Horreur, Thriller

CURVE (2015) ★★★★☆


Curve (2015)

 

Synopsis : Parti pour un long voyage afin de rejoindre son fiancé, une jeune femme prend en stop un homme qui va la terroriser. Finalement piégée dans sa voiture accidentée, elle doit faire face à son bourreau.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur :  Iain Softley
Scénaristes : Kimberly Lofstrom Johnson, Lee Patteson
Acteurs : Julianne Hough, Teddy Sears
Musique : Ed Shearmur
Genre : Horreur, Thriller
Durée : 1 heure et 21 minutes
Date de sortie : 19 janvier 2016 (États-Unis)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Blumhouse Productions, Ombra Films, LBI Entertainment
Distribué par : Universal Pictures Home Entertainment
Titre original : Curve
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Curve » est un thriller d’horreur américain datant de 2015, réalisé par Iain Softley, à qui l’on doit également « La Porte des Secrets » (2005). Les deux acteurs principaux sont Julianne Hough, qu’on a pu voir dans « Safe Haven » (2013) et Teddy Sears, qu’on a pu voir dans « A Single Man » (2009).

En octobre 2013, il a été annoncé que Ombra Films, Blumhouse Productions et LBI Divertissement allaient faire équipe pour produire le film « Curve« , avec Iain Softley à la réalisation, sur un scénario de Kimberly Johnson, qui a été ré-écrit par la suite par Lee Paterson. Peu de temps après, on apprenait que Julianne Hough avait été engagée dans le film, pour interpréter une jeune sur le point de se marier qui se retrouve prise au piège dans sa voiture suite à un accident sur une route déserte. Par la suite, il a également été annoncé que Teddy Sears avait ajouté au casting du film, pour incarner un charmant jeune homme, mais véritable prédateur.

Le tournage principal de « Curve » a débuté le 21 octobre 2013, dans la région de Southport, en Caroline du Nord. Keira Knightley s’est vu offrir le rôle de Katie, mais s’est désistée, préférant jouer dans « New-York Melody » (2013).

Que voilà un film intéressant. L’histoire est à la fois basique et originale. Basique parce qu’on se trouve face à une trame où une jeune femme, apparemment sans défense, se retrouve face à un psychopathe dont les États-Unis semblent regorger. Originale dans le sens où l’action se déroule dans une voiture, le principal protagoniste de cette histoire étant coincé, par la cheville, dans le véhicule, après que celui-ci est fait une embardée dans le décor, et se retrouve au fin fond d’un fossé, à plusieurs dizaines de mètres en contre-bas de la route principale, où peu de véhicules circulent. 

L’intrigue repose essentiellement sur le fait de savoir si la « belette » va s’en sortir, au sens propre, comme au sens figuré. Sortir, d’une part, du véhicule, au point d’envisager de s’amputer la jambe à l’instar de James Franco dans le rôle d’Aron Ralston dans « 127 heures » (2010) et s’en sortir vivante,d’autre part,car l’aliéné de service rôde dans le secteur, tel le vautour attendant la fin de l’agonie de sa proie. 

Non, non, non, je vous le dis, l’intrigue est bien là, et on stresse en même temps que le personnage de Mallory Rutledge, qui après avoir mangé du rat et bu sa propre « pisse », voit le niveau de l’eau monter à vitesse grand V en raison de la pluie diluvienne qui vient alimenter le cours d’eau à côté duquel son véhicule, sur le toit, se trouve. On se ronge les ongles, on change de position dans notre fauteuil, on est dans le film. 

Julianne Hough est impeccable dans son personnage, qui de manière basique passe par différentes sortes d’émotions, au fur et à mesure de l’évolution de la trame. De son côté, Teddy Sears offre une plastique avenante au personnage de déséquilibré de service, à l’image de ce que proposait Dan Stevens dans le personnage de David dans « The Guest » (2014). D’un côté, je trouve cela amusant, car d’habitude, ce sont les hommes qui se font rouler dans la farine dès lors qu’une « nénette » tortille du cul. Mais apparemment les jeunes femmes se font tout autant avoir dès lors qu’un beau gosse déballe la tablette de chocolat avec les pectoraux saillants. On est bien peu de chose aux yeux de tous ces scénaristes …

« Curve » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 3 novembre 2015 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Curve » est un très bon thriller d’horreur, disposant d’un scénario très bien écrit et d’une mise en scène particulièrement efficace. L’histoire est basique, mais la situation dans laquelle se trouve le principal protagoniste est originale. L’intrigue est quasiment permanente et le jeu d’acteur est très honorable. La durée très courte de ce film n’est aucunement gênante, au contraire, on peut se détendre dès lors qu’arrive le générique. Un petit film bien sympathique qui se laisse agréablement regarder. 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 963 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :