Action

TRACERS (2015)


Tracers (2015)

 

Synopsis : Simple coursier, Cam a du mal à joindre les deux bouts et croule sous les dettes. Un jour, il renverse à vélo Nikki. Il tombe instantanément sous le charme de cette fille séduisante et complexe. Nikki fait partie d’un gang des rues qui pratique le Parkour. Mais au-delà des aptitudes athlétiques et des prouesses, le gang a d’autres activités parfaitement illégales. Fasciné par la jeune femme, Cam la suit bientôt dans son monde de dangers. Le parkour va l’entraîner vers des territoires où il ne s’était jamais aventuré, et Cam va bientôt décrocher un job qui peut lui rapporter gros en bossant pour le chef du gang, Miller. Mais les limites sont de plus en plus floues… S’il ne veut pas y laisser sa peau, Cam va devoir trouver comment se sortir de cet univers inimaginable et inattendu.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Daniel Benmayor
Scénario : Kevin Lund, Leslie Bohem, Matt Johnson, Matthew Johnson, T.J. Scott
Acteurs : Taylor Lautner, Marie Avgeropoulos, Adam Rayner
Genre : Action
Durée : 1h34min
Date de sortie : 20 mars 2015 (États-Unis)
Année de production : 2015
Société de production : Temple Hill Entertainment
Distribué par : Metropolitan FilmExport

Notre commentaire : « Tracers » est un film d’action américain datant de 2015 et réalisé par Daniel Benmayor. L’acteur principal de ce film n’est autre que Taylor Lautner, que nous pu voir dans « Identité Secrète » (2011), mais qui est essentiellement connu pour son personnage de Jacob Black dans la saga des « Twilight« .

On débute le film avec la sensation que l’on va voir une variante de « Premium Rush » (2012), mais très vite, on bascule dans un film qui nous rappel « Banlieue 13 » (2004) ou encore « Brick Mansions » (2014). On suit donc les aventures de Cam, un coursier à vélo qui va s’initier au Parkour et rejoindre une bande d’amateurs de ce type de déplacement, qui usent de leurs compétences pour commettre, ce que l’on va comprendre au fur et à mesure comme, des délits. Une relation amoureuse entre Cam (Taylor Lautner) et Nikki (Marie Avgeropoulos) va compliquer l’histoire. Le scénario aurait pu gagner en fluidité en allégeant l’intrigue. Était-il nécessaire de créer un personnage (Miller) au double-jeu, pour ne pas dire au triple-jeu. De plus, on découvre un petit peu trop vite sa véritable nature. C’est balancer dans une scène courte, où l’on dévoile à la fois ce qu’il est réellement, et qu’il contrevient également à sa fonction.   

Le film semble reposer essentiellement sur Taylor Lautner. Est-il assez expérimenté pour porter sur ses épaules la réussite d’un film ? Pour l’instant, je serais tenté de répondre par la négative. Son jeu d’acteur est correct, mais il y a peu de profondeur dans son interprétation. On rencontre des difficultés à éprouver de l’empathie pour son personnage au passé douloureux et à la vie actuelle de presque miséreux. Cependant, il faut avouer qu’il s’en sort plus que bien dans les séquences d’action, et son implication dans le Parkour est bien maîtrisée. Pour le seconder, on lui a offert la collaboration de Marie Avgeropoulos (Nikki), qu’on a pu voir dans différentes séries comme « Supernatural, « Fringe » ou encore « 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération ». Son rôle est la planque tournante d’un trio amoureux dont on ne comprend pas trop bien certains liens qui semblent la bloquer. Adam Rayner (Miller) est peut-être l’acteur le plus intéressant de ce film. Son personnage est ambigu, mystérieux. Sa sortie est un petit peu simpliste. Sa maîtrise du Parkour est très réussie également. Reste à savoir dans quelle mesure les acteurs ont réalisé ces séquences eux-mêmes …

Le film ayant entièrement été tourné à New York, la photographie nous offre quelques vues aériennes de nuit dont on ne se lasse pas. On appréciera certaines séquences qui sont tournées caméra à l’épaule pour apporter plus de réalisme, en donnant la sensation d’être au plus près de l’action. En dehors de cela, il n’y a rien d’exaltant dans ce film. Comme je l’ai souligné précédemment, les rebondissements sont un peu tirés par les cheveux et trop direct pour qu’on accroche réellement à l’intrigue. En conclusion, « Tracers » est un film moyen qui offre une durée raisonnable (~1h30) pour ne pas en faire une mauvaise expérience.

 

Notre note :

 

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 528 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :