Crime - Policier

PAYBACK (1999)


Payback (1999)

 

Synopsis : Poussé par sa femme Lynn, Porter, petit gangster teigneux fier d’être à son propre compte, accepte de faire équipe avec Val Resnick, malfrat sans scrupule qui ambitionne d’intégrer l’Organisation. Les deux hommes organisent un hold-up contre la mafia chinoise. L’opération tourne mal, Val s’approprie le magot avec la complicité de Lynn et abat froidement Porter qu’il laisse pour mort. Cinq mois plus tard, Porter refait surface, bien décidé à se venger et à récupérer son du. Il retrouve Resnick, le tue mais se retrouve face à l’Organisation qui veut venger Resnick.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Brian Helgeland
Scénariste : Brian Helgeland, Terry Hayes
Acteurs : Mel Gibson, Gregg Henry, David Paymer, Maria Bello, Bill Duke, Lucy Liu, John Glover, William Devane, Deborah Kara Unger, James Coburn, Kris Kristofferson
Musique : Chris Boardman
Genre : Policier
Durée : 1h 40min
Date de sortie : 5 février 1999 (États-Unis), 31 mars 1999 (France)
Année de production : 1998
Société de production : Icon Productions
Distribué par : Warner Bros. France

Notre commentaire : « Payback » est un film policier américain datant de 1999, écrit et réalisé par Brian Helgeland, à qui l’on doit le récent « Legend » (2015). Les acteurs principaux sont Mel Gibson, qu’on a pu voir dans « The Expendables 3« , Gregg Henry, qu’on a pu voir dans « Les Gardiens de la Galaxie » (2014), Maria Bello, qu’on a pu voir dans « Prisoners » (2013) et Lucy Liu, qu’on a pu voir dans « Slevin » (2006).

L’histoire proposée par « Payback » n’est autre qu’une simple histoire de vengeance. Porter (Mel Gibson) est laissé pour mort au moment du partage entre lui et son complice, Val Resnick (Gregg Henry), alors qu’ils viennent de dérober 140.000 dollars à un gang de la triade chinoise locale. Pire encore, c’est l’épouse de Porter, Lynn (Deborah Unger), qui lui tire dans le dos. Une fois remis sur pied, Porter veut se venger et surtout récupérer la part qui lui est due, soit 70.000 dollars. Pour se faire, il va devoir se frotter au « Syndicat » et se débarrasser des flics véreux qui lui collent au train… 

Dans une certaine mesure, « Payback » peut nous faire penser à la série de films « Dirty Harry » ou « L’Inspecteur Harry« , incarné par Clint Eastwood, pour l’aspect violence sadique et l’humour noir du personnage central, personnifié ici par Mel Gibson. Il y a beaucoup d’ingéniosité et d’habileté dans ce film. Le scénario permet de mettre en place un personnage qui se limite à réclamer sa part d’un butin qui apparaît comme ridicule aux yeux des responsables de la mafia, au point qu’ils se trompent systématiquement en invoquant la somme en question. 

Porter, le personnage interprété par Mel Gibson est une forme d’anti-héros, non pas uniquement parce qu’il est, en définitive, un simple gangster, mais parce qu’il n’hésite pas à « faire don de sa personne ». En d’autres termes, il en prend plein la gueule, et termine l’histoire sur les rotules. Maria Bello lui tient compagnie à travers le personnage de Rosie. L’actrice s’en sort plus que bien dans ce personnage de prostitué de luxe, qui n’hésite pas à s’impliquer pour en définitive retrouver sa liberté. On notera les participations de célébrités comme William Devane, James Coburn ou encore Kris Kristofferson, dans des rôles de mafieux, qui vont se casser les dents à essayer d’éliminer le fameux Porter…

 

Doté d’un budget de 90 millions de dollars, « Payback » a rapporté près de 162 millions de dollars de recettes au box-office. Le film a été tourné durant la période de septembre à novembre 1997 à Chicago ainsi qu’à Los Angeles, bien qu’aucun nom de ville ne soit mentionné dans le film. 

Bien que Brian Helgeland soit crédité comme étant le réalisateur, la version diffusée en salle n’est pas le montage qu’il en a fait. Après la fin du tournage, la version de Brian Helgeland a été jugée trop sombre pour le public. Le script a alors été réécrit par Terry Hayes, et le réalisateur a été remplacé par John Myhre, qui a refait 30 % du film. L’intention était de rendre le personnage de Porter plus sympathique. 

« Payback » a fait l’objet d’une édition en DVD, paru le 4 janvier 2000 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Payback » est un bon film policier, où l’action est rondement menée. Le scénario est bien écrit, malgré les vicissitudes rencontrées par la production. L’intrigue est correcte et le casting est de très bonne qualité. Un film qui reste très agréable à regarder malgré le poids des années. Mel Gibson dans ses meilleures années…

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 771 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :