Horreur

L’HÔPITAL DE LA TERREUR (2010)


The Ward - L'hôpital de la terreur (2010)

 

Synopsis : Un asile pour jeunes femmes est frappé par les apparitions meurtrières du fantôme d’une ex-internée.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : John Carpenter
Scénaristes : Michael Rasmussen, Shawn Rasmussen
Acteurs : Amber Heard, Mamie Gummer, Danielle Panabaker, Laura-Leigh, Lyndsy Fonseca, Mika Boorem, Jared Harris
Musique : Mark Kilian
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 1h 28min
Année de production : 2011
Sociétés de production : Echo Lake Entertainment, A Bigger Boat, FilmNation Entertainment
Date de sortie : 8 juillet 2011
Sociétés de distribution : ARC Entertainment, XLrator Media

Notre commentaire : « The Ward » est un film américain d’épouvante / horreur psychologique / paranormal datant de 2010, réalisé par John Carpenter, à qui l’on doit également « Ghosts of Mars » (2001). Les acteurs principaux sont Amber Heard, qu’on a pu voir dans « 3 Days to Kill » (2014), Mamie Gummer, qu’on a pu voir dans « Effets Secondaires » (2013), Danielle Panabaker, qu’on a pu voir dans « The Crazies » (2010)Laura-Leigh, qu’on a pu voir dans « Lost Angeles » (2012)Lyndsy Fonseca, qu’on a également pu voir dans « Kick-Ass » (2010) et sa suite « Kick-Ass 2″ (2013), Mika Boorem, qu’on a pu voir aux côtés de Mel Gibson dans « The Patriot » (2000) et Jared Harris, qu’on a pu voir dans « Pompei » (2014) ainsi que dans « Agents très spéciaux : Code UNCLE » (2015).

L’histoire proposée par « The Ward » nous emmène dans un hôpital psychiatrique, où Kristen (Amber Heard) vient d’être internée pour avoir déclenché un incendie dans une ferme. Rapidement, elle fait la connaissance des autres pensionnaires qui séjournent dans le même service qu’elle, Iris (Lyndsy Fonseca), Sarah (Danielle Panabaker), Emily (Mamie Gummer), et Zoey (Laura-Leigh). Kristen commence à prendre conscience qu’une entité maléfique rôde autour d’elle. Kristen est d’ailleurs agressée par cette entité alors qu’elle se retrouve seule dans les douches. Bien entendu personne ne la croit, elle est droguée et placée en thérapie par électrochocs intense. Elle continue cependant à ressentir cette présence, qui se fait de plus en plus menaçante…

Le gros désavantage de « The Ward » c‘est qu’il ne propose rien de nouveau. Tout dans ce film  a déjà été vu auparavant. Il n’y a donc aucune innovation, même si le turn-over final est intéressant et habilement mis en place, il nous rappelle quand même ce qu’on avait déjà pu voir avec « Identity » (2003). John Carpenter donne beaucoup de rythme à l’intrigue, créant une atmosphère anxiogène, mais qui repose sur des visuels largement utilisés par d’autres antérieurement. 

Cela dit la mise en scène est plus que correcte, il n’y a pas grand chose qu’on puisse reprocher au réalisateur. Le casting est tout à fait à la hauteur. Amber Heard est donc le principal protagoniste de l’intrigue. L’actrice nous offre un personnage qui refuse son internement et qui se sent en danger dans un univers où personne ne semble vouloir prendre conscience des problèmes. Rien ne laisse présager de la fin, qui pourtant prend tout son sens et s’emboîte parfaitement dans le déroulement des événements.

« The Ward » marque le retour de John Carpenter à la réalisation après une interruption de dix ans. Son dernier long-métrage datant de 2001 avec le film « Ghost of Mars« . Le tournage s’est essentiellement déroulé à l’Eastern State Hospital, dans la ville Medical Lake, dans l’état de Washington. Les séquences de flashbacks quant à eux furent tournées à Los Angeles en Californie.  Ces flashbacks furent filmés lorsque le tournage principal fut terminé. Toutes les actrices ont fait des recherches sur internet pour apprendre leurs mouvements individuels pour la séquence de danse. 

« The Ward – L’hôpital de la terreur » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus le 1er février 2012 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Ward – L’Hôpital de la Terreur » est un bon petit film d’épouvante qui souffre essentiellement de son absence d’innovation. Que du déjà vu, mais bien fait. Le scénario est correct, tout comme la mise en scène et l’interprétation des différents acteurs. L’intrigue est bonne et le turn-over final est bien construit et inattendu. Un film qui se laisse agréablement regarder …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 632 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :