Drame, Policier, Thriller

LES INFILTRÉS (2006)


Les infiltrés (2006)

 

Synopsis : A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise. Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec « un bleu » issu des bas quartiers, Billy Costigan. Tandis que Billy s’efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l’Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d’éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en « sous-marin » et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.Risquant à tout moment d’être démasqués, Billy et Colin sont contraints de mener une double vie qui leur fait perdre leurs repères et leur identité. Traquenards et contre-offensives s’enchaînent jusqu’au jour où chaque camp réalise qu’il héberge une taupe. Une course contre la montre s’engage entre les deux hommes avec un seul objectif : découvrir l’identité de l’autre sous peine d’y laisser sa peau…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Martin Scorsese
Scénariste : William Monahan
Acteurs : Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson, Mark Wahlberg, Martin Sheen, Ray Winstone, Vera Farmiga, Anthony Anderson, Alec Baldwin, James Badge Dale
Musique : Howard Shore
Genre : Policier, Drame, Thriller
Durée : 2h 30min
Date de sortie : 6 octobre 2006 (États-Unis), 29 novembre 2006 (France)
Année de production : 2006
Sociétés de production : Warner Bros., Plan B Entertainment, Initial Entertainment Group, Vertigo Entertainment, Media Asia Films
Titre Original : The Departed
Distribué par : TFM Distribution

Notre commentaire : « The Departed » ou « Les Infiltrés » est un thriller policier américain datant de 2006, réalisé par Martin Scorsese, à qui l’on doit également « Shutter Island ». Les acteurs principaux sont Leonardo DiCaprio, qu’on a pu voir dans « Mensonges d’État » (2008), Matt Damon, qu’on a pu voir dans la trilogie « Jason Bourne« , Jack Nicholson, qu’on a pu voir dans « The Bucket List » (2007), Mark Wahlberg, qu’on a pu voir dans « Phénomènes » (2008)Vera Farmiga, qu’on a pu voir dans « Conjuring: Les Dossiers Warren » (2013), Anthony Anderson, qu’on a pu voir dans « Transformers » (2007) et Alec Baldwin, qu’on a pu voir dans « Mission Impossible: Rogue Nation » (2015). À noter également la participation de Martin Sheen.

« Les Infiltrés » est un remake du film hongkongais « Infernal Affairs » (2002). L’histoire du film se déroule dans la ville de Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis, où l’on suit comment Francis « Frank » Costello (Jack Nicholson) place un de ces jeunes malfrats, Colin Sullivan (Matt Damon), comme une taupe au sein d’une brigade de la police d’état. Dans le même temps, la police place un agent sous couverture, Willian « Billy » Costigan (Leonardo DiCaprio), de manière à infiltrer le gang dirigé par Costello. Rapidement, les deux parties se rendent compte de la situation. Sullivan de son côté et Costigan du sien, essayent de découvrir l’identité de l’autre, tout en cherchant à préserver sa propre couverture. 

« Les Infiltrés » bénéficie d’éléments de premier choix pour être une réussite. Un scénario de première qualité, un remarquable casting avec des acteurs comme Jack Nicholson, Leonardo DiCaprio, Matt Damon ou encore Mark Walberg, mais également d’un excellent réalisateur en la personne de Martin Scorsese. Une histoire où se mêle le destin croisé de policiers et de gangsters, dont certain se retrouvent dans des situations similaires. Certains metteurs en scène peuvent déjà s’avérer comblés s’ils produisent un film dans leur carrière faisant office de classique. Martin Scorsese en a réalisé un par décennie, « Taxi Driver » dans les années 70, « Raging Bull » dans les années 1980, « Goodfellas » dans les années 1990. Ce film de mafieux irlandais viendra s’ajouter à cette liste encore ouverte …

On peut aborder « Les Infiltrés » à travers son thème premier, qui s’avère l’un des plus anciens dans le genre dramatique, c’est-à-dire le concept de l’identité. Ainsi, on peut observer comment elle affecte les actions des protagonistes, leurs actions, leurs émotions, leur sécurité, et même leurs rêves. D’un autre côté, la relation père-fils est présente tout au long du film. Costello (Jack Nicholson) agit comme une figure paternelle, à la fois pour Sullivan (Matt Damon) et pour Costigan (Leonardo DiCaprio), alors que le Capitaine Queenan (Martin Sheen) agit comme un référent pour Costello, dans une forme de figure paternelle, présentant ainsi les deux côtés de l’archétype du père américano-irlandais. On peut même noter que Sullivan utilise le nom de code de « papa » chaque fois qu’il veut parler au téléphone à Costello pour l’informer des activités de la police. 

Doté d’un budget de 90 millions de dollars, « Les Infiltrés » a rapporté près de 290 millions de dollars de recette au box-office. Le film a été tourné dans différents endroits, mais essentiellement à Boston, dans le Massachusetts. Quelques scènes ont été tournées à New-York. Mark Wahlberg a fondé sa performance sur les souvenirs des policiers qui l’ont arrêté environ deux douzaines de fois dans sa jeunesse. Leonardo DiCaprio devait jouer dans le film Raisons d’État (2006), mais il a abandonné afin d’assurer le personnage de Billy Costigan dans ce film. C’est Matt Damon qui a obtenu le rôle. À l’origine Brad Pitt devait assurer le rôle de Colin Sullivan, mais il a abandonné pour travailler avec Alejandro González Iñárritu pour le film « Babel » (2006).

« Les Infiltrés » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus le 7 décembre 2008 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site de DVD.Fr.

En conclusion, « Les Infiltrés » dispose de tous les ingrédients pour qu’il soit un excellent film. Un excellent scénario, une très bonne intrigue, un casting de rêve, un excellent réalisateur, une mise en scène impeccable, de l’action savamment dosée, une bonne photographie, un excellent rythme. Impossible de ne pas avoir droit à un excellent divertissement avec ce film. À voir, sans hésiter !

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 40,102 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :