Comédie, Crime - Policier, Drame, Thriller

KILLER JOE (2010)


Killer Joe (2011)

 

Synopsis : Chris, 22 ans, minable dealer de son état, doit trouver 6 000 dollars où on ne donnera pas cher de sa peau. Une lueur d’espoir germe dans son esprit lorsque se présente à lui une arnaque à l’assurance-vie. Celle que sa crapule de mère a contractée pour 50 000 dollars. Mais qui va se charger du sale boulot ? Killer Joe est appelé à la rescousse. Flic le jour, tueur à gages la nuit, il pourrait être la solution au problème. Seul hic : il se fait payer d’avance, ce qui n’est clairement pas une option pour Chris qui n’a pas un sou en poche. Chris tente de négocier, mais Killer Joe refuse d’aller plus loin. Il a des principes…J usqu’à ce qu’il rencontre Dottie, la charmante sœur de Chris. Alors Killer Joe veut bien qu’on le paye sur le fric de l’assurance si on le laisse jouer avec Dottie.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : William Friedkin
Scénario : Tracy Letts d’après sa pièce
Acteurs : Matthew McConaughey, Emile Hirsch, Juno Temple, Thomas Haden Church, Gina Gershon
Genre : Thriller, Drame, Policier
Durée : 1h 42min
Date de sortie : 5 septembre 2012
Année de production : 2011
Sociétés de production : Voltage Pictures, Worldview Entertainment, ANA Media
Distribué par : Pyramide Distribution

Notre commentaire : « Killer Joe » est une comédie dramatique américaine datant de 2012, réalisée par William Friedkin, à qui l’on doit « Traqué » (2003). Les acteurs principaux sont Matthew McConaughey, que l’on vient de voir dans « Interstellar » (2014), Emile Hirsch, qui fut à l’affiche de « Du sang et des Larmes » (2013) et Gina Gershon que nous avons vu dans « A Day To Kill » (2014).

« Killer Joe » est un film avec une bonne dose d’humour, à moins que ce ne soit l’inverse. De toute façon, on peut dire qu’il est habilement construit, et nous livre une histoire intéressante. Une histoire de criminalité qui se développe au sein d’une famille. Les membres de cette famille bafouent, sans aucune hésitation, la morale conventionnelle, dans la mesure où cela défend leurs propres intérêts. Ils ont développé un pragmatisme articulé autour du matérialisme, et avancent en fin de compte, dans n’importe quelle direction, dans la mesure où cela rapporte de l’argent. En gros, dans la mesure où cela me rapporte de l’argent, je peux faire n’importe quoi ! 

Le père et le fils décident d’embaucher un tueur à gages pour éliminer l’ex-femme du père. La sœur du fils l’apprend et approuve cette idée. La nouvelle épouse du père également. La motivation n’est autre que l’assurance-vie de l’ex-épouse du père, dont la fille serait la bénéficiaire. Chacun ayant ses propres objectifs avec l’argent ainsi récolté. Mais des complications inattendues les forcent à réviser leurs plans. Ces combines résultent souvent de leurs propres échecs, incapables de prévoir les plans d’autrui ou de comprendre comment ils sont eux-mêmes utilisés par d’autres personnes tout aussi amorales qu’elles.

L’élément thématique clé est l’immoralité. Cela ouvre par conséquent la porte à la comédie noire, parce que les protagonistes vont vers des choix scandaleux, en dehors des normes conventionnelles. Cette immoralité est présente ne serait-ce que par le fait que le tueur à gages n’est autre qu’un policier. Cependant, la justice universelle prendra le dessus à la fin de l’histoire dans une scène chaotique. 

Le jeu des acteurs est très fin et l’ensemble du casting livre une belle performance. Une mention particulière pourrait être accordée à Matthew McConaughey pour avoir osé sortir du confort des rôles que son statut lui confère. Alors il est possible que ce film ne soit pas la tasse de thé d’un bon nombre de spectateurs, mais il a la particularité de préserver notre intérêt jusqu’au bout, et de nous amener à nous demander ce que nous venons de voir longtemps après que le film ne soit terminé.

 

Notre note :

 

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Nombres de Visites

  • 165 200 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :