Horreur, Thriller

HUSH (2016)


Hush (2016)

 

Synopsis : Une jeune écrivaine sourde qui s’est retirée au fond des bois pour vivre dans la solitude doit défendre sa vie en silence quand un tueur masqué apparaît à sa fenêtre.

Origine du film : Américain
Réalisateur : Mike Flanagan
Scénaristes : Mike Flanagan, Kate Siegel
Acteurs : John Gallagher Jr., Kate Siegel, Michael Trucco, Samantha Sloyan
Musique : The Newton Brothers
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Durée : 1h 21 minutes
Date de sortie : 8 Avril 2016 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Blumhouse Productions, Intrepid Pictures
Société de distribution : Netflix

Notre commentaire : « Hush » est un thriller d’horreur américain datant de 2016, co-écrit et réalisé par Mike Flanagan, à qui l’on doit également « Oculus » (2013). Les acteurs principaux sont Kate Siegel, qui n’est autre que la compagne du réalisateur et qui a également co-écrit le scénario du film, John Gallagher Jr., qu’on a pu voir dans « 10 Cloverfield Lane » (2016), Michael Trucco, qu’on a pu découvrir dans la série télévisée « Battlestar Galactica » (2004-2009) et Samantha Sloyan, qu’on a pu voir dans la série télévisée « Scandal ».

On ne savait rien sur « Hush » jusqu’en septembre 2015, quand il a été révélé lors d’une projection pour acheteurs qui a eu lieu au Toronto International Film Festival 2015. On y découvrait que Mike Flanagan avait dirigé le film et co-écrit le scénario avec Kate Siegel qui tient également le rôle principal dans le film. 

En faisant du personnage principal, un sourd-muet, Mike Flanagan voulait faire un film « sans dialogue ». La possibilité de faire le film entièrement sans paroles a été imaginée, mais a été rapidement abandonnée, car la construction des tensions avec cette forme de limitation serait « impossible ». 

Le script lui-même est composé en grande partie de directions de scène que Mike Flanagan et Kate Siegel ont développé en visualisant les choses dans leur propre maison. Ainsi donc, le fait que le scénario était basé sur leur propre maison fut problématique pour le tournage. En effet, le tournage ayant eu lieu en Alabama, ils n’ont pas trouvé de maison semblable à la leur et ont dû modifier considérablement le scénario du film afin d’adapter les situations à ce nouvel environnement. 

« Hush » contient moins de 15 minutes de dialogue, ce qui signifie que plus de 70 minutes du film se produisent sans une seule parole. Le tournage a duré 18 jours. Le personnage principal Maddie, et sa sœur Max, sont nommés ainsi par rapport aux véritables prénoms de la nièce et du neveu de l’actrice Kate Siegel. Seulement cinq personnages vivants apparaissent dans le film, dont une qui apparaît lors d’une conversation par ordinateur, et dans un seul et unique endroit faisant de « Hush » l’un des films les plus minimalistes jamais réalisé.

« Hush » s’inscrit dans une génération de film d’horreur moderne comme peuvent l’être « Ratter » ou encore « Unfriended » tout en gardant l’esprit classique du slasher. Le scénario est bien écrit en amenant une pointe d’originalité puisque le principal protagoniste de l’histoire, une femme, est sourde et muette, ce qui, fatalement, lui complique quelque peu la tâche. Le suspense est donc ingénieux, l’assaillant veut jouer avec les nerfs de sa victime, et par la même occasion avec ceux du spectateur. On reste cependant dans un créneau mainte et mainte fois exploré, c’est-à-dire le « home invasion », comme ce fut le cas pour le récent « Intruders » (2015).

Reste donc la performance des acteurs, à la tête desquels on trouve l’excellente Kate Siegel qui interprète Madison « Maddie » Young, sourde et muette. L’actrice nous offre donc toute la galerie des expressions de visage permettant d’exprimer l’angoisse, la peur, l’abandon, la détermination, et j’en passe. C’est finement joué et cela participe grandement à la montée du suspense. La pauvre Samantha Sloyan, qui interprète Sarah Green, une voisine et amie de Maddie, ne dispose que d’un petit rôle, car elle se fait rapidement trucider par le psychopathe de cette histoire, mais cette scène est vraiment très réaliste, tout en étant relativement suggestive. Enfin John Gallagher Jr. est relativement crédible dans le rôle du fou furieux dont à aucun moment, on ne saura quelles sont ses motivations profondes en dehors de supposer qu’il est juste cinglé…

En conclusion, « Hush » est bon petit film d’horreur de type slasher, avec un bon scénario et une belle originalité à travers la construction d’une trame autour d’un personnage sourd et muet. L’ambiance est relativement anxiogène et le suspense court durant toute la durée du métrage. Un film qui sort un petit peu du classicisme, ce qui est plaisant. L’histoire tient cependant plus du thriller que de l’horreur. Notre seul regret, le psychopathe n’aurait peut-être pas dû tomber le masque aussi rapidement dans l’avancée de l’intrigue…

 

Notre note :

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 632 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :