Horreur

CONJURING : LES DOSSIERS WARREN (2013)


Conjuring: Les dossiers Warren (2013)

 

Synopsis : Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible, mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : James Wan
Scénario : Chad Hayes, Carey W. Hayes
Acteurs : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Ron Livingston, Lili Taylor
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 1h 50min
Date de sortie : 19 juillet 2013, 21 août 2013 (France)
Année de production : 2013
Sociétés de production : New Line Cinema, The Safran Company, Evergreen Media Group
Titre Original : The Conjuring
Distribué par : Warner Bros. France

Notre commentaire : « The Conjuring » est un film d’épouvante / horreur américain datant de 2013 et réalisé par James Wan à qui l’on doit également « Insidious » (2010). Les acteurs principaux sont Vera Farmiga, qu’on a pu voir dans « Source Code » (2011) et dans « Sécurité Rapprochée » (2012) ; Patrick Wilson qu’on a pu voir dans « L’Agence Tous Risques » (2010), « Insidious » (2010), « Prometheus » (2012) et qu’on peut voir dans la comédie « Dangerous Housewife » (2015) ; Ron Livingston qu’on avait découvert dans la série « Band of Brothers » et Lili Taylor qu’on retrouve au casting du film de Guillaume Canet, « Blood Ties« .

« The Conjuring » nous emmène aux côtés de Lorraine et Ed Warren, un couple spécialisé dans l’étude des phénomènes paranormaux et dans la possibilité de résoudre les problèmes qu’ils engendrent. L’histoire s’attache à suivre plus précisément les problèmes rencontrés par Roger et Carolyn Perron et leurs cinq enfants lorsque ceux-ci s’installent dans leur nouvelle maison à Harrisville dans l’état de Rhode Island. En effet des phénomènes paranormaux vont se manifester dès les premières nuits après leur emménagement. Ces derniers vont aller crescendo et terroriser la famille. Les Warren viendront avec leur équipe et leur matériel pour essayer de déterminer ce qui se passe dans cette bâtisse. 

Vera Farminga interprète Lorraine Warren. Elle est très crédible dans ce personnage, conscient de sa capacité à voir ce que les autres ne voient pas forcément. Encore une fois, je trouve que l’interprétation de Patrick Wilson est peu plausible dans son approche du personnage, Ed Warren. Il traverse les événements sans vraiment d’émotion, pas ou peu effrayé, en dehors des séquences où il cherche à éloigner son épouse pour la protéger de peur de la perdre. Ron Livingston est beaucoup plus crédible dans le rôle de Roger Perron, un père de famille, qui voit son rêve de vivre à la campagne s’effondrer et la quiétude de sa famille disparaître au fur et mesure qu’apparaissent toutes ces manifestations d’esprits malveillants. Une mention particulière pourrait être accordée à Lili Taylor pour son personnage de Carolyn Perron, la mère de famille, qui est le premier témoin des phénomènes paranormaux, et qui n’est autre que la cible de l’esprit démoniaque qui habite la maison. Elle va progressivement être possédée, et son interprétation est admirable de réalisme. Sa métamorphose physique n’est pas sans nous rappeler quelques scènes de « L’Exorsiste » (1973).

Le tournage de ce film s’est réalisé en 38 jours, principalement aux EUE/Screen Gems Studios ainsi que d’autres endroits dans et autour de Wilmington en Caroline du Nord. L’équipe a d’ailleurs fait appel à Diana Pasulka, professeur d’études religieuses à l’université de Wilmington comme consultant religieux pour le projet. Toutes les scènes ont été tournées dans l’ordre chronologique de l’histoire. « The Conjuring » a bénéficié d’un budget de 20 millions de dollars pour engranger 318 millions de dollars au box-office.

Une suite, « The Conjuring 2 : The Enfield Poltergeist » devrait voir le jour sur les écrans en 2016. Un spin-off, « Annabelle », réalisé par John R. Leonetti et produit par James Wan, a vu le jour en 2014.

En conclusion, « The Conjuring » est un excellent film d’épouvante, qui remplit bien son rôle, foutre la trouille. À regarder dans le noir, comme tous films de ce genre, frissons garantis. On se régale. À voir sans hésiter !

 

Notre note :

 

 

Bande-annonce :

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 205 442 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :