Action, Espionnage, Thriller

LA MÉMOIRE DANS LA PEAU (2002)


La mémoire dans la peau (2002)

 

Synopsis : Sur la côte adriatique, un petit bateau de pêche repère le corps inanimé d’un homme ballotté par les flots. Des marins s’empressent de le repêcher. Portant des traces de balles dans le dos, cet homme à l’identité inconnue a miraculeusement survécu, mais il ne se souvient plus de rien. Même pas de son nom. Et encore moins des raisons pour lesquelles on a tenté de le tuer.Toutefois, un indice subsiste : de sa hanche est extraite une petite capsule holographique indiquant un numéro de compte à Zurich. L’inconnu se rend alors dans une banque suisse afin de faire la lumière sur son identité. Une fois sur place, il découvre dans un coffre-fort une malette contenant plusieurs milliers de dollars, un pistolet, un passeport au nom de Jason Bourne et six autres documents d’identité de diverses nationalités. Ce dernier s’aperçoit bientôt qu’il est suivi à la trace par une mystérieuse organisation.

Origine du film : États-Unis, Allemagne, République tchèque
Réalisateur : Doug Liman
Scénaristes : Tony Gilroy, William Blake Herron
Acteurs : Matt Damon, Franka Potente, Chris Cooper, Clive Owen, Brian Cox, Adewale Akinnuoye-Agbaje
Genre : Action, Thriller
Durée : 1h58min
Date de sortie : 24 juin 2002 (tats-Unis), 25 septembre 2002 (France)
Année de production : 2002
Sociétés de production : The Kennedy/Marshall Company, FilmColony, Barrandov Studios
Titre Original : The Bourne Identity
Distribué par : United International Pictures (UIP)

Notre commentaire : « The Bourne Identity » ou la « Mémoire dans la Peau » est un thriller ainsi qu’un film d’action germano-américain datant de 2002, réalisé par Doug Liman, à qui l’on doit également « Jumper » (2008), Les acteurs principaux sont Matt Damon, qu’on a pu voir dans « Seul sur Mars » (2015), Franka Potente, qu’on devrait retrouver dans « The Conjuring » (2016), Chris Cooper, qu’on a pu voir dans « Le Royaume » (2007), Clive Owen, qu’on a pu voir dans « Le Roi Arthur » (2004), Brian Cox, qu’on a pu voir dans « Le Cercle » (2002) et Adewale Akinnuoye-Agbaje, qu’on a pu voir dans « Du Plomb dans la Tête » (2014).

L’histoire proposée par « La Mémoire dans la Peau » débute en Mer Méditerranée. Des pêcheurs sauvent un homme inconscient flottant à la dérive avec deux balles dans le dos. Après l’avoir soigné, lorsqu’il reprend connaissance, il souffre d’amnésie. Il n’a aucune idée de son identité, mais prend rapidement conscience de ses compétences avancées pour le combat. De plus, il semble parler plusieurs langues. L’un des hommes du bateau trouve un projecteur laser miniature sous la peau de l’inconnu, qui, lorsqu’il est activé, donne des renseignements sur un coffre-fort à Zurich. L’individu se rend à la banque pour accéder au contenu de ce coffre, dans lequel il découvre une grosse somme d’argent en diverses devises, un pistolet, et de nombreux passeports. Il décide de se focaliser sur l’identité du passeport américain. Jason Bourne 

« La Mémoire dans la Peau » est un véritable thriller d’action, où chaque nouvelle réponse apporte de nouvelles interrogations. Le rythme est très soutenu, pas vraiment le temps de souffler dans cette aventure. Le scénario permet d’absorber pleinement le spectateur dans son univers. Les poursuites en voiture sont particulièrement spectaculaires et marquées d’un véritable réalisme. Les fusillades ne sont pas exagérément présentes, mais viennent bien agrémenter la volonté de vouloir éliminer un agent gênant, d’une part et la volonté de survivre, d’autre part. On reste subjuguer par la capacité d’adaptation du personnage de Jason Bourne qui apparaît pleinement comme un agent des plus redoutables. 

Dans ce premier volume d’une saga toujours en cours, Matt Damon, âgé d’une trentaine d’années au moment du tournage, démontre qu’il peut aisément endosser ce type de personnage d’action musclé à l’instar d’un Ethan Hunt (Tom Cruise) ou d’un James Bond (Daniel Craig). Très à l’aise dans l’action donc, mais également une véritable capacité à délivrer de bonnes prestations, un air grave ou un air inquiet, selon les besoins du scénario.

Le réalisateur, Doug Liman, a approché un large éventail d’acteur pour le rôle de Jason Bourne, comprenant Brad Pitt, qui a refusé pour jouer dans « Spy Game » ou encore Russell Crowe et Sylvester Stallone, avant de se fixer sur Matt Damon. Ce dernier n’avait jamais joué un rôle aussi exigeant physiquement, mais il a insisté pour tourner lui-même la plupart des cascades. En compagnie de Nick Powell, le coordinateur et chorégraphe des cascades, il a suivi une formation intensive pour les cascades, l’utilisation des armes à feu, ainsi que le combat à main nues. Finalement il a pu réaliser la majorité des cascades lui-même, y compris la scène d’escalade le long d’un mur d’immeuble dans la dernière partie du film. 

Doté d’un budget de 60 millions de dollars, « La Mémoire dans la Peau » a rapporté 214 millions de dollars de recette au box-office. Le tournage a été réalisé dans différents endroits comme Paris, en France, Liguria en Italie, Prague en République Tchèque, Barcelone en Espagne ou encore Mikonos en Grèce. Le film a obtenu plusieurs nominations et remporté trois prix. 

Doté d’un budget de 60 millions de dollars, « La Mémoire dans la Peau » a rapporté 214 millions de dollars de recette au box-office. Le tournage a été réalisé dans différents endroits comme Paris, en France, Liguria en Italie, Prague en République Tchèque, Barcelone en Espagne ou encore Mikonos en Grèce. Le film a obtenu plusieurs nominations et remporté trois prix. Le film a également fait l’objet de plusieurs sorties en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru depuis le 23 avril 2003 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour plus de renseignements, consultez la fiche du film sur le site de DVD.Fr. 

En conclusion, « La Mémoire dans la Peau » est un très bon film d’action, bénéficiant d’un scénario très bien écrit. Matt Damon se révèle être un acteur d’un très bon niveau pour endosser des rôles physiques, faisant entrer le personnage de Jason Bourne dans la mémoire collective au même titre qu’un John Rambo ou qu’un Tony Stark. L’intrigue est très bonne et la tension clairement palpable. Un excellent divertissement malgré la grosse dizaine d’années qui nous sépare de la sortie de ce classique. 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 316 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :