Catastrophe

EVEREST (2015) ★★★★☆


Everest (2015)

Synopsis : Inspiré d’une désastreuse tentative d’ascension de la plus haute montagne du monde, Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l’homme ait connues. Luttant contre l’extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l’épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut.

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis, Islande
Réalisateur : Baltasar Kormákur
Acteurs : Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, Josh Brolin, John Hawkes, Robin Wright, Emily Watson, Keira Knightley, Sam Worthington, Vanessa Kirby, Michael Kelly, Clive Standen, Mia Goth
Genre : Aventure, Drame
Durée : 2h02min
Date de sortie : 18 septembre 2015 (États-Unis), 23 septembre 2015 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Cross Creek Pictures, Walden Media, Working Title Films
Distribué par : Universal Pictures International France
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Everest » est un biopic dramatique britannique datant de 2015 et réalisé par Baltasar Kormákur, à qui l’on doit également « Contraband » (2012). Les acteurs principaux sont Jason Clarke, qu’on a pu voir dans « Terminator Genisys » (2015), Josh Brolin, qu’on a également pu voir dans « Gangster Squad » (2013), John Hawkes, qu’on a pu voir dans « Contagion » (2011), Robin Wright, qu’on a pu voir dans « Un Homme Très Recherché » (2014), Emily Watson, qu’on a pu voir dans « War Horse » (2011), Keira Knightley, qu’on a pu voir dans « Imitation Game » (2014), Sam Worthington, qu’on a pu voir dans « Dos Au Mur » (2012) et Jake Gyllenhaal qu’on a pu voir dernièrement dans « La Rage au Ventre » (2015).

L’histoire présentée dans « Everest » peut être abordée de différentes manières. On peut y voir une forme de biopic qui se contenterait de raconter la dernière et fatale expédition de Rob Hall en 1996. On peut également se limiter à y voir un film catastrophe, ou une aventure désastreuse. Mais certains pourraient y voir un film de survie, car, après tout, l’ensemble des protagonistes de cette histoire n’y perdent pas la vie. Quoi qu’il en soit, et comme on le dit souvent, c’est la nature qui a le dernier mot. L’Homme veut dompter les grands fonds sous-marins, il veut s’aventurer sur les sommets les plus importants, il veut voyager dans l’espace et malheureusement, quand les choses ne se passent pas comme souhaité et/ou espéré, on se dirige presque toujours vers une catastrophe. 

La distribution est relativement prestigieuse pour ce film. On retiendra donc la prestation de Jason Clarke dans le personnage Rob Hall, en chef d’expédition, qui voulait créer une forme de tourisme de l’extrême en emmenant de riches clients gravir l’Everest. L’acteur nous livre une prestation très réaliste, un homme qui veut à la fois satisfaire ses clients, mais qui se doit d’assurer leur sécurité. On arrive relativement bien à ressentir la difficulté physique de l’expédition. On pourra également retenir la prestation de Keira Knightley, dans le rôle de Jan Arnold, l’épouse enceinte de Rob Hall. Elle délivre une prestation toute en émotion, cherchant par la parole à réconforter son compagnon tout en le motivant pour qu’il poursuive sa descente vers les secours. 

 

Le tournage a fait appel à différents lieux. Les Alpes italiennes seront le point de départ pendant environ 6 semaines, puis c’est en Islande, qui servi de décor naturel pendant environ un mois, avant de partir pour un nouveau mois au Népal. Plusieurs acteurs s’entraînèrent à l’escalade dans les montagnes de Santa Monica pour apporter le maximum de crédibilité à leurs rôles. L’acteur anglais Clive Standen a expliqué que le tournage avec des températures très basses était difficile. Certaines scènes ont été réalisées en studio. La difficulté première était de reconstituer la lumière naturelle qu’on peut observer sur l’Everest. 

Doté d’un budget de 55 millions de dollars, « Everest » a rapporté plus de 202 millions de dollars de recette au box-office. Dario Marianelli a composé la musique du film. À ce jour, le film a déjà fait l’objet de 3 nominations pour divers prix. En outre, « Everest » a fait l’objet d’une édition en DVD et en Blu-ray paru le 2 février 2016 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour plus de renseignements, consulter sa fiche sur le site DVD.Fr. 

En conclusion, « Everest » est un bon film dramatique. L’intrigue n’est cependant pas au premier plan. On se focalise plus sur les hommes, l’adversité, le courage, la difficulté, la notion de survie, l’abandon… La photographie est magnifique avec des images splendides. On grelotte rien qu’à les regarder !

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 498 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :