Drame, Guerre

BEASTS OF NO NATION (2015)


Beasts of No Nation (2015)

 

Synopsis : Alors qu’il n’est encore qu’un jeune garçon, Agu devient un enfant soldat, embrigadé de force dans l’armée du sanguinaire « Commandant ».

Origine du film : Américain
Réalisateur : Cary Joji Fukunaga
Scénario : Cary Joji Fukunaga
Acteurs : Idris Elba, Abraham Attah, Kurt Egyiawan
Genre : Drame, Guerre
Durée : 2h16min
Année de production : 2015
Sociétes de production : Red Crown Productions, Participant Media, Netflix
Date de sortie : 16 octobre 2015 (États-Unis)
Distribué par : Netflix

Notre commentaire : « Beasts of No Nation » est un film dramatique de guerre américain datant de 2015 écrit et réalisé par Cary Fukunaga que beaucoup ont découvert à travers son travail de réalisation sur la série télévisée « True Detective« . Les acteurs principaux sont Idris Elba, qu’on a pu voir dans « Takers » (2010), « Ghost Rider : L‘esprit de Vengeance » (2012) ou encore dans « No Good Deed » (2014) et Abraham Attah, dont c’est là les débuts au cinéma et qui a été récompensé du Prix Marcello Mastroianni lors des cérémonies du 72e Festival International du Film à Venice en septembre dernier.

Pour « Beasts of No Nation », Idris Elba nous offre une magnifique prestation. Un personnage de chef d’une section militaire formée essentiellement de jeunes enfants, pour la plupart enrôlés de force et surtout endoctrinés, manipulés de manière à en faire des guerriers particulièrement redoutables, pour ne pas dire dangereux. Le personnage interprété par Idris Elba use de la psychologie pour orienter l’esprit de ces gamins. La drogue viendra également décupler leur courage et/ou leur déprime. Un personnage ambigu, complexe, et même pédophile… Mais la révélation, c’est certainement le jeune Abraham Attah qui prend le rôle d’Agu. Une prestation d’un très haut niveau. Un enfant apeuré qui voit son père et son frère exécutés de manière arbitraire devant ses yeux. Un enfant apeuré, car fait prisonnier par un groupe de rebelles. Un enfant formé à la guérilla. Un enfant drogué, violé et forcé à commettre des meurtres. Impressionnant de réalisme et de justesse. Grotesque avec ses rangers trop grandes, son bonnet inca, sa clope au coin des lèvres et sa kalachnikov presque aussi grande que lui …

Cary Fukunaga a dirigé le film sur la base de son propre script, y ayant travaillé pendant sept ans. La bande originale du film est signée par Dan Romer. La photographie principale du film s’est faite dans la région orientale du Ghana. Le film a été tourné dans Koforidua et Ezile Bay à Akwidaa. 

L’ambiance générale du film nous ferait rapidement oublier les délices des premières minutes où Agu (Abraham Attah) œuvre joyeusement dans sa vie en essayant de vendre une carcasse de télévision vide. C’est à partir de cette lumière que le film va plonger dans l’obscurité et vous plonge dans une situation difficile en accompagnant les pertes d’Agu. Les deux heures qui suivent sont une chute dans la misère et dans une présentation de dilemmes brutaux. Une présentation de l’utilisation d’enfants-soldats qui ne sauront pas quels sont vraiment les tenants et les aboutissants de ce qui se passe. Les enfants se battent pour un avenir qu’ils ne connaîtront jamais. Un rêve qui de toute manière ne sera pas en mesure de les aider à trouver la paix intérieure en raison des atrocités qu’ils ont commises. 

En conclusion, la cinématographie de Fukunaga est assez bonne. Il y a clairement une atmosphère. Le style favorise la musique ambiante sur les montages des scènes de guerres. Il est évident qu’avec ce type de film, l’ambiance et le sujet développé, les avis seront très partagés. Mais on peut néanmoins souligner l’effort d’aller au-devant de ces critiques en proposant l’un des films de guerre les plus notables de cette décennie. À voir, sans hésiter 

 

Notre note :

 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 199 942 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :