Ciné-Asia, Corée du Sud, Thriller

LADY VENGEANCE (2005)


Lady Vengeance (2005)

 

Synopsis : Geum-ja, une belle jeune fille, devient un personnage public lorsqu’elle est accusée de l’enlèvement et du meurtre d’un garçon de 5 ans. Ce crime atroce obsède les médias. Geum-ja passe aux aveux et est condamnée à une longue peine de prison. Elle va consacrer ses 13 ans d’enfermement à la préparation méticuleuse de sa vengeance contre son ancien professeur Mr. Baek…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Park Chan-wook
Scénaristes : Jeong Seo-kyeong, Park Chan-wook
Acteurs : Lee Yeong-ae, Choi Min-sik, Go Su-hee, Song Kang-ho, Kim Shi-hoo, Kang Hye-jeong, Shin Ha-Kyun, Yu Ji-tae, Kim Byeong-ok
Genre : Thriller
Durée : 1h 55min
Date de sortie : 29 juillet 2005 (États-Unis), 16 novembre 2005 (France)
Année de production : 2005
Sociétés de production : CJ Capital Investment, Centurion Investment, Ilshin Capital Investments
Titre Original : Chinjulhan geomjasshi
Distribué par : Metropolitan FilmExport

Notre commentaire : « Sympathy for Lady Vengeance » est un thriller sud-coréen datant de 2005, réalisé par Park Chan-wook, à qui l’on doit également « Oldboy » (2003). Aux États-Unis ainsi qu’en Europe, le film a été diffusé sous le nom de « Lady Vengeance ». Ce film est la troisième réalisation du metteur en scène dans le cadre de sa trilogie sur la vengeance. Il s’inscrit donc après « Sympathy for Mr. Vengeance » (2002) et « Oldboy » (2003). Les acteurs principaux sont Lee Young-ae, qu’on a également pu voir dans « Joint Security Area » (2000), et Choi Min-sik, qu’on a pu voir dans « J’ai Rencontré le Diable » (2010).

L’histoire proposée par « Lady Vengeance » est relativement bien résumée dans son titre. L’histoire du femme qui va se venger. Lee Geum-ja (Lee Young-ae) vient de sortir de prison. Elle y a purgé une peine de treize années pour le meurtre d’un jeune enfant. Elle vient de bénéficier d’une remise de peine pour bonne conduite, notamment pour son soutien envers les autres détenues. De nombreux flashbacks sont parsemés dans la première partie du film pour nous faire prendre conscience de la difficulté de la vie carcérale et des ruses que le personnage a mis en place afin d’apparaître comme une âme charitable en quête de rédemption. Mais tout ceci n’avait que pour unique but de sortir le plus rapidement possible afin d’assouvir sa vengeance et de punir le véritable criminel … L’assassin qu’elle ne tardera pas à localiser

« Lady Vengeance » a littéralement été encensé par la critique professionnelle et apprécié par une majorité du public. Pourtant, nous sommes restés pantois, pour ne pas dire déconcertés durant la projection de ce film. Et lors du générique de fin, Laurence et moi, nous nous sommes regardés avec dans le regard un air des plus déconcertés, sans même dire un mot, qui aurait été superflu … La trame de l’histoire est, somme toute, classique. Cela dit, la mise en œuvre de la dite vengeance, est particulièrement étrange, et peut ouvrir à une longue discussion sur l’approche psychologique des motivations. C’est donc le scénario qui est atypique, mêlant une certaine lenteur avec une forme d’indécision bizarroïde.

L’interprétation, notamment celle de Lee Young-ae, est particulière. L’actrice offre un personnage, fortement animé par le sentiment de vengeance, mais cela on l’aura bien compris, mais qui d’un côté semble avoir préparé minutieuse son action, et qui d’un autre semble se mettre en danger inutilement en impliquant beaucoup trop de personnes. Cela dit, l’actrice suit les directives du metteur en scène, et c’est certainement là qu’il faut trouver les raisons de ce qui apparaît comme singulier et/ou surprenant.

La musique participe également au développement de cette sensation déconcertante avec de nombreux passages au clavecin, guitares baroques et autres instruments classiques. Le thème principal est une version modifiée de « Ah ch’infelice sempre » de Vivaldi.  

Doté d’un budget de 4,5 millions de dollars, « Lady Vengeance » a rapporté près de 29 millions de dollars de recette au box-office. Le film a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus depuis le 8 juin 2006 pour le DVD, chez Seven7. Pour plus d’informations, consulter la fiche du film sur DVD.Fr.

En conclusion, « Lady Vendeance » est un film à la limite de l’ennuyeux. L’histoire est classique, même si la mise en forme de la vengeance est particulière. La mise est scène est particulièrement déroutante et monotone et le jeu des acteurs est déconcertant. Un film qui nous apparaît comme largement surestimé … 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,079 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :