Action, Science fiction

THE CALL UP (2016) ★★☆☆☆


The Call Up (2016)

 

Synopsis : Un groupe de joueurs en ligne est invité à tester un jeu vidéo dernier cri en réalité virtuelle. Ce sont leurs propres vies qui seront en jeu.

Origine du film : Royaume-Uni
Réalisateur : Charles Barker
Scénariste : Charles Barker
Acteurs : Parker Sawyers, Morfydd Clark, Max Deacon, Tom Benedict Knight, Adriana Randall, Ali Cook
Musique : Tom Raybould
Genre : Action, Science-fiction
Durée : 1h30
Date de sortie : 20 mai 2016 (Royaume-Uni), 24 juin 2016 (États-Unis)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Red & Black Films, Stigma Films
Distribué par : Vertical Entertainment
Titre original : The Call Up
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « The Call Up » est un film de science-fiction britannique, datant de 2016, écrit et réalisé par Charles Barker, dont il semblerait que c’est là le premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Parker Sawyers, qu’on peut également retrouver à l’affiche de « First Date » (2016), Max Deacon qu’on a pu voir dans « Black Strom » (2014)Morfydd Clark, qui tient un petit rôle dans « Orgueil et Préjugés et Zombies » (2016) et enfin Christopher Obi, qui un rôle secondaire dans « Blanche-Neige et le Chasseur » (2012).

« The Call Up » est donc un film avec un petit budget, ce qui rend forcément les choses compliquées dès lors qu’on s’attaque à de la science-fiction. Ce que l’on pourrait nommer la prémisse du film était bonne, la préparation des joueurs était solide et intéressante, nous plongeant dans l’univers du jeu virtuel en grandeur nature, avec un certain nombre de points préparatoires en vue de passer aux choses sérieuses. Mais hélas, cette satisfaction fut de courte durée, le réalisateur laissant glisser entre ses doigts les bonnes intentions qui nous avaient, un temps, laisser croire qu’on allait rester pleinement immergé dans cette histoire. 

Le paysage est très limité et le script est inexistant, les « missions » n’en ont que le nom et cela devient un simple concept de marcher-tuer, n’importe quel jeu vidéo contemporain ne proposerait plus ce genre de bêtises basiques, les joueurs doivent avoir un argument plausible. Dans « The Call Up » cest réduit au simple fait de descendre les étages afin de sortir vivant et d’empocher une énorme somme d’argent. 

Dans ce film, le réalisateur-scénariste met l’accent sur le développement des personnages, et malheureusement, il y place tous les stéréotypes, la jeune fille timide et peureuse, le psychopathe, le geek qui vit dans le sous-sol de la maison de sa mère en n’ayant que du Coca-Cola et des chips comme base alimentaire, etc. Ce qui n’était pas un bon point de départ. 

La progression des protagonistes dans le bâtiment est pénible visuellement, nous nous perdons dans un dédale de couloirs, passant de la pièce A à la pièce B, puis à la pièce C, mais jamais de pièce D. Le film entier est tourné dans trois pièces enchaînées avec un ou deux couloirs avec des caisses disposées ici ou là. On peut même se rendre compte que certaines pièces ont été filmées sans changer d’angle de prise de vue… De ce point de vue on pourra y voir une similitude avec la série de films « Cube« , notamment les deux premiers opus de cette franchise.

Du côté du casting, c’est la grosse galère. En dehors de Morfydd Clark, les autres peinent à produire des personnages attractifs. De son côté, Chris Obi, qui interprète le Sergent Instructeur, nous livre une prestation catastrophique, et encore le doublage français améliore les choses, car en VO, au secours. Pire encore, et j’ose à peine aborder le sujet, mais la bande originale du film est lamentable. Produire une musique de film avec un orgue des années 1980 n’était vraiment pas une bonne idée. Comme je ne veux pas détruire le film du début à la fin de cette critique, je vais m’abstenir de parler des effets spéciaux…

En conclusion, « The Call Up » est un film qui va venir grossir la liste des longs-métrages de science-fiction qu’on va oublier aussitôt les avoir vus, et même en regrettant de les avoir regardé. L’histoire n’a pas réellement de finalité. Durant toute la durée du film, on attend une accroche qui finit par ne jamais venir. L’intrigue est futile. Le casting est défectueux. Les effets spéciaux sont épouvantables. Les clichés sont littéralement passés en revue. Bref, un film qu’on ne peut raisonnablement pas conseiller à qui que ce soit sans risque de se fâcher pour de longues années !

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 533 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :