Action, Science fiction, Thriller

PUSH (2009)


Push (2009)

 

Synopsis : Depuis quelques années, on assiste à l’apparition de pouvoirs psychiques chez certains adolescents. Télékinésie, prévision du futur ou contrôle mental, ces facultés deviennent un enjeu pour la sécurité nationale. Traqués par le gouvernement, quelques survivants se réfugient à Hong Kong et décident d’unir leurs forces pour s’opposer définitivement aux militaires qui veulent exploiter leurs pouvoirs.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Paul McGuigan
Scénariste : David Bourla
Acteurs : Dakota Fanning, Camilla Belle, Chris Evans, Djimon Hounsou, Ming-Na Wen, Cliff Curtis
Musique : Neil Davidge
Genre : Science fiction, Action
Durée : 1h 50min
Date de sortie : 4 février 2009 (France), 6 février 2009 (États-Unis)
Année de production : 2009
Société de production : Icon Productions
Distribué par : SND

Notre commentaire : « Push » est un thriller d’action américain à la sauce science-fiction datant de 2009, réalisé par Paul McGuigan, à qui l’on doit également « Slevin » (2006). Les acteurs principaux sont Chris Evans, qu’on a pu voir dans « The Iceman » (2012), Dakota Fanning, qu’on a pu voir dans « Twilight : Chapitre 2 – Tentation » (2009), Camilla Belle, qu’on a pu voir dans « The Patriot » (1998) ainsi que Djimon Hounsou, qu’on a pu voir dans « Les Dossiers Secrets du Vatican » (2015).

Avec « Push » on se retrouve donc face à un film de science-fiction où les différents protagonistes possèdent des supers pouvoirs. Mais soyons précis, chaque individu possède en fait un super pouvoir. En tout il y a neuf catégories. Les « Observateurs » ont la capacité à prévoir l’avenir, et donc dans une certaine mesure la connaissance de l’avenir permet de changer les choses. C’est le cas de Cassie interprétée par Dakota Fanning. Les « Bougeurs » sont des télékinésies puissants qui, une fois formés, peuvent identifier les fréquences atomiques spécifiques d’un matériau donné et d’en modifier le champ gravitationnel autour de lui. Cela leur permet de déplacer à la fois des objets animés et inanimés. Les « Bougeurs » avancés peuvent travailler au niveau moléculaire et ainsi créer des boucliers de protection dans l’air autour d’eux pour faire dévier les balles. Nick Gant, interprété par Chris Evans est l’un d’entre eux.

Viennent ensuite les « Pousseurs » qui possèdent la capacité d’implanter des souvenirs, des pensées et des émotions dans l’esprit des autres personnes afin de les manipuler. Ces derniers sont en mesure de faire n’importe quoi à une personne, même à commettre le suicide. C’est le cas de Kira, interprétée par Camilla Belle, qui peut contrôler jusqu’à douze personnes. 

Les « Hurleurs » ont la capacité d’émettre des vibrations sonores aiguës qui provoquent des ruptures dans les vaisseaux sanguins d’une cible. Les plus puissants peuvent détruire des verres, des vitres et sont même capables de faire s’effondrer un bâtiment entier. Les « Renifleurs » peuvent suivre la localisation des personnes ou des objets sur des distances variables en fonction du niveau de développement de leurs capacités. Les « Changeurs » peuvent modifier temporairement l’apparence d’un objet en manipulant des motifs de lumière interagissant avec elle.

Les « Effaceurs » sont qualifiés pour effacer les souvenirs de manière temporaire ou permanente, un atout précieux dans l’espionnage. Les « Bloqueurs » sont formés pour barrer les visions des autres. Les « Effaceurs » doivent être éveillés pour pouvoir manifester leur capacité, il est donc nécessaire qu’ils œuvrent à deux pour protéger une personne ou un objet pendant des périodes prolongées. Enfin les « Guérisseurs » peuvent reconstruire rapidement les cellules du corps humain endommagées vers leur état antérieur. 

D’une manière générale, l’idée de base était intéressante et l’histoire qui nous est présentée est loin d’être dégueulasse. Loin de là. Cependant, ou plutôt malheureusement, il y a deux soucis pour ce film, et ils sont plutôt de taille. Le premier, c’est le scénario et le deuxième, c’est la mise en scène. Le scénario apparaît franchement comme étant brouillon. Les situations sont confuses, désordonnées. Et la mise en scène, en dehors des quelques scènes d’action, est molle, sans dynamisme, et pour tout dire, sans intérêt, d’où la sensation de frustration, pour ne pas dire de consternation. 

Le tournage a eu lieu en Chine, à Hong Kong plus précisément et principalement dans les quartiers de Tai Hang et de Wan Chai. Ainsi donc tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour faire un film attractif. Une bonne histoire, un casting intéressant et des lieux de tournage propices à laisser libre cours à l’action. Malencontreusement, le projet débouche sur un film insipide à l’intrigue monotone. Et dire que pour faire face à l’agitation constante de Hong Kong, le réalisateur Paul McGuigan et son équipe ont décidé de tourner le film dans un « style guérilla », avec des caméras cachées dans des camionnettes, filmant à travers de petits trous, et les acteurs faisant leurs scènes en une seule prise directement dans les rues.

L’acteur principal Chris Evans a attiré l’attention du réalisateur Paul McGuigan par sa performance dans le film « Sunshine » de Danny Boyle en 2007, un autre film de science-fiction. Channing Tatum était pressenti pour tenir le rôle principal au début du projet, mais finalement le rôle est allé à Chris Evans. Bref, du gâchis à tous les étages …

« Push » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 9 septembre 2009 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Push » est un film de science-fiction relativement médiocre. En dehors de l’histoire qui est intéressante, le reste est assez faible. Le scénario est brouillon et la mise en scène est ennuyeuse. L’attirant casting fait ce qu’il peut pour donner le meilleur de lui-même, mais cela ne suffit pas à élever le niveau de l’ensemble. Les quelques scènes d’action ne permettent pas non plus d’éviter l’accident cinématographique. Regrettablement, « Push » est un film qu’on va rapidement oublier …

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 005 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :