Crime - Policier, Drame, Thriller

CRIMINAL ACTIVITIES (2015)


Criminal Activities (2015)

 

Synopsis : Quatre amis investissent ensemble de grosses sommes. Mais les affaires tournent mal et la mafia est bientôt à leurs trousses…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Jackie Earle Haley
Scénariste : Robert Lowell
Acteurs : Michael Pitt, Dan Stevens, John Travolta, Edi Gathegi, Rob Brown
Musique : Keefus Ciancia
Genre : Drame, Thriller, Policier
Date de sortie : 20 novembre 2015 (États-Unis), 22 janvier 2016 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Capacity Pictures, May Day Movies, NeeNee Productions, Phoenix Rising Motion Pictures
Distribué par : M6 Vidéo

Notre commentaire : « Criminal Activities » est un thriller policier américain datant de 2015, réalisé par Jackie Earle Haley, que l’on connaît habituellement plus comme acteur, et qu’on a pu voir dans le rôle de l’icône Freddy Krueger dans le remake de « Les Griffes de la Nuit » (2010), et qui tient un rôle secondaire dans ce film. Les acteurs principaux sont John Travolta, qu’on a pu voir dans « Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell » (1999), Michael Pitt, qu’on a pu voir dans « I Origins » (2014) ainsi que dans « Seven Psychopaths » (2012), Dan Stevens qu’on a pu voir dans « The Guest » (2014)Edi Gathegi, qu’on a pu voir tenir un rôle récurrent dans la saga « Twilight » et Rob Brown, qu’on a pu voir dans « Coach Carter » (2005).

« Criminal Activities » nous propose de suivre l’histoire de quatre jeunes hommes, assoiffés de réussite et d’argent, se lançant dans un délit d’initié, grâce à une information boursière. Pour ce faire, ils empruntent 200.000 dollars à un cadre de la mafia, Eddie (John Travolta). L’opération boursière échoue, et les autres comparses doivent rembourser. Pour se faire Eddie va leur demander de kidnapper le neveu du leader d’un gang rival. Mais les apparences sont trompeuses et certaines personnes ne sont pas forcément celles qu’on croit qu’elles sont …

Le scénario est très bien écrit, et toutes les choses qui s’installent progressivement dans le déroulement de l’intrigue n’ont qu’un seul et unique but, préparer le twist final, qui s’avère bien construit et particulièrement inattendu. La mise en scène nous laisse croire à une banale affaire crapuleuse. Une bonne partie du film peut être considérée comme un huis-clos, permettant d’installer les personnages ainsi que leur psychologie. Les doutes, les hésitations, les incertitudes, les craintes, la peur, l’effroi, et même la consternation défilent chez les différents protagonistes à travers l’évolution de l’histoire. Le principal intéressé, Zach (Michael Pitt) prend conscience d’avoir été trompé, dupé, d’avoir été le nigaud de l’affaire, quand il est, bien sûr, beaucoup trop tard …

On pourra regretter que John Travolta soit tellement mis en avant, sur l’affiche et sur l’ensemble de la promotion faite autour du film, alors qu’en définitive, à l’instar d’un Bruce Willis dans « The Prince » ou encore dans « Extraction« , il ne tient qu’un rôle secondaire. Reste que ses prestations sont magistrales, avec sa maîtrise évidente du sens théâtral, avec des envolées lyriques des plus enthousiastes. Le rôle principal est donc proposé par Michael Pitt, qui s’en sort plutôt bien. L’acteur nous offre un personnage de traders ambitieux, qui se retrouve embarqué dans une affaire d’enlèvement qu’il ne réussit que maladroitement. En prise avec ses doutes et son sens moral, il ira au bout de son engagement que parce qu’il se sent contraint et obligé. Dan Stevens interprète Noah, l’empêcheur de tourner en rond, le gaffeur de la bande, celui qui met les pieds systématiquement dans le plat, apportant au passage une petite touche d’humour à l’histoire. La coiffure de l’acteur est particulièrement ridicule et son apparence physique apparaît moins séduisante que dans « The Guest« . Il n’empêche que son personnage est la clé de voûte de l’histoire. 

La photographie offre quelques vues sympathiques, limitées à agrémenter la présentation. Le tournage, quant à lui, a exclusivement eu lieu dans l’Ohio, dans la ville de Columbus ainsi qu’à Cleveland. Il y a quinze ans, Rob Brown et Michael Pitt travaillaient déjà ensemble dans « Finding Forrester » (2000). « Criminal Activities » nous permet de découvrir les premiers pas de Jackie Earle Haley comme réalisateur. Le personnage de Matthew est joué par Chris Haley, le fils du réalisateur et acteur Jackie Earle Haley.

« Criminal Activities » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus le 22 février 2016 chez Seven7. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Criminal Activities » est un très bon thriller, dont le twist final est très bien construit. Il n’y a pas vraiment d’action, et la narration amène essentiellement la présentation psychologique des personnages. Le scénario est sympathique et la mise en scène est maîtrisée, pour les premiers pas du réalisateur. Le casting est bien en place et John Travolta apparaît comme étant en pleine forme. Un très bon divertissement …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 404 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :