Comédie, Crime - Policier, Thriller

THE TRUST (2016)


The Trust (2016)

 

Synopsis : Deux policiers véreux découvrent un coffre étrangement caché et gardé. Son contenu va les entraîner dans un enfer de corruption et de double-jeu.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Alex Brewer, Benjamin Brewer
Scénaristes : Ben Brewer, Adam Hirsch
Acteurs : Nicolas Cage, Elijah Wood, Sky Ferreira, Jerry Lewis, Kevin Weisman, Steven Williams
Musique : Reza Safinia
Genre : Thriller, Policier, Comédie
Date de sortie : 14 avril 2016 (États-Unis)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Saeculum Productions, Hassell Free Production

Notre commentaire : « The Trust » est un film policier américain datant de 2016, réalisé par Alex et Ben Brewer. Les acteurs principaux sont Nicolas Cage, qu’on a pu voir dans « Pay The Ghost » (2015), Elijah Wood, qu’on a pu voir dans « Le Dernier Chasseur de Sorcières » (2015), Sky Ferreira, qu’on a pu voir dans « The Green Inferno » (2013) et Kevin Weisman, qu’on a pu voir dans « Bending the Rules » (2012). A noter également la participation de Jerry Lewis, âgé de 90 ans.

L’histoire proposée par « The Trust » nous emmène aux côtés du Lieutenant de Police Jim Stone (Nicolas Cage) et de son ami et subordonné, le Sergent David Waters (Elijah Wood). Tous deux travaillent dans l’unité de gestion des preuves du Département de Police de Las Vegas. L’un comme l’autre s’ennuie dans leurs fonctions et sont plus que désabusés et l’un comme l’autre rencontre des difficultés à joindre les deux bouts. Ensemble, ils décident de cambrioler un coffre-fort dont ils espèrent qu’ils les rendra riches… Mais est-ce que des mauvais flics peuvent faire de bons braqueurs ?

Du casting, on retiendra, bien évidemment, les performances de Nicolas Cage et d’Elijah Wood, qui incarnent ici à l’écran deux « loosers » en quête de reconnaissance et qui rêvent de farniente sur des plages paradisiaques. Le personnage interprété par le premier ayant manifestement une influence « négative » sur le second, l’emmenant presque malgré lui dans ce tourbillon criminel. Tout nous laisse à penser que les deux compères vont droit dans le mur tellement ils semblent être maladroits et peu débrouillards. Jack Huston devait initialement interpréter le personnage de David Waters, mais a dû abandonner en raison de conflits de planning, étant engagé sur le film « Ben-Hur » (2016). C’est donc Elijah Wood qui l’a remplacé.

L’aspect dramatique est amené à travers l’idée que pour s’élever socialement, il faut en passer par la malhonnêteté, par le crime. Les deux protagonistes ne peuvent qu’échouer dans leur aventure. Mais contre toute attente, leur entreprise s’oriente finalement vers une réussite inespérée pour se terminer en queue de poisson. L’un éprouvant trop d’empathie avec un otage, l’autre étant trop cupide. L’aspect comédie est induit par cet aspect amateurisme flagrant et surprenant, venant de la part de policiers, personnages dont on peut attendre ou espérer un certain savoir-faire.

Le tournage a débuté en janvier 2015. Bien que l’histoire se déroule dans le cadre des activités de la police de Las Vegas, les images habituelles de cette ville dédiée aux jeux n’est, pour ainsi dire, quasiment pas présente. La photographie nous fait plutôt penser aux quartiers mal famés de Los Angeles. Aucune salle de jeux n’est montrée dans le film. Les auteurs ont orienté leur récit vers une histoire graveleuse de flics dans cette célèbre ville de Las Vegas en tirant parti du contraste entre le faste de l’image commune de cette ville et les quartiers moins reluisants qui se trouvent en périphérie. 

Le film est paru sous DirecTV le 14 avril 2016 avant d’être proposé en VOD et au cinéma le 13 mai 2016. Les uniformes de police, badges, insignes ainsi que les véhicules de l’escouade ont été créés sous l’appellation « LVPD« . Le service de police actuel étant connu sous l’appellation de LVMPD ou Metro. Jerry Lewis a rejoint le projet à l’insistance de Nicolas Cage, les deux acteurs sont amis depuis des années. Cependant, Jerry Lewis cumule moins d’une minute de temps à l’écran.

En conclusion, « The Trust » est un film qui repose essentiellement sur la performance de ses deux acteurs principaux. Nicolas Cage apportant un côté légèrement déjanté, pour ne pas dire délicatement fêlé et Elijah Wood offrant un aspect innocent, naïf, et même ingénu. Le scénario peut apparaître comme classique, mais offre un final inattendu, rapide et cinglant, laissant toutefois la porte ouverte à de nombreuses questions. Le rythme est moyen, mais l’intrigue est prenante. La photographie est surprenante, laissant voir un côté de Las Vegas insoupçonné et beaucoup moins brillant que l’image usuelle et populaire. Reste un film à voir, sans exaltation, mais sans s’ennuyer pour autant …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 179 329 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Pages et Articles Phares

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :