bagarres et autres fusillades, qui sont peu nombreuses d’ailleurs. La musique du film n’est pas très marquante. 

En conclusion, « Shinjuku Incident » est un film sombre, qui s’inscrit dans le flot des films de gangs et autres triades. On a simplement déplacé l’action de Hong Kong à Tokyo. Il n’y a rien de nouveau à se mettre sous la dent. Rien de transcendant. À la limite, on enlève Jachie Chan, le film perdrait beaucoup de son intérêt. Les fans de l’acteur peuvent zapper ce film. Les autres pourront s’y intéresser par rapport au sujet de l’immigration chinoise. 

 

Notre note :

 

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 528 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :