Biopic, Crime - Policier, Drame, Thriller

STRICTLY CRIMINAL (2015)


Strictly Criminal (2015)

 

Synopsis : Le quartier de South Boston dans les années 70. L’agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James « Whitey » Bulger de collaborer avec l’agence fédérale afin d’éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l’histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d’échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s’imposer comme l’un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Scott Cooper
Scénariste : Jez Butterworth, Mark Mallouk
Acteurs : Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch, Rory Cochrane, Kevin Bacon, Jesse Plemons, Corey Stoll, Peter Sarsgaard, Dakota Johnson
Genre : Policier, Thriller, Drame
Durée : 2h03min
Date de sortie : 16 septembre 2015 (États-Unis), 25 novembre 2015 (France)
Année de production : 2015
Société de production : Cross Creek Pictures, 360 Films
Titre Original : Black Mass
Distribué par : Warner Bros. France

Notre Commentaire : « Black Mass », étrangement devenu « Strictly Criminal » pour la distribution en France, est un film policier dramatique américain, datant de 2015 et réalisé par Scott Cooper, à qui l’on doit également « Out of the Furnace » (2013). Les acteurs principaux sont Johnny Depp, qu’on a pu voir dans « Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence » (2011), Joel Edgerton, qu’on a pu voir dans « The Gift » (2015), Benedict Cumberbatch, qu’on a pu voir dans « The Imitation Game » (2014), Rory Cochrane, dont on se rappelle le personnage de Tim Speedle dans la série télévisée « Les Experts : Miami », Kevin Bacon, qu’on adore dans la série télévisée « The Following », Jesse Plemons, qu’on a pu voir dans « Battleship » (2012), Corey Stoll, qu’on a pu voir dans « Ant-man » (2015), Peter Sarsgaard, qu’on a pu voir dans « Green Lantern » (2011) et Dakota Johnson, qu’on a pu voir dans « Cinquante nuances de Grey » (2015).

« Black Mass« , qui est devenu « Strictly Criminal » dans sa version française, allez savoir pourquoi … D’ailleurs, j’aimerais un jour rencontrer quelqu’un qui m’explique comment les sociétés de distribution française procèdent pour changer le titre des films et surtout pourquoi. Il suffirait de laisser le titre original et basta… Bref, ce film nous propose de suivre la carrière criminelle de Whitey Bulger, un célèbre gangster américan-irlandais. L’histoire débute en 1975, où James « Whitey » Bulger est le chef d’un gang nommé Winter Hill à South Boston. La suprématie de Bulger est contestée par un gang rival faisant partie de la mafia. John Connolly, un agent du FBI, originaire du même quartier que James Bulger, propose au gangster la protection de l’Agence contre des informations permettant de faire chuter la famille mafieuse. Whitey va en profiter pour faire fructifier son business et son emprise sur Boston. 

Bon soyons très clair, pour notre part, Laurence et moi, le film n’est pas terrible. Pour un film de gangsters, il n’y a pas beaucoup d’action. Aucune course-poursuite en voiture, ni même à pied. Il n’y a que peu de fusillades. Les coups de feu tirés par les protagonistes sont pour la grande majorité, des exécutions entre gangsters. L’intrigue repose plus sur l’aspect « politique » de la gestion de la situation par le FBI, qui se laisse plus au moins manipuler dans l’espoir de voir tomber des gros bonnets de la mafia locale. Les rapports entre d’anciens amis d’enfance, chacun de l’autre côté d’une ligne, voulant profiter de l’autre pour son propre intérêt. Le film tient essentiellement par la qualité de son casting, bien qu’il y ait trop de personnages, donc trop de personnalités dont il aurait fallu développer le sens profond. C’est essentiellement la performance de Johnny Deep qu’on retiendra de ce film. Sa transformation physique est impressionnante et on a clairement du mal à le reconnaître. Son interprétation du personnage de Whitey Bulger est pleinement convaincante, et même effrayante, tant il donne du relief à son rôle. Certainement l’une de ses meilleures performances à ce jour. 

On saluera le travail sur les décors, les véhicules, les vêtements et le style capillaire pour correspondre pleinement à l’époque présentée, soit la fin des années 1970 et le début des années 1980.

Doté d’un budget de 53 millions de dollars, « Strictly Criminal » a rapporté la somme de 95 millions de dollars de recette au box-office. La photographie principale du film s’est effectuée à Boston, sur les lieux même des faits. Pour la petite histoire, sachez que le mot « fuck » a été prononcé 254 fois tout au long du film. 

En conclusion, « Strictly Criminal« , malgré l’époustouflante prestation de Johnny Deep ainsi que le casting prestigieux, est un film ennuyeux. L’intrigue est convenue, le rythme est relativement lent et l’action est modérée et peu impressionnante pour un film de gangsters… 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 180 559 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Pages et Articles Phares

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :