Horreur, Thriller

SHREW’S NEST (2014)


Shrew's Nest (2014)

 

Synopsis : Deux sœurs, dans l’Espagne d’après-guerre, recueillent un homme blessé dans leur appartement. Mais la plus âgée, agoraphobe, va bientôt révéler un comportement autrement plus agressif.

Origine du film : Espagne
Réalisateur : Juan Fernando Andrés & Esteban Roel
Scénaristes : Juan Fernando Andrés & Sofía Cuenca
Acteurs : Macarena Gómez, Nadia de Santiago, Luis Tosar, Hugo Silva
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h35min
Année de production : 2014
Sociétés de production : Nadie es Perfecto, Pokeepsie Films
Titre Original : Musarañas
Date de sortie : 25 décembre 2014 (Espagne)

Notre commentaire : « Shrew’s Nest » est un thriller d’horreur espagnol datant de 2014, réalisé par le duo Juan Fernando Andrés & Esteban Roel. Les acteurs principaux sont Macarena Gómez, qu’on a pu voir dans « Witching & Bitching » (2013), Nadia de Santiago, qu’on a pu voir dans « The Dark Hour » (2007), Hugo Silva, qu’on a pu voir dans « I’m So Excited » (2013) et Luis Tosar, qu’on a pu voir dans « El Niño » (2014).

L’histoire présentée dans « Shrew’s Nest » (Musarañas, dans sa version originale) se déroule en Espagne, dans les années 1950. Montse a perdu sa jeunesse étant obligée de prendre soin de sa sœur cadette Nia. Toutes les deux vivent dans un appartement sombre dans le centre de Madrid. Leur mère est morte en donnant naissance à Nia, et leur père s’est enfui, incapable de gérer la situation. Montse a dû agir comme un père, une mère et une sœur aînée. Elle refuse la vérité, elle a un tempérament déséquilibré obsessionnel. Elle soufre également d’agoraphobie et son seul lien avec l’extérieur est Nia. Ce lien se brise lorsque Carlos, un voisin, vient frapper à leur porte après avoir fait une mauvaise chute dans les escaliers. Quelqu’un vient d’entrer dans le nid de la musaraigne et pourrait très bien ne jamais en ressortir …

Pour un premier film, on doit avouer que le duo de réalisateur, formé de Juan Fernando Andrés et Esteban Roel, fait fort. La première partie du film est un petit peu lente. Mais cela est un mal nécessaire, afin de mettre en place la situation et de définir les différents profils des personnages. Cependant, dès le début, on sent parfaitement que le personnage central de cette histoire, Montse, souffre de différents symptômes psychologiques, et qu’elle est sur le point de basculer à tout moment dans la folie. 

Macarena Gómez interprète Montse. L’actrice est tout simplement excellente dans ce personnage qui bascule dans la folie meurtrière. Ses expressions de visage sont superbes et l’absence de mise en valeur du visage par un maquillage qui serait trop lourd ajoute à la noirceur du personnage. Nadia de Santiago interprète Nia, la sœur de Montse. L’actrice délivre une bonne prestation. Elle offre un personnage qui se veut vivre dans l’ère de son temps et qui, par conséquent, se retrouve en opposition avec sa sœur, qui se veut plus religieuse, plus puritaine. L’actrice aurait cependant pu donner plus de conviction à son personnage lorsqu’elle se retrouve dans l’horreur de la situation. Elle traverse les événements avec trop de facilité, trop de détachement. 

Hugo Silva interprète Carlos. L’acteur nous offre une bonne prestation. La situation de son personnage nous fait quelque peu penser au personnage de James Caan dans « Misery » (1990). Cloué dans un lit avec une jambe brisée. Enfin, soulignons la participation de Luis Tosar, qui interprète le père de Montse et de Nia. Ce dernier n’apparaît que dans les flashbacks ainsi que dans les visions de Montse. Son faciès lui confère un air inquiétant et sévère.

« Shrew’s Nest » a obtenu trois nominations lors de la 29e cérémonie des Goya Awards et remporté le prix dans la catégorie « Best Makeup and Hairstyles« . 

En conclusion, « Shrew’s Nest » est plus à aborder comme un thriller qu’un film d’horreur, même s’il est particulièrement sanglant, notamment dans la dernière partie. Mais le gore vient étayer le basculement dans la folie du personnage principal. Le rythme est un peu lent, mais l’intrigue est bonne, notamment grâce à la performance de l’actrice principale.  

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 179 317 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Pages et Articles Phares

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :