Horreur, Thriller

LE CAS 39 (2009)


Le cas 39 (2009)

 

Synopsis : Emily Jenkins est assistante sociale. Elle pense avoir tout vu parmi les situations familiales les pires… jusqu’à ce qu’elle ait entre ses mains un dossier bien mystérieux, celui d’une enfant de 10 ans, Lilith Sullivan. L’assistante sociale est convaincue que Lilith est maltraitée par sa famille, ce qui sera vite confirmé quand les parents essayeront de tuer leur unique fille. Emily parvient à arracher la jeune fille à son foyer et décide de la garder avec elle en attendant une bonne famille d’accueil. Mais elle ne tardera pas à découvrir que Lilith n’est pas si innocente qu’elle le pensait et que les apparences sont le plus souvent trompeuses.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Christian Alvart
Scénariste : Ray Wright
Acteurs : Renée Zellweger, Ian McShane, Bradley Cooper, Jodelle Ferland
Musique : Michl Britsch
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 01h49min
Date de sortie : 1er octobre 2010
Année de production : 2009
Société de production : Paramount Vantage
Titre Original : Case 39

Notre commentaire : « Case 39 », ou « Le Cas 39 » pour la version française un thriller d’épouvante / horreur américain datant de 2009, réalisé par Christian Alvart, à qui l’on doit également « Pandorum » (2009). Les acteurs principaux sont Renée Zellweger, dont on se souvient des prestations dans les « Bridget Jones », Jodelle Ferland, qu’on a pu voir dans « Silent Hill » (2006), ainsi que dans « Twilight, chapitre III : Hésitation » (2010), Ian McShane, qu’on a pu voir dans « Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence » (2011) et enfin Bradley Cooper, qu’on a pu voir dans « A vif ! » (2015).

L’histoire qui nous est présentée dans le film « Le Cas 39 » nous emmène aux côtés d’Emily Jenkins (Renée Zellweger), une assistante sociale qui se voit chargée d’un nouveau dossier concernant une jeune fille d’une dizaine d’années, nommée Lillith Sullivan (Jodelle Ferland). Rapidement, lors de ses investigations, Emily soupçonne les parents de Lillith de lui affliger des mauvais traitements. Un soir, peu de temps avant d’être agressée par ses parents, la petite fille arrive à téléphoner à l’assistante sociale, qui l’a sauve in extremis. Avec l’accord des autorités, Emily est autorisée à s’occuper de Lillith en attendant qu’on lui trouve une famille d’accueil. Les problèmes commencent …

Le scénario est habilement construit, car dans un premier temps, nous avons de l’empathie pour cette fillette qui semble être la victime. Mais rapidement, on comprend qu’il n’en est rien. Celle qu’on jugeait, à tort, comme une souffre-douleur d’adultes déséquilibrés s’avère être un véritable démon. Les événements paranormaux se déchaînent progressivement et on peut voir les différents protagonistes être tour à tour les cibles des attaques psychologiques et physiques de cet être maléfique.

Christian Alvart, le réalisateur, nous offre une mise en scène sobre, et bien que n’offrant rien de fondamentalement nouveau et/ou innovant, arrive à nous proposer une intrigue qui nous maintient concentrés durant l’intégralité du film. Les effets spéciaux sont bien orchestrés, et on appréciera de voir Bradley Cooper se démener comme un beau diable avec des frelons qui lui sortent des … oreilles (pour commencer). Et lorsqu’il passe de vie à trépas, j’ai même entendu Laurence dire « oh non pas Bradley Cooper … « , c’est dire !

Dans ce type de film, pour ma part, je suis toujours scotché par la performance des « enfants ». Ici, c’est Jodelle Ferland, qui incarne Lillith « Lily » Sullivan, qui est bluffante de réalisme, tout en étant particulièrement effrayante, dans ses attitudes, dans ses dialogues, dans ses regards. Une jeune actrice qui ne devrait pas manquer de faire parler d’elle dans les années qui viennent. 

« Le cas 39 » a bénéficié d’un budget de 26 millions de dollars et a rapporté un peu plus de 28 millions de dollars de recette au box-office. Le tournage s’est principalement déroulé en Colombie-Britannique, au Canada. Cependant quelques scènes furent réalisées à Portland, dans l’Oregon.

Le film était achevé depuis 2007, il a cependant fallu trois années pour qu’il sorte sur les écrans aux États-Unis. Chloë Grace Moretz et Isabelle Fuhrman furent envisagées pour tenir le rôle de Lilith. Par coïncidence, ce film a débuté aux Etats-Unis la même semaine que « Laisse-moi Entrer » (2010), dans lequel a joué Chloë Grace Moretz.

« Le Cas 39 » a fait l’objet d’une édition en DVD, paru le 6 juillet 2010 chez Paramount Home Entertainment France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site de DVD.Fr.

En conclusion, « Le Cas 39 » est un bon film d’épouvante, reposant sur un scénario correct, une mise en scène convenable et disposant d’un casting approprié. On aura apprécié les prestations de Renée Zellweger et surtout celle de la jeune Jodelle Ferland, qui nous aura provoqué quelques sueurs froides. Le rythme est bon, et l’intrigue est satisfaisante. On reste bien attentif durant toute la durée du film. Un bon divertissement qui aura su nous accouardir

 

Notre note :

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 688 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :