Chine, Ciné-Asia, Guerre, Historique

LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE (2014)


La bataille de la montagne du tigre (2014)

 

Synopsis : En 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre. L’Unité 203 de l’Armée de Libération traverse cette région lorsqu’elle tombe sur des hommes de Hawk en train de piller un village. Le Capitaine 203 décide alors de rester et de combattre le chef de ces criminels. Mais, cela n’est possible que si l’officier de reconnaissance Yang réussi à s’infiltrer d’abord dans le camp retranché de Hawk. Une bataille impitoyable, faite de force et de ruse, commence…

Origine du film : Chine
Réalisateur : Tsui Hark
Scénario : Huang Xin, Li Yang, Tsui Hark
Acteurs : Zhang Hanyu, Lin Gengxin, Tony Leung Ka Fai, Yu Nan, Tong Liya
Genre : Action, Aventure
Durée : 2h20min
Date de sortie : 23 décembre 2014 (Chine), 17 juin 2015 (France)
Année de production : 2014
Sociétés de production : Bona Film Group, China Movie Channel, Youku Tudou Film
Titre Original : Zhì qu weihu shan
Distribué par : Metropolitan FilmExport

Notre commentaire : « La Bataille de la Montagne du Tigre » est un film chinois historique de guerre datant de 2014 et réalisé par Tsui Hark, produit par Huang Jianxin et Yu Dong et basé sur la nouvelle « Tracks in the Snowy Forest » de Qu Bo. Les acteurs principaux sont Zhang Hanyu, qu’on a pu voir dans « Special ID » (2013), Tony Leung Ka-fai, qu’on a pu voir dans « Tai Chi Zero » (2012) ou encore dans « Filatures » (2007), Lin Gengxin, qu’on a pu voir dans « Black & White » (2014) et Yu Nan, qu’on a pu voir dans « The Expendables 2 » (2012).

Bien que le personnage de Yang Zirong (1917-1947) soit inspiré d’une personne réelle, l’autre héros de l’histoire, Shao Jianbo, est fictif, Qu Bo ayant créé un personnage basé sur lui-même. L’histoire est vue à travers le point de vue de Shao Jianbo. La société Bona Film Group a acheté les droits du roman en 2009 et en avait prévu l’adaptation cinématographique depuis. Le roman de Qu Bo a également été adapté dans le célèbre opéra Taking Tiger Mountain. 

L’histoire nous emmène sur des événements datant de laprès capitulation du Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’armée populaire de libération doit reprendre le contrôle de zones envahies par des bandits qui ont fait main basse sur un arsenal japonais et qui sèment la terreur auprès de villageois du secteur. Shao Jianbo, connu sous le nom de code de capitaine 203, accompagné d’une petite unité de 30 hommes va affronter ces bandits avec l’aide de Yang Zirong. Ce dernier va réussir à obtenir la confiance de Hawk, le chef des malfrats, pour permettre au capitaine 203 et à son unité d’attaquer la forteresse où les hors-la-loi ont établi leur résidence. 

Dans ce type de fresque, il y a toujours une multitude de personnages et malheureusement certains n’obtiennent pas un développement qui pourrait s’avérer intéressant pour une meilleure compréhension de leur implication dans l’histoire. Zhang Hanyu est Yang Zirong. Il offre ici toute la dimension de son talent. La malice de son personnage va permettre la chute des brigands. On pourrait cependant regretter le côté théâtral qu’aura voulu apporter l’acteur à son personnage. Tony Leung Ka-fai est le chef des « méchants », Hawk. Son interprétation est magistrale, personnage à la limite du maléfique, vicieux et fourbe. Lin Gengxin interprète, quant à lui, Sha Jianbo ou le Capitaine 203. Il nous apparaît peut-être un peu jeune pour un rôle d’officier de ce niveau. De plus, son personnage aurait également pu bénéficier de plus de relief, de plus de développement. 

Le film s’est positionné en tête du box-office chinois lors de sa semaine d’ouverture remportant 52 millions de dollars en six jours. Dans sa deuxième semaine d’exploitation, le film est resté au sommet engrangeant une somme supplémentaire d’environ 58 millions de dollars en dépit de la concurrence amenée par « La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons » (2015). En mars 2015, il avait rapporté plus de 150 millions de dollars en Chine, faisant ainsi de « La Bataille de la Montagne du Tigre » le dixième film ayant rencontré le plus grand succès de tous les temps en Chine. 

En conclusion, Tsui Hark nous offre un bon divertissement, avec inévitablement quelques lenteurs en début de film. Il trouve un bon équilibre entre la réalité et le mythe avec juste ce qu’il faut de clin d’oeil aux oeuvres précédentes ayant dépeint la même histoire. À voir, sans hésitation !

 

Notre note :

 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE (2014)

  1. Si on élimine ce sentiment que ce film est dédié à la gloire de l’armée chinoise, il reste un film d’action sympathique, sans aucun temps mort.

    Aimé par 1 personne

    Publié par Kyu-chan | 21/09/2017, 17 05 16 09169

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 009 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :