Comédie, Romance

L’ABOMINABLE VÉRITÉ (2009)


L'abominable vérité (2009)

 

Synopsis : Ambitieuse productrice de talk-show, Abby Richter se targue de pouvoir trouver instantanément une solution à n’importe quel problème. Le seul qu’elle n’a pas réussi à résoudre, c’est son célibat. Lorsque le taux d’audience de son émission faiblit, Abby est obligée d’engager un nouvel animateur soit-disant expert en relations humaines, Mike Chadway. Dans l’émission, celui-ci traite de ce qui plaît vraiment aux hommes. Le choc est rude entre la jeune femme et ce provocateur odieux et macho. Le pire, c’est qu’il fait grimper l’audience et devient incontournable… C’est alors qu’Abby rencontre Colin, son voisin, un chirurgien célibataire qui est tout l’opposé de Mike Chadway. Cette fois, Abby veut mettre toutes les chances de son côté. A contrecoeur, elle fait appel à Mike… Alors que Mike conseille Abby à coups de théories provocantes qu’elle finit par suivre, tous deux découvrent une autre vérité : aussi différents puissent-ils être, hommes et femmes ont en commun certains sentiments…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Robert Luketic
Scénaristes : Nicole Eastman, Karen McCullah Lutz, Kirsten Smith
Acteurs : Katherine Heigl, Gerard Butler, Cheryl Hines
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h36min
Date de sortie : 24 juillet 2009 (États-Unis), 26 août 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Relativity Media, Lakeshore Entertainment
Titre Original : The Ugly Truth
Distribué par : Sony Pictures Releasing France

Notre commentaire : « L’Abominable Vérité » est une comédie romantique datant de 2010 réalisée par Robert Luketic, à qui l’on doit également « Kiss & Kill » (2010). Les acteurs principaux sont Katherine Heigl, qu’on devrait retrouver dans « Dangerous Housewife » (2015) et Gerard Butler, qu’on a pu voir dans « Que Justice soit Faite » (2009) ainsi que dans « La Chute de la Maison Blanche » (2013).

Bien qu’il s’agisse d’une comédie romantique, « L’abominable Vérité » est loin d’être un film cul-cul la praline à l’eau de rose. Non, l’histoire proposée dans ce long-métrage d’environ une heure trente est intéressante. Elle nous emmène dans le monde du petit écran. Abby Richter est la productrice d’un show télévisé officiant le matin, à Sacramento en Californie. Sa vie sentimentale est plutôt plate, car son niveau d’exigence est trop élevé, rêvant de l’homme parfait et/ou du prince charmant. Sa vie professionnelle et personnelle va être chamboulée lorsqu’elle va rencontrer Mike Chadway, animateur d’une émission nommée « L’abominable Vérité », recruté par sa chaîne afin de dynamiser la case du matin dont s’occupe Abby. Mike va coacher Abby pour qu’elle puisse séduire son nouveau voisin, Colin, en qui elle voit l’homme idéal. Le postulat de base tendrait à démonter que les personnes ayant vécu des déceptions sentimentales se créent une vérité absolue qui devrait s’appliquer à tous. Que les relations entre les hommes et les femmes seraient stéréotypées. Bien entendu, le script va casser cette théorie et ce qui devait arriver, arriva …

Katherine Heigl est Abigail « Abby » Richter. L’actrice apporte, à la fois, beaucoup de charme à son personnage, une bonne dose de naïveté et un côté ingénu à peine voilé. Gerard Butler est Mike Chadway. L’acteur donne un côté bourru à son personnage, il parle crûment, pensant que SA vérité est la vérité. Cependant progressivement, il va livrer sa sensibilité et ouvrir son cœur. C’est finement interprété. Eric Winter est Colin Anderson, un chirurgien orthopédiste, voisin d’Abby. L’acteur apporte beaucoup de charme à son personnage, offrant un physique avenant. Lui aussi apporte une certaine naïveté à son personnage, mais apparaît légèrement trop lisse, trop poli, trop correct. 

« L’Abominable Vérité » a été réalisé par les producteurs de Legally Blonde et écrit par une équipe de trois femmes. Le personnage de Mike Chadway est prétendument basé et inspiré par Adam Carolla. Gerard Butler a assisté au « Adam Carolla Show », pour observer le présentateur vedette de manière à préparer au mieux son rôle. Le film a été, dans sa grande majorité, filmé sur place en Californie, et plus précisément à Sacramento, Los Angeles et San Pedro. La scène vers la fin du film offre un point de vue du pont Foresthill près de Auburn. Doté d’un budget de 38 millions de dollars, le film a rapporté plus de 205 millions de dollars. « The Ugly Truth« , son titre originale, a fait l’objet d’une édition en DVD, par le 3 février 2010. Pour en savoir plus, consulter la fiche du film sur le site de DVD.Fr.

En conclusion, « L’abominable Vérité » est un film plaisant. Les dialogues sont particulièrement croustillants et s’approchent réellement de la manière dont Monsieur Tout le Monde parle au quotidien. La petite tension qui se met en place entre les deux principaux protagonistes de cette histoire offre des couleurs à l’histoire. Malheureusement, on n’évite pas certains clichés, même si les acteurs sont très bien installés dans leur rôle respectif. Certainement pas un film mémorable, mais un agréable divertissement. À voir …

 

Notre note :

 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 149 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :