Action, Comédie, Horreur, Romance

ORGUEIL ET PRÉJUGÉS ET ZOMBIES (2016)


Orgueil et préjugés et zombies (2016)

 

Synopsis : 5 sœurs dans l’Angleterre du 19eme siècle doivent gérer les demandes pour leurs mariages tout en se protégeant d’une population grandissante de zombies.

Origine du film : États-Unis, Royaume-Uni
Réalisateur : Burr Steers
Scénariste : Burr Steers
Acteurs : Lily James, Sam Riley, Jack Huston, Bella Heathcote, Douglas Booth, Matt Smith, Charles Dance, Lena Headey, Suki Waterhouse, Morfydd Clark
Musique : Fernando Velázquez
Genre : Action, Epouvante-horreur, Comédie, Romance
Date de sortie : 5 février 2016 (États-Unis), 11 février 2016 (Royaume-Uni)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Cross Creek Pictures, Sierra Pictures, MadRiver Pictures, QC Entertainment, Allison Shearmur Productions, HandsomeCharlie Films, Head Gear Films
Titre Original : Pride and Prejudice and Zombies

Notre commentaire : « Pride and Prejudice and Zombies » ou « Orgueil et Préjugés et Zombies » est un film américain qui peut se classifier dans les catégories action, horreur et même romance. Burr Steers en a assuré la réalisation ainsi que l’écriture de l’adaptation cinématographique, le film étant basé sur une nouvelle datant de 2009, intitulée « Pride and Prejudice and Zombies », écrit par Seth Grahame-Smith, parodiant une nouvelle de 1813, intitulée « Pride and Prejudice » de Jane Austen. Les acteurs principaux sont Lily James que l’on connaît pour avoir tenu le rôle de « Cinderella » dans le film Disney du même nom, Sam Riley, acteur anglais, connu pour sa performance dans « Control » (2007), Jack Huston qu’on a pu voir dans la série télévisée « Boardwalk Empire », Bella Heathcote qu’on devrait retrouver dans « Cinquante Nuances plus Sombres » (2017), Douglas Booth qu’on a pu voir dans « Jupiter Ascending » (2015), Matt Smith qu’on a pu voir dans « Terminator Genisys« , Charles Dance, qu’on a pu voir dans « Dracula Untold » (2014) ainsi que dans « The Imitation Game » (2014) et enfin Lena Headey qu’on a pu voir dans « Dredd » (2012).

Le projet a été annoncé en décembre 2009, dans le magasine « Variety« , en précisant que Natalie Portman serait l’une des stars du film, endossant le rôle d’Elizabeth Bennet mais également comme producteur, et que Lionsgate financera et distribuera le métrage. Toujours en décembre 2009, on a appris que David O. Russell a été choisi comme scénariste et réalisateur du film. Cependant, en octobre 2010, il a été révélé que ce même David O. Russell avait quitté le projet en raison de conflits d’agenda. Le réalisateur a révélé plus tard qu’il avait rencontré des différents avec Lionsgate concernant le budget. Le lendemain, il a été annoncé que Nathalie Portman avait également décidé de ne pas jouer le rôle d’Elizabeth Bennet, mais qu’elle restait comme producteur du film. Lionsgate a alors engagé Mike White à la réalisation en décembre 2010. Malheureusement, ce dernier a également quitté le projet dès le mois de janvier en raison d’un contrat avec HBO. 

En février 2011, Craig Gillespie prend la direction. Ce dernier a révélé qu’il avait été attiré par le projet en raison du brassage des genres. En mai 2011, le scénariste Marti Noxon a été embauché pour réécrire le scénario de Russell. En octobre 2011, on apprenait que Gillespie avait quitté le film. Le projet a ensuite bloqué jusqu’en mars 2013, Panorama Média rejoint l’aventure pour la partie production, financement, et afin de gérer les ventes à l’étranger. En mai 2013, il a été annoncé que Burr Steers prenait le relais en tant que réalisateur. Ce dernier a également procédé à une réécriture du script.

La photographie principale a débuté le 24 septembre 2014 au West Wycombe House & Park, à Buckinghamshire. Fin octobre 2014, certaines scènes ont été réalisées à Hatfield House, dans le Hertfordshire. Au début du mois de novembre, les équipes ont tourné à Basing Maison dans le Old Basing. Le 13 novembre, le tournage s’est déplacé vers Frensham à Surrey, où l’ensemble s’est achevé le 21 novembre.

« Orgueil et Préjugés et Zombies » a engrangé environ 11 millions de dollars de recette en Amérique du Nord et presque 6 millions de dollars dans d’autres territoires pour un total mondial de près de 17 millions de dollars de recette au box-office, contre un budget de 28 millions de dollars.

Le film est sympathique et il offre quelques moments relativement amusants. L’aspect romantique est bien construit, bien que cousu de fil blanc. On voit clairement les choses se dessiner et on anticipe très tôt qui va « finir » avec qui. Reste que les dialogues de la majorité des déclarations d’amour sont croustillantes, dans un style ancien bien assumé et agréablement interprété. Le côté zombie est amusant également, laissant la place à des effets visuels de qualité. Cependant, c’est l’aspect action qu’on retiendra le plus, et de ce côté c’est rondement mené. Le seul hic dans cet aspect, ce sont les chorégraphies de combat qui sont bien orchestrées, mais qui manquent de réalisme. Pour faire simple, on voit clairement que ce sont des chorégraphies…

L’histoire se veut, dans sa globalité, plus inventive que réellement effrayante. « Orgueil et Préjugés et Zombies » respire une nouvelle vie dans le genre très populaire qu’est le film de morts-vivants, mais reste désespérément prévisible. Dans l’ensemble, la presse spécialisée s’est focalisée sur la performance de Lily James dans le personnage de Elizabeth Bennet. Pour notre part, Laurence et moi-même avons grandement apprécié l’interprétation de Sam Riley dans le personnage de Fitzwilliam Darcy. L’acteur dégage beaucoup de charisme et d’élégance, offrant à son personnage une dimension mystérieuse et énergique. 

« Pride and Prejudice and Zombies » est disponible aux États-Unis, en DVD, Blu-ray ainsi qu’en 4K Ultra HD Blu-ray depuis le 31 mai 2016. À ce jour, nous n’avons pas d’informations sur l’édition française. 

En conclusion, « Orgueil et Préjugés et Zombies » est plus un film d’action qu’un film d’horreur. Même le côté romantique est plus fort, plus marquant que l’aspect épouvante. L’originalité réside essentiellement dans l’époque où se situent ces aventures, prenant des libertés avec les faits historiques. Les décors et les costumes sont magnifiques, nous permettant de nous plonger pleinement dans l’Angleterre du dix neuvième siècle. Les effets spéciaux sont bien réalisés. L’intrigue est prévisible. Les combats sentent beaucoup trop la chorégraphie et en perdent leur côté réalisme. Reste un film très divertissant, à voir sans hésiter…

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 184 500 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :