Comédie, Drame, Politique

OUR BRAND IS CRISIS (2015)


Our Brand Is Crisis (2015)

 

Synopsis : Un candidat à la présidence de la Bolivie à la cote de popularité en chute libre fait appel à une équipe de management américaine d’élite, dirigée par la compromise mais brillante stratégiste Jane « Calamity » Bodine. En pleine retraite forcée à la suite d’un scandale lui ayant valu son surnom et l’ayant profondément ébranlée, Jane se voit offrir la chance de battre son plus grand adversaire, le détestable Pat Candy, qui coache désormais l’opposition.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David Gordon Green
Scénariste : Peter Straughan
Acteurs : Sandra Bullock, Billy Bob Thornton, Joaquim de Almeida, Anthony Mackie, Ann Dowd, Scoot McNairy, Zoe Kazan
Genre : Comédie
Durée : 1h 48min
Date de sortie : 30 octobre 2015 (États-Unis), 20 avril 2016 (France)
Année de production : 2014
Sociétés de production : Participant Media, Smokehouse Pictures, 360 Films
Distribué par : Warner Bros. France

Notre commentaire : « Our Brand Is Crisis » (tiens ! personne n’avait envie de lui changer de nom à ce film-là, c’est étonnant non ?), est une comédie dramatique américaine sur fond de sujet politique, datant de 2015, réalisée par David Gordon Green sur un scénario de Peter Straughan. Le film est basé sur un documentaire du même nom réalisé par Rachel Boynton. Les acteurs principaux sont Sandra Bullock, qu’on a pu voir dans « Gravity » (2013), Billy Bob Thornton, qu’on a pu voir dans « Faster » (2010), Anthony Mackie, qu’on a pu voir dans « No Pain, No Gain » (2013), ainsi que dans « Ant-Man » (2015), Joaquim de Almeida, qu’on a pu voir dans « Kill Bobby Z » (2007) et Scoot McNairy, qu’on vient de voir dans « Monsters » (2010).

« Our Brand Is Crisis » nous emmène dans le monde de la politique. Le film est un récit romancé de l’implication des stratèges américains dans la campagne politique pour l’élection bolivienne de 2002. À vrai dire, on ne sait pas vraiment sur quel pied danser. Est-ce qu’on est face à un récit à la limite du reportage-fiction, par le côté technique et des stratégies déployées pour faire gagner ce qui reste en fin de compte son client ? Sommes-nous dans un drame à la vue des coups bas utilisés, n’hésitant pas à se servir des problèmes personnels des uns et des autres pour faire basculer l’opinion publique ? On se demande même si nous n’avons pas à faire à une comédie en raison des quelques scènes où l’actrice principale, Sandra Bullock, nous gratifie de ses pitreries habituelles, dans son éternel registre de la maladroite. Non, nous ne savons pas vraiment comment aborder et juger ce film. 

Le scénario de « Our Brand Is Crisis » est relativement cohérent et fluide malgré le fait qu’on aborde le thème de la politique et de sa cuisine en arrière-boutique. Cependant, le film développe une certaine lenteur de manière à développer l’aspect psychologique des différents personnages principaux, de manière à comprendre les raisons qui les animent, et surtout pour comprendre de quelle manière ils se retrouvent affectés par les déclarations publiques qui sont faites à leur encontre.

 

En tête d’affiche, on retrouve l’excellente Sandra Bullock. Le seul souci avec cette actrice, malgré le fait qu’on l’apprécie, c’est qu’elle fait du Sandra Bullock. C’est-à-dire qu’on retrouve dans son jeu d’acteur des éléments qu’on a déjà pu voir à de nombreuses reprises dans les personnages qu’elle a été amenée à interpréter par le passé. Néanmoins, dans ce personnage de ‘Calamity‘ Jane Bodine, elle ajoute une dimension psychologique qui donne une certaine fragilité à son personnage et donc une forme de sensibilité qui est franchement palpable. On notera également la prestation de Joaquim de Almeida qui interprète le rôle de Pedro Castillo, un candidat à la présidence bolivienne qui engage Jane Bodine dans son équipe de campagne. L’acteur, bien souvent cantonné à des rôles de méchant mexicain ou autre hispanique, peut ici montrer ses capacités à jouer autre chose et il faut avouer qu’il est loin d’être mauvais. On perçoit pleinement les émotions de son personnage, son mode de réflexion et son désir d’acquérir la fonction suprême de son pays.

Doté d’un budget de 28 millions de dollars, « Our Brand Is Crisis » peut être considéré comme un bide commercial avec seulement un peu plus de 8 millions de dollars de recette au box-office. C’est le film ayant fait les moins bons résultats dans la carrière de Sandra Bullock, à ce jour. La photographie principale a été réalisée à la Nouvelle-Orléans en Louisiane. Le tournage a également eu lieu à Bonnet Carré Spillway dans la ville de Norco, dans la région de St. Charles Parish, toujours en Louisiane. 

En conclusion, « Our Brand Is Crisis » est un film avec une mise en scène relativement inégale et qui possède de nombreuses faiblesses. Cependant, la prestation de Sandra Bullock est excellente. Elle soigne admirablement les quelques scènes comiques du film et donne une approche poignante et sincère de son personnage. Malheureusement, cela ne suffit pas à en faire un film passionnant. 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 492 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :