Horreur

VENDREDI 13 (2009)


Vendredi 13 (2009)

 

Synopsis : Un groupe d’adolescents découvre le camp de Crystal Lake en même temps que le terrifiant Jason Voorhees et ses intentions meurtrières…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Marcus Nispel
Scénaristes : Damian Shannon, Mark Swift
Acteurs : Jared Padalecki, Danielle Panabaker, Aaron Yoo, Amanda Righetti, Travis Van Winkle, Derek Mears
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 1h37min
Date de sortie : 13 février 2009 (États-Unis), 11 février 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : New Line Cinema, Platinum Dunes, Crystal Lake Entertainment
Titre Original : Friday the 13th
Distribué par : Paramount Pictures France

Notre commentaire : « Friday the 13th » ou « Vendredi 13″ pour la version française, est un film d’horreur américain de type slasher, écrit par Damian Shannon et Mark Swift et réalisé par Marcus Nispel, à qui l’on doit également le remake « Massacre à la Tronçonneuse » (2003). Les acteurs principaux sont Jared Padalecki, essentiellement connu pour son rôle de Sam Winchester dans la série télévisée « Supernatural« , Danielle Panabaker, qu’on a pu voir dans « L’Hopital de la Terreur » (2010) ainsi que dans « The Crazies » (2010), Aaron Yoo, qu’on a pu voir dans la série télévisée « Tomorrow People », Amanda Righetti, que l’on connait pour l’interprétation du personnage de Grace Van Pelt dans la série télévisée « Mentalist » et Travis Van Winkle, qu’on a pu voir dans le premier « Transformers » (2007). À noter la participation de Derek Mears dans le rôle de Jason Voorhees et qui a également prêté son physique imposant dans « Predators » (2010). 

L’histoire de « Vendredi 13 » nous invite à suivre Clay Miller (Jared Padalecki) qui est à la recherche de sa sœur disparue, Whitney (Amanda Righetti). Cette dernière a été capturée par Jason Voorhees (Derek Mears) dans un camping dans les bois à Crystal Lake, après que ce dernier ait massacré tous ses compagnons de virée. Ce film a été conçu à l’origine pour être une nouvelle histoire, mais le projet a ensuite évolué pour être une synthèse des quatre premiers « Vendredi 13 ».

Le personnage de Jason Voorhees a été repensé pour apparaître immédiatement comme étant un assassin adulte avec une trame de fond qui permet au spectateur d’avoir une légère sympathie pour lui, sans pour autant en faire de trop afin qu’il garde un aspect terrifiant. Dans les versions antérieures, le masque de hockey n’a été introduit que dans le troisième film de la série. Dans ce remake, Jason s’équipe de ce masque assez rapidement. Le film utilise la partition musicale de Harry Manfredini des films précédents parce que les producteurs ont reconnu son statut iconique. 

Toby Emmerich de New Line Cinema a approché les producteurs de Platinum Dunes, Michael Bay, Brad Fuller et Andrew Form pour les solliciter dans le but de produire un remake de « Vendredi 13 », de la même manière qu’ils avaient redémarré la franchise « Texas Chainsaw Massacre » (« Massacre à la Tronçonneuse »). Ils ont convenu d’un accord et ont passé plus d’une année à obtenir les droits du film de Paramount Pictures et de Crystal Lake Entertainement, ce dernier étant dirigé par Sean S. Cunningham, le créateur de « Vendredi 13 ».

Les dirigeants de la Paramount ont finalement donné une licence aux producteurs de Platinum Dunes donnant la possibilité de faire tout ce qu’ils voulaient à partir des films originaux, y compris le titre. La Paramount a reçu les droits de distribution internationaux et New Line a conservé les droits de distribution américains. Brad Fuller et Andrew Form ont précisé qu’ils ne voulaient pas faire un onzième et un douzième « Vendredi 13 », mais qu’ils voulaient retravailler la mythologie. Ils avaient aimé les éléments des quatre premiers films et notamment la manière dont les personnages étaient tués et ils prévoyaient de garder cet aspect dans leur film. 

Bien que les producteurs aient décidé de ne pas reproduire l’histoire d’origine à l’identique, il fallait garder des éléments clés issus des films précédents de manière à offrir une logique dans le déroulement de l’histoire. Dans ce film, contrairement aux originaux, on trouve une explication sur le comment et pourquoi Jason adopte un masque de hockey. Au début du film, Jason porte un sac sur la tête semblable à celui vu dans les deux premiers épisodes de « Vendredi 13 », puis s’accapare de ce fameux masque de hockey ayant rencontré un souci avec son précédent moyen de camoufler son visage difforme. 

Contrairement aux remake de « Massacre à la Tronçonneuse » ou du film d’horreur « Amityville » (2005), également produit par Michael Bay, Brad Fuller et Andrew Form, il n’y avait pas de contrainte de respect d’époque. Cela permit de placer le déroulement de l’histoire dans l’époque actuelle. 

Les producteurs ont fait appel à la société Asylum Visual Effects pour créer les effets spéciaux du film. Bien que le réalisateur du film, Marcus Nispel soit un partisan des effets réels, Asylum devait créer numériquement certaines scènes de manière à protéger les acteurs et de permettre au metteur en scène d’obtenir un look spécifique. Au total Asylum aura travaillé sur 25 séquences du film. L’une des premières scènes réalisées par la société Asylum fut la scène représentant la mort d’Amanda, dans laquelle Jason la suspend dans son sac de couchage au-dessus du feu de camp. Le risque pour l’acteur et pour la forêt environnante ont été jugés trop importants pour effectuer physiquement la scène. Une autre scène impliquait que Chelsea soit heurtée par un hors-bord. La scène étant jugée trop dangereuse même pour un cascadeur, on a utilisé des images réelles combinées à des images numériques. L’actrice devant réagir face à un bateau imaginaire fonçant sur elle. 

Asylum a également amélioré la « signature » de Jason lorsque celui-ci tue avec sa machette. Dans plusieurs scènes, la société d’effets spéciaux a utilisé une machette générée par ordinateur parce que le réalisateur voulait montrer la mort de plusieurs personnages en un seul coup au lieu des scènes où l’on peut voir le tueur s’acharner à découper ses victimes au-delà du décès de celles-ci. 

« Vendredi 13 » a été critiqué très négativement par la presse spécialisée. L’idée principale étant que le film n’apporte rien de nouveau par rapport à ses prédécesseurs. Cela dit, si le film avait été inventif, réinventant complètement l’histoire, on aurait crié au loup pour le non-respect de l’œuvre originelle. Généralement, on constate que quoi qu’on fasse ça déplaît toujours à une critique qui aime voir à l’écran la vie du peigne-cul de voisin et de ses déboires avec ses gosses, sa mégère de femme, son boulot de merde, etc. Et moi, je dis « au secours ». Non « Vendredi 13 » n’est pas aussi mauvais qu’on peut le lire ici ou là. Le film est très bien réalisé, techniquement très bien construit. 

Alors certes, cette nouvelle monture dans la franchise des « Vendredi 13 » n’apporte rien de nouveau, mais le scénario est très bien écrit, s’inscrivant parfaitement dans l’air du temps, en allant jusqu’à proposer une forme d’éclectisme dans la victimologie, puisque le tueur psychopathe s’en prend indifféremment aux hommes comme aux femmes, aux blancs, aux noirs, et même aux Asiatiques. 

On peut tout à fait aborder ce « Vendredi 13 » sans pour autant en avoir vu ses prédécesseurs. Il n’y est nullement fait référence à des éléments antérieurs. C’est une forme de « reboot« . L’atmosphère est particulièrement anxiogène, et la présence de Jason se suffit à elle-même pour créer la tension et le sentiment que quelqu’un va passer de vie à trépas dans les secondes qui suivent … De plus, le choix du casting permet de voir en chacun des protagonistes monsieur tout le monde. Les performances sont tout à fait correctes. On peut aisément dire que ce film satisfait pleinement le désir qui nous anime au moment, où on démarre le visionnage. Il est efficace et possède l’aspect horrifique du « slasher« . On aura particulièrement apprécié le choix de faire courir Jason après ses victimes, en opposition à ce qui s’était fait précédemment, laissant le personnage marcher lentement afin de lui donner un côté plus menaçant.

« Vendredi 13 » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, parus le 11 août 2009 chez Paramount Home Entertainment France. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site de DVD.Fr. 

En conclusion, « Vendredi 13 » est un très bon film d’horreur dans la pure tradition du « slasher« . Le scénario est bien construit et la mise en scène est bien orchestrée. L’intrigue reste cohérente et dynamique. Il n’y a que peu de temps mort dans le déroulement de l’histoire. Les morts s’enchaînent et c’est avec un plaisir à peine caché qu’on se réjouit du retour de Jason Voorhees. Les acteurs offrent de bonnes prestations. Ce remake remplit pleinement son objectif, sympathique à voir, sauf si on n’est pas un fan du genre … 

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “VENDREDI 13 (2009)

  1. Analyse bien complète. 🙂

    J'aime

    Publié par Marcorèle | 17/03/2016, 17 05 17 03173

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 772 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :