Action, Biopic, Drame, Guerre, Historique

FREE STATE OF JONES (2016) ★★★★☆


Free State of Jones (2016)

 

Synopsis : En pleine guerre de Sécession, Newton Knight, courageux fermier du Mississippi, prend la tête d’un groupe de modestes paysans blancs et d’esclaves en fuite pour se battre contre les États confédérés. Formant un régiment de rebelles indomptables, Knight et ses hommes ont l’avantage stratégique de connaître le terrain, même si leurs ennemis sont bien plus nombreux et beaucoup mieux armés… Résolument engagé contre l’injustice et l’exploitation humaine, l’intrépide fermier fonde le premier État d’hommes libres où Noirs et Blancs sont à égalité.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Gary Ross
Scénaristes : Gary Ross
Acteurs : Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw, Mahershala Ali, Keri Russell
Musique : Nicholas Britell
Genre : Action, Biopic, Drame, Guerre, Historique
Durée : 2h20
Date de sortie : 24 juin 2016 (États-Unis), 14 septembre 2016 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : IM Global, Larger Than Life Productions, Route One Films, Vendian Entertainment, Bluegrass Films, Huayi Brothers Pictures
Distribué par : STX Entertainment
Titre original : Free State of Jones
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Free State of Jones » est un film de guerre américain datant de 2016, écrit et réalisé par Gary Ross, à qui l’on doit également « The Hunger Games » (2012). Les acteurs principaux sont Matthew McConaughey, qu’on a pu voir dans « Magic Mike » (2012)Gugu Mbatha-Raw, qu’on a pu voir dans « Jupiter Ascending » (2015)Mahershala Ali, qu’on a pu voir dans « The Place Beyond the Pines » (2012) et Keri Russell, qu’on a pu voir dans « Mesures Exceptionnelles » (2008). Le film est inspiré de la vie de Newton Knight et sa rébellion armée contre la Confédération dans le comté de Jones, au Mississippi, pendant la guerre civile américaine.

Le 5 novembre 2014, un article sur le site Deadline.com a annoncé que Matthew McConaughey incarnerait le personnage de Newton Knight, un chef de file d’une rébellion durant la guerre civile américaine, avec Gary Ross comme réalisateur. STX Entertainment a participé au financement du film à hauteur de 20 millions de dollars d’un budget global de 65 millions de dollars. IM Global a cofinancé le projet, tandis que STX gérera la diffusion du film.

Jon Kilik, Scott Stuber et Gary Ross ont produit le film. Le 6 janvier, 2015, Gugu Mbatha-Raw a été enrôlée pour jouer le rôle de Rachel, ancienne esclave, qui deviendra ensuite la femme de Newton Knight. Keri Russell et Mahershala Ali ont rejoint le casting de ce biopic dramatique le 12 février 2015. Keri Russell, interprétant la première épouse de Newton Knight, Serena Knight, tandis que Mahershala Ali assurera le rôle de Moses Washington, un esclave en fuite qui se joint à la rébellion de Newton Knight.

Au début du mois de février 2015, le site internet Project Casting indiquait que la production a été prévue pour courir du 23 février au 21 mai à la Nouvelle-Orléans ainsi qu’à Lafayette, en Louisiane. Le tournage principal a bel et bien commencé le 23 février, et devait se terminer le 28 mai. Le 9 mars 2015, Adam Fogelson, président de STX Entertainment a annoncé que le tournage était en cours dans et autour de la Nouvelle-Orléans, avec la sortie d’une première photo. En mai 2015, les prises de vue se sont déroulées dans la ville de Clinton, à la East Feliciana Parish. Le 25 mai 2015, le tournage s’est effectué à Chicot State Park proche de Ville Platte, en Louisiane.

« Free State of Jones » est paru en salles, aux États-Unis et au Canada, le 24 juin 2016, aux côtés de « Independence Day: Resurgence » et « Instinct de Survie ». Le film a rapporté 2,7 millions de dollars lors de son premier jour d’exploitation et 7,6 millions lors de son premier week-end, terminant 6ème au box-office derrière « Le Monde de Dory » (73 millions de dollars), « Independence Day: Resurgence » (41 millions de dollars), « Agents presque Secrets » (18,2 millions de dollars), « Instinct de Survie » (16,8 millions de dollars) et « Conjuring 2 : Le Cas Enfield » (7,7 millions de dollars).

Le point de « Free State of Jones » réside évidemment dans le fait qu’il s’agit d’une histoire vraie et forte, faisant référence à un chapitre négligé et fascinant de l’histoire américaine. Les Américains eux-mêmes ont tendance à oublier ce que leurs prédécesseurs ont fait subir aux occupants de ces terres lointaines, ainsi que le passé esclavagiste violent qui refait régulièrement surface dans les faits divers en provenance d’outre-atlantique… Ce type de film peut permettre à un certain nombre de personnes de leur permettre une meilleure compréhension de cette guerre et de ce qui en a découlé.

Le scénario est bien écrit et offre deux points de vue, le premier et principal est celui des événements durant la guerre de Sécession, à la fin du 19ème siècle, le second vise à montrer que malgré l’abolition de l’esclavagisme proclamé en 1865, les descendants de Newton Knight, au milieu du 20ème siècle, subissent la ségrégation raciale, malgré le fait qu’ils soient « blancs » pour la simple raison que leur ascendant avait eu des enfants issus d’une union avec une femme noire, Rachel Knight, et qu’ils ont donc du sang « nègre » dans les veines, ce qui est, bien entendu, particulièrement choquant. En effet, le récit est entrecoupé par le jugement de l’arrière, arrière, arrière-petit-fils de Newton, qui fut arrêté en vertu des lois concernant le métissage, quelque 85 années après la guerre.

L’ensemble du casting est éclipsé par la performance de Matthew McConaughey qui nous offre une vision de Newton Knight, comme étant une personne calme, intègre, réfléchie et déterminée mais dégoutté par la stupidité de la guerre à laquelle il a participé et dont il désertera l’armée sudiste au risque d’être exécuté. Les traits du visage tirés, amaigri pour les besoins du film, l’acteur offre une belle prestation. 

La photographie est très belle, offrant différents panoramas de la Louisiane et du Mississippi. De nombreuses scènes ayant d’ailleurs été tournées dans les marais. Les reconstituions de bataille, au début du film, donnent une vision assez réaliste de ce type de combat sur les champs de bataille de l’époque, avec des effets de balles qui sifflent et des explosions de tirs d’artillerie qui peuvent nous faire penser à la séquence d’ouverture du film « Il faut sauver le soldat Ryan » (1998) de Steven Spielberg.

En conclusion, « Free State of Jones » est un très bon biopic nous ramenant à la guerre de sécession, bien que cette dernière, présente en toile de fond, n’est présentée qu’au début du film. Le scénario est bien écrit, offrant un point de vue sur deux époques distinctes. Le casting est homogène, mais c’est essentiellement la proposition de Matthew McConaughey qui se détache du lot. La photographie est très réussie avec énormément de scènes tournées en décors naturels. Les scènes de combat sont très réalistes et peuvent même apparaître comme violentes. Un film intéressant, car permettant de faire face à la bêtise du racisme et de la ségrégation raciale. 

 

Bande-annonce :

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “FREE STATE OF JONES (2016) ★★★★☆

  1. Au programme de ma prochaine sortie cinéma. 🙂

    Aimé par 1 personne

    Publié par Marcorèle | 16/09/2016, 12 12 31 09319

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 203 297 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :