Catastrophe, Fantastique, Thriller

LA PROPHETIE DES OMBRES (2002)


La prophétie des ombres (2002)

 

Synopsis : Le 5 septembre, à Washington DC, avant de mourir, la femme du journaliste John Klein raconte à son mari avoir vu une silhouette étrange. Le 12 novembre, à Point Pleasant, en Virginie, ce dernier s’aperçoit, après enquête, que plusieurs personnes de cette petite ville ont été témoins de la même apparition… et que toutes sont décédées. « Créature étrange », « regard glaçant », « grandes ailes », ces indications semblent décrire un spectre diabolique que seules les personnes qui vont mourir aperçoivent. Le 28 novembre, à Denver, dans le Colorado, la silhouette apparaît et 99 personnes périssent.
Le 10 décembre, à Point Pleasant, la silhouette de mauvaise augure se manifeste à nouveau… Annonce-t-elle une catastrophe ? La psychose commence.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Mark Pellington
Scénaristes : Richard Hatem
Acteurs : Richard Gere, Laura Linney, Will Patton, Debra Messing, Lucinda Jenney, Alan Bates
Genre : Fantastique, Thriller
Durée : 01h59min
Date de sortie : 25 janvier 2002 (États-Unis), 17 avril 2002 (France)
Année de production : 2002
Société de production : Lakeshore Entertainment
Titre Original : The Mothman Prophecies

Notre commentaire : « The Mothman Prophecies », ou « La Prophétie des Ombres » en français, est un thriller fantastique américain datant de 2002, réalisé par Mark Pellington, à qui l’on doit également « Arlington Road » (1999). Les acteurs principaux sont  Richard Gere, qu’on a pu voir dans « L’Elite de Brooklyn » (2010), Laura Linney, qu’on a pu voir dans « Mystic River » (2003) et Will Patton, qu’on a pu voir dans « The November Man » (2014). Le film est basé sur le livre du même nom, datant de 1975, écrit par John Keel, prétendant être basé sur des évènements réels qui ont eu lieu entre novembre 1966 et décembre 1967 à Point Pleasant, en Virginie-Occidentale. 

L’histoire proposée par « La Prophétie des Ombres » nous emmène aux côtés de John Klein (Richard Gere) qui perd son épouse suite à un accident de voiture ayant mis en évidence la présence d’une tumeur au cerveau. Après le décès de son épouse, John découvre des dessins mystérieux d’une créature qu’elle avait faits en rapport avec ce qu’elle pensait avoir vu la nuit de l’accident. Deux années plus tard, alors qu’il se rend auprès d’un sénateur pour une interview, John se perd en Virginie-Occidentale et se retrouve inexplicablement à Point Pleasant, à des centaines de kilomètres de sa destination originale. Les rencontres qu’il va faire dans cette ville vont éveiller sa curiosité et lui rappeler les dessins de sa défunte femme…

L’histoire est intéressante, mais reste cependant relativement floue. L’intrigue est bien organisée et le déroulement des événements s’inscrit parfaitement dans le concept du thriller, en montant en pression progressivement. Les dialogues sont parfaitement en adéquation avec l’histoire et viennent pleinement agrémenter l’intrigue du film. Les effets spéciaux sont peu nombreux, et l’apparition de ce qui se veut être un esprit ou un spectre, sont basiques. La musique est discrète et vient accompagner harmonieusement les montées en pression de l’histoire.

La photographie du film est classique et n’offre rien de particulier. Le grain de l’image semble avoir été créé dans l’optique de ne pas donner d’information précise sur l’époque où se déroule l’histoire. La mise en scène est essentiellement articulée autour du personnage qu’incarne Richard Gere, un journaliste qui enquête sur des phénomènes entraînants des désastres, et qui voit en ces manifestations la possibilité de mieux appréhender l’accident qui a conduit au décès de son épouse.

Bien que « La Prophétie des Ombres » fût quelque peu mal accueilli par la critique, le film fut un succès commercial correct avec un peu plus de 55 millions de dollars de recette au box-office pour un budget de 32 millions de dollars. Mises à part quelques scènes d’ouverture filmées à Washington, la plupart des images ont été réalisées dans les régions de Pittsburg et de Kittanning en Pennsylvanie. 

Le film fait état de 36 victimes dans l’accident impliquant le Kittanning Citizens Bridge, alors que dans la réalité, ce fut malheureusement 46 personnes qui perdirent la vie dans cette catastrophe. D’autre part, lors du générique de fin, il est dit que les raisons de cet effondrement du pont n’ont jamais trouvé d’explication, ce qui est faux. L’origine de ce drame s’explique par la défaillance d’une pièce et était connue avant même la parution du livre qui a inspiré le film. 

« La Prophétie des Ombres » a fait l’objet d’une édition en DVD, paru le 20 novembre 2002 chez Warner Home Vidéo France. Pour plus d’informations, consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « La Prophétie des Ombres » est un bon thriller, avec une pointe de mystère. On est cependant bien loin du film d’horreur tel qu’il est présenté. L’histoire est plaisante, malgré certaines incompréhensions, et l’intrigue est bonne. La mise en scène est classique et le jeu des acteurs est bon. On pourrait peut-être regretter la trop faible présence de manifestations du supposé spectre. Un film qui se laisse regarder avec plaisir.  

 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 179 418 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :