Horreur

DESTINATION FINALE 4 (2009)


Destination finale 4 (2009)

 

Synopsis : Alors que Nick et ses amis s’apprêtent à s’amuser devant une course automobile, celui-ci a une prémonition horrifiante : un terrible concours de circonstances fait voler en éclat une voiture de course, projetant des débris enflammés qui achèvent brutalement ses amis et fait s’écrouler sur lui une rangée des tribunes. En proie à la panique, Nick parvient à convaincre sa copine Lori et leurs amis Janet et Hunt de quitter les tribunes seulement quelques secondes avant la réalisation de son effroyable vision…Persuadé d’avoir échappé à la mort, le groupe d’amis semble avoir une seconde chance, mais malheureusement pour Nick et Lori, ça ne fait que commencer. Alors que ses prémonitions se poursuivent et les survivants commencent à mourir les uns après les autres – de façon de plus en plus brutale – Nick doit trouver le moyen d’échapper à la mort une fois pour toute, à moins d’atteindre, lui aussi, sa destination finale.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David R. Ellis
Scénariste : Eric Bress
Acteurs : Bobby Campo, Shantel VanSanten, Nick Zano, Mykelti Williamson
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 1h 30min
Date de sortie : 26 août 2009 (France), 28 août 2009 (États-Unis)
Année de production : 2009
Société de production : Zide/Perry Productions
Titre Original : The Final Destination
Distribué par : Metropolitan FilmExport

Notre commentaire : « Destination Finale 4 » que l’on retrouve aussi sous le nom de « The Final Destination » est un film d’horreur américain datant de 2009, réalisé par David R. Ellis, à qui l’on doit également « Destination Finale 2 » (2003) ainsi que « Cellular » (2004). L’acteur le plus connu dans ce casting est Mykelti Williamson, qu’on a pu voir dans « Les Ailes de l’Enfer » (1997).

L’histoire proposée dans « Destination Finale 4″ reprend la trame de cette saga. Une personne, l’espace d’un instant, est sujet à une prémonition, voyant sa propre mort et celle de ses camarades du moment, lors d’un événement particulier en cours. Dans cette version, l’action de départ se passe durant une course de voitures sur ovale comme les Américains les affectionnent. Nick O’Bannon fuit donc les gradins quelques minutes avant que l’accident ne se déroule échappant ainsi à la mort. Cette dernière va donc revenir sous une autre forme pour terminer le travail. Une fois encore, les différents protagonistes vont décéder les uns après les autres dans des accidents terribles. 

Ce nouvel épisode de la franchise des « Destination Finale » a abordé un virage, et pour de nombreux fans, un virage pour le pire, pour le moins bon, le nettement moins bon. Comme fans de cette saga, nous sommes quelque peu déçus par cette démonstration sanglante banale et trop prévisible dans ce film. « Destination Finale 4 » manque de beaucoup, pour ne pas dire de tous les éléments qui ont rendu ses prédécesseurs si divertissants. 

Le développement des différents personnages est trop faible, ce qui provoque peu ou pas de sympathie lorsque le sort de la personne se joue. En outre, un bon nombre d’accidents dans ce film ne sont pas vraiment provoqués par la présence d’une force surnaturelle, mais plutôt en raison de l’ignorance des victimes et de leur méconnaissance de l’environnement dans lequel ils évoluent. On peut prendre par exemple le cas de l’infirmier qui laisse une baignoire thérapeutique déborder en oubliant de fermer les robinets tout en laissant un vieil homme suspendu dans un soulève-malade. Faire l’une ou l’autre de ces deux choses équivaudrait à un licenciement immédiat ! Cette inondation provoquant un effondrement du sol censé être en béton armé… Ce manque de réalisme semble peser sur l’intrigue du film. D’un autre côté certains pourraient apprécier le degré de violence, ou de gore, présenté dans la manière dont les gens perdent la vie, comme la pierre qui est projetée par une tondeuse à gazon, ou la chute dans le mécanisme de l’escalator. 

Doté d’un budget de 40 millions de dollars, le film a rapporté plus de 186 millions de dollars de recette au box-office. Bien que les précédents tournages eurent tous lieu à Vancouver, David R. Ellis a convaincu les producteurs de réaliser la photographie à la Nouvelle-Orléans, et comme le budget le permettait, la séquence d’ouverture avec l’accident de voiture, s’est déroulé au Mobile International Speedway d’Irvington en Alabama. « Destination finale 4 » a fait l’objet d’une édition en DVD, paru le 5 octobre 2012 chez Seven7. Pour plus d’information, consulter sa fiche sur le site de DVD.Fr.

En conclusion, « Destination finale 4 » est le moins intéressant de la saga à ce stade. Il n’apporte rien de nouveau. On est dans le même développement que les films précédents. On perd un petit peu en efficacité dans le maintien de l’intrigue. Reste l’aspect « gore » qui reste pleinement efficace. À réserver aux amateurs du genre, les fans de la franchise seront certainement déçus…

 

Notre note :

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 768 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :