Fantastique, Horreur

THE MIST (2007) ★☆☆☆☆


The Mist (2007)

 

Synopsis : Tandis qu’une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David Drayton et son jeune fils Billy se retrouvent pris au piège dans un supermarché, en compagnie d’autres habitants terrorisés. David ne tarde pas à s’apercevoir que le brouillard est peuplé d’inquiétantes créatures…Leur seule chance à tous de s’en sortir consiste à s’unir. Mais est-ce possible quand on connaît la nature humaine ? Alors que certains cèdent à la panique, David se demande ce qui est le plus effrayant : les monstres qui rôdent dans la brume ou ses semblables réfugiés dans le supermarché ?

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Frank Darabont
Scénariste : Frank Darabont
Acteurs : Thomas Jane, Marcia Gay Harden, Laurie Holden, Andre Braugher, Samuel Witwer, Toby Jones, Jeffrey DeMunn
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 2h00min
Date de sortie : 21 novembre 2007 (États-Unis), 27 février 2008 (France)
Année de production : 2007
Sociétés de production : Dimension Films, Darkwoods Productions
Distribué par : TFM Distribution
Notre note : ★☆☆☆☆

Notre commentaire : « The Mist » est un film fantastique américain à orientation horreur / épouvante datant de 2007, écrit et réalisé par Frank Darabont, que l’on rencontre plus souvent sous sa casquette de scénariste et de producteur. Il a également travaillé sur de nombreuses séries télévisées comme « The Walking Dead« . Le film est basé sur le roman du même nom de Stephen King. Les acteurs principaux sont Thomas Jane, qu’on a pu voir dans « The Punisher » (2004), Marcia Gay Harden, qu’on a pu voir dans « Cinquante Nuances de Grey » (2015) et Laurie Holden, qui interprète Andrea dans la série « The Walking Dead« .

« The Mist » nous emmène dans un univers fantastique. Après un violent orage, David Drayton vérifie les dégâts sur leur maison et dans l’ensemble de la propriété. David décide d’aller au supermarché pour acheter des fournitures en compagnie de son fils de huit ans, Billy. Alors qu’il fait ses courses, l’attention des clients est dirigée sur l’activité inhabituelle à l’extérieur. Véhicules de police et de l’armée défilent dans la rue. Un épais brouillard fait son apparition et enveloppe le magasin, empêchant de voir à l’extérieur. Rapidement, les clients vont se rendre compte que ce brouillard semble cacher un danger mortel, rendant toute sortie impossible. Ceux qui vont tenter de sortir vont amèrement le regretter …

Très honnêtement ce film est une vraie déception, pour ne pas dire une catastrophe à nos yeux. Il n’y a rien de fondamentalement effrayant. Les scènes d’horreur sont des plus « lights » et les « monstres » sont à la limite du ridicule. Les insectes volants nous ont fait penser aux Gremlins, donc cela prêtait plus à rire, ou tout du moins à sourire. L’accent est mis sur la fracture qui se forme entre deux fractions des clients du magasin. Le groupe « biblique » à la tête duquel on retrouve Marcia Gay Harden dans le personnage de Madame Carmody, est somptueusement énervante pour rester poli. L’autre groupe se voulant nettement plus pragmatique, n’est motivé que par la survie. On pourra néanmoins apprécier l’ironie de la fin de cette histoire, qui, même si elle apporte une forme de dérision est stupidement trop expéditive et illogique à la vue du réalisme des protagonistes. 

C’est le type de film dont on se demande si on va tenir jusqu’au bout, et peut être que les deux heures de diffusions jouent en défaveur de « The Mist« , s’apparentant plus à un supplice. C’est l’espoir qui fait vivre parait-il, et ici, c’est le même espoir qui fait tenir jusqu’au générique de fin qui tombe comme un soulagement. Bon, je crois que vous l’aurez facilement compris, nous n’avons pas aimé ce film. Pas du tout même. À vrai dire, ce fut une semaine assez moyenne. Trop de films médiocres ou moyens. Il nous faut du lourd, de l’excellent, vite. 

Doté d’un budget de 18 millions de dollars, « The Mist » aura rapporté plus de 57 millions de dollars de recette au box-office ». Le tournage s’est effectué en Louisiane. Le supermarché ayant servi de décor principal est le Tom’s Market à St. Vivian en Louisiane également. Le réalisateur a opté pour un style inspiré d’un mélange d’époques pour éviter de placer l’histoire dans une époque précise. Certains véhicules, par exemple, sont issus des années 1980 et 1990 alors que d’autres sont plus modernes.

« The Mist » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus le 18 septembre 2008 chez Paramount Home Entertainment France. Pour plus d’information, consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr. 

En conclusion, « The Mist » est un film ennuyeux. L’intrigue est à la limite du ridicule avec des bestioles qui ne sont pas très crédibles. Le jeu d’acteur est moyen et à la limite du barbant. Le côté religieux est pénible. On va surtout s’en souvenir comme un exemple de ce que l’on ne veut surtout pas/plus voir. Pour notre part, un film à éviter absolument ! 

 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 005 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :