Aventure, Biopic, Drame

AU CŒUR DE L’OCÉAN (2015)


Au coeur de l'océan (2015)

 

Synopsis : Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l’embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Ron Howard
Scénariste : Charles Leavitt
Acteurs : Chris Hemsworth, Benjamin Walker, Cillian Murphy, Tom Holland, Ben Whishaw, Brendan Gleeson
Musique : Roque Baños
Genre : Aventure, Fantastique
Durée : 2h 02min
Date de sortie : 11 décembre 2015 (États-Unis), 9 décembre 2015 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Village Roadshow Pictures, Imagine Entertainment, RatPac-Dune Entertainment
Titre Original : In the Heart of the Sea
Distribué par : Warner Bros. France

Notre commentaire : « In the Heart of the Sea », pour la version française « Au coeur de l’Océan », est un film d’aventure dramatique présenté comme un biopic, basé sur un livre du même nom écrit par Nathaniel Philbrick, paru en 2000. Le film quant à lui a été réalisé par Ron Howard, à qui l’on doit également « The Da Vinci Code » (2006). Les acteurs principaux sont Chris Hemsworth, qu’on a pu voir dans « La Cabane dans les Bois » (2012), Benjamin Walker, qu’on a pu voir dans « Abraham Lincoln, Chasseur de Vampires » (2012), Cillian Murphy, qu’on a pu voir dans « 28 jours plus tard » (2002), Tom Holland, qu’on a pu voir dans « The Impossible » (2012), Ben Whishaw, qu’on a pu voir dans « Spectre » (2015) et Brendan Gleeson, qu’on a pu voir dans « Bons Baisers de Brugges » (2008).

L’histoire présentée dans « Au Coeur de l’Océan » nous raconte le naufrage d’un baleinier nommé Essex en 1820, un événement qui aurait inspiré Herman Melville pour l’écriture de son célèbre livre « Moby-Dick« , paru en 1851. Ce dernier, aurait rendu visite en 1850 à Thomas Nickerson (interprété par Brendan Gleeson dans la phase âgée et par Tom Holland, pour la phase jeune), le dernier survivant du dernier voyage du baleinier Essex, en lui proposant de l’argent pour qu’il raconte son témoignage. Thomas Nickerson refuse dans un premier temps, puis accepte finalement après l’intervention de son épouse…

« Au Coeur de l’Océan », c’est indéniablement du grand spectacle. La photographie, bien que faisant appel aux effets spéciaux, est absolument magnifique. Les scènes à bord de l’Essex nous permettent pleinement, et sans vouloir faire de jeu de mots trop facile, de nous immerger dans l’atmosphère de ce que pouvait être un baleinier au début du 19e siècle. On appréciera bien entendu l’effort de reconstitution au niveau des décors ainsi que des costumes. 

Le casting est loin d’être inintéressant. On peut louer le travail de Chris Hemsworth et de Benjamin Walker, qui offrent de bonnes prestations dans leur rôle respectif, offrant une dualité animée par une volonté de respect de la caste d’un côté et de la réussite sociale de l’autre, le tout au détriment de la logique, de la sécurité et du respect des hommes et du matériel.  Avant d’appeler Benjamin Walker pour interpréter le personnage du Capitaine George Pollard, Jr., d’autres acteurs ont été approchés comme Benedict Cumberbatch, Tom Hiddleston, et Henry Cavill.

On se laisse capter par la nature profondément humaine de la baleine, qui fait preuve de courage, d’audace et de bravoure pour affronter l’homme en usant de tactique et d’une farouche détermination à protéger les siens.

La deuxième partie du film aborde la problématique de la survie, de la gestion des vivres, de l’affaiblissement, et des rudes choix qui s’offrent à l’individu lorsqu’il est face à la mort. Le tout sur fond de perturbations psychologiques engendrées par les options choisies alors que les hommes étaient perdus en haute mer … Selon Chris Hemsworth, pour préparer l’aspect physique des marins affamés, le casting était soumis à un régime de 500 à 600 calories par jour pour perdre rapidement du poids. 

Doté d’un budget de 100 millions de dollars, « Au Coeur de l’Océan » a rapporté près de 94 millions de dollars de recettes au box-office. Le tournage s’est essentiellement effectué aux Iles Canaries en Espagne, ainsi qu’aux Leavesden Studios en Angleterre.

« Au Coeur de l’Océan » doit faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître dès le 20 avril 2016 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples informations, consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Au Cœur de l’Océan » est un très bon et beau film d’aventure. L’intrigue évolue au fur et à mesure de l’évolution de l’histoire. Les personnages évoluent également, faisant face à des décisions difficiles et pénibles. Le rythme est bon, les effets spéciaux sont impressionnants. Les reconstitutions, bateaux, décors, vêtements sont remarquables. Une belle histoire, profondément humaine. Un très bon divertissement à ne pas bouder …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 768 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :