Action, Espionnage

MENSONGES D’ÉTAT (2008) ★★★★★


Mensonges d'état (2008)

 

Synopsis : Ancien journaliste blessé pendant la guerre en Irak, Roger Ferris est recruté par la CIA pour traquer un terroriste basé en Jordanie. Afin d’infiltrer son réseau, Ferris devra s’assurer le soutien du très roué vétéran de la CIA Ed Hoffman et du chef des renseignements jordaniens, peut-être trop serviable pour être honnête. Bien que ces deux là soient censés être ses alliés, Ferris s’interroge : jusqu’où peut-il leur faire confiance sans mettre toute son opération – et sa vie – en danger ?

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Ridley Scott
Scénario : William Monahan
Acteurs : Leonardo DiCaprio, Russell Crowe, Mark Strong, Golshifteh Farahani, Vince Colosimo
Genre : Action
Durée : 2h 08min
Date de sortie : 5 novembre 2008
Année de production : 2008
Société de production : Scott Free Productions
Titre Original : Body of Lies
Distribué par : Warner Bros. France
Notre note : ★★★★★

Notre commentaire : « Mensonges d’Etat » est un fil d’espionnage américain datant de 2008 et réalisé par Ridley Scott, le maître d’œuvre des classiques tels que « Alien » (1979), « Blade Runner » (1982), « Gladiateur » (2000), « American Gangster » (2007), etc. Les acteurs principaux sont Leonardo DiCaprio, qu’on a pu voir dans « Inception » (2010) et « Shutter Island » (2010) et Russell Crowe, présent à l’affiche de « Les Trois Prochains Jours » (2010), « Man of Steel » (2013) ou encore « Noe«  (2014).

L’histoire de « Mensonges d’État » se déroule essentiellement au Moyen-Orient, en Irak, au Qatar, en Jordanie, en Syrie, en Turquie, mais également à Washington aux États-Unis. Nous suivons les opérations de Roger Ferris (Leonardo DiCaprio) un agent de la CIA aux ordres de Ed Hoffman (Russel Crowe) son chef de division. Bien évidemment l’un est sur le terrain confronté à la difficulté de la situation dans les différents pays concernés, et l’autre est à Washington, et s’apparente plus à un bureaucrate. De nombreuses tensions entre ces deux protagonistes surgissent quant à l’élaboration et aux modes employées. 

Le scénario de William Monohan est basé sur le roman du même nom écrit par David Ignatius. Il dépeint la tension actuelle qui existe entre les sociétés occidentales et arabes, mais également l’efficacité des méthodes technologiques et humaines de l’espionnage et du contre-espionnage. Le film a été tourné en grande partie au Maroc après que les autorités de Dubaï aient refusé l’autorisation de filmer sur leur territoire en raison de l’approche politique du script. 

Leonardo DiCaprio est vraiment très bon dans son rôle d’agent de terrain de la CIA. Son implication dans le personnage est totale, physiquement et émotionnellement. Bien qu’homme d’action, il garde un côté « humain » et cherche à préserver la vie des innocents. Russel Crowe n’est pas en reste, il interprète un bureaucrate, vivant paisiblement dans le confort et de sa famille tout en dirigeant son agent comme un vulgaire pion sur un échiquier. Le tout sans aucun remords. Pour lui, il n’y a pas d’omelette sans casser des œufs. Mark Strong, qui joue Hani Salaam, directeur des services secrets jordanien est vraiment excellent, dans un personnage raffiné, élégant mais terriblement efficace dans son métier. 

La photographie du film est très réussie. Ridlet Scott a cherché à souligner le contraste entre la couleur or de la poussière du désert et des villes arabes, et le bleu et le gris de la bureaucratie et de Washington. Pour se faire, il a utilisé la lumière naturelle autant que possible. La filmographie est très propre. Certains ont reproché au réalisateur de tomber dans la facilité en utilisant des vues de surveillance satellites, jugeant que cela fait cliché de film d’espionnage. Au contraire, c’est dans l’air du temps, et ces technologies sont de plus en plus employées dans la lutte contre le terrorisme. Les scènes d’actions sont rondement menées, et Leonardo DiCaprio est très crédible dans ces séquences. 

En conclusion, « Mensonges d’État » est un très bon film d’action, nous plongeant dans les arcanes des services secrets dans la lutte sans merci qu’ils livrent aux terroristes, servi par de bons acteurs et une mise en scène dynamique.

 

Bande-annonce du film :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “MENSONGES D’ÉTAT (2008) ★★★★★

  1. Ah, un très beau film que j’ai adoré !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 13/05/2018, 14 02 33 05335

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 311 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :