Found Footage, Horreur, Thriller

THE BAY (2012)


The Bay (2012)

 

Synopsis : Dans la baie du Maryland, une bactérie non identifiée contamine le lac et ceux qui s’en approchent…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Barry Levinson
Scénariste : Michael Wallach
Acteurs : Kristen Connolly, Christopher Denham, Nansi Aluka, Frank Deal, Christopher Denham
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Durée : 1h 28min
Date de sortie : 2 novembre 2012 (États-Unis), 19 juin 2013 (France)
Année de production : 2012
Sociétés de production : Baltimore Pictures, Blumhouse Productions, Alliance Films, IM Global, Hydraulx Entertainment
Distribué par : ARP Sélection

Notre commentaire : « The Bay » est un film américain d’horreur et d’épouvante tournée en found footage, datant de 2012, réalisé par Barry Levinson, dont on se souvient forcément de « Rain Man » (1988) ou encore de « Good Morning, Vietnam » (1987). Les acteurs principaux sont Kristen Connolly, qu’on a pu voir dans « La Cabane dans les Bois » (2012), Frank Deal, un habitué des participations aux séries télévisées, comme Boardwalk Empire, Person of Interest, Blue Bloods ou encore Fringe, et Christopher Denham qu’on a pu voir dans « Argo » (2012).

Le film explique que des enregistrements ont été confisqués par le gouvernement des États-Unis, jusqu’à ce qu’une source anonyme divulgue les images au monde entier. Ce sont ces images que nous propose le film comme s’il s’agissait d’un documentaire. Le 4 juillet 2009, dans une station balnéaire de la baie de Chesapeake, nichée dans la région du Eastern Shore dans l’état du Maryland, se déroule des festivités autour de l’eau. Cependant, deux chercheurs ont trouvé un niveau impressionnant de toxicité dans l’eau de la ville, ainsi que dans l’eau de la baie. Ils tentent d’alerter le maire, mais ce dernier refuse de prendre des mesures, craignant de provoquer une panique générale. Malheureusement, une forme de peste mortelle se déchaîne dans la ville, transformant les gens qui sont atteints, en une race mutante du parasite Cymothoa Exigua. Rapidement, c’est le chaos dans la ville…

Barry Levinson nous étonne avec « The Bay ». Il utilise le found-footage d’une manière très intelligente, mixant les sources d’appareil vidéo. Il créé ainsi une atmosphère stressante et horrifique de premier plan. L’idée de proposer le film comme s’il s’agissait d’un documentaire, est particulièrement astucieuse. On pourra bien entendu y voir un message politique visant à sensibiliser le spectateur à la cause écologique et des dangers de l’utilisation massive de certains produits chimiques, surtout aux États-Unis. L’horreur prend une forme visuelle notamment dans la présentation des dégâts causés par le virus sur l’organisme humain. Le réalisateur joue également avec nos nerfs en nous laissant éloigner de l’action, comme lorsque les deux policiers doivent intervenir dans une maison. Nous devons nous contenter du son pour deviner ce qui est en train de se dérouler en dehors du champ de la caméra.  

Bien que nous ne connaissons pas le budget utilisé pour « The Bay » on peut penser qu’il n’a pas dû coûter trop cher, ce qui est souvent le cas en ce qui concerne les long-métrages tournés dans les conditions du found-footage. Cependant, le film semble avoir été un échec commercial n’ayant rapporté que 1,6 million de dollars de recette au box-office. La photographie principale du film s’est effectuée en Caroline du Nord, ainsi qu’à Georgetown, en Caroline du Sud. Barry Levinson avait été approché pour réaliser un documentaire sur la baie de Chesapeake. Pour se faire, il a regardé une autre documentation sur cette baie qui avait déjà été faite et qui parlait de la pollution et de la disparition des poissons. Il a expliqué qu’il s’agissait d’un très bon reportage, parfaitement documenté, mais que personne ne se souciait de ce reportage. Il s’est ainsi documenté sur cette baie et a décidé d’en faire un lieu théâtral pour ce film. 

« The Bay » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 22 octobre 2013 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour plus d’informations, consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Bay » est film d’horreur assez soft, mais possédant une atmosphère particulièrement anxiogène en raison de l’utilisation habile du found-footage. On suggère plus qu’on ne montre réellement. La mise en scène est habile et l’intrigue est convenable. Les effets spéciaux sont bons et les acteurs offrent de bonnes prestations. On se laisse facilement prendre au jeu de ce pseudo documentaire …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 005 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :