Comédie, Drame, Romance

ASHBY (2015) ★★☆☆☆


Ashby (2015)

 

Synopsis : Ed Wallis, un lycéen solitaire et intello, se lie d’amitié avec son nouveau voisin, Ashby, un assassin de la CIA à la retraite qui n’a plus que quelques mois à vivre…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Tony McNamara
Scénaristes : Tony McNamara
Acteurs : Mickey Rourke, Nat Wolff, Kevin Dunn, Zachary Knighton, Michael Lerner, Emma Roberts, Sarah Silverman
Musique : Alec Puro
Genre : Comédie, Drame, Romance
Durée : 1 heure et 40 minutes
Date de sortie : 25 septembre 2015 (États-Unis)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Langley Park Productions
Distribué par : Paramount Pictures, The Film Arcade
Titre original : Ashby
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « Ashby » est une comédie dramatique américaine datant de 2015, écrite et réalisée par Tony McNamara, à qui l’on doit l’écriture de nombreux épisodes de séries télévisées. Les acteurs principaux sont Mickey Rourke, qu’on a pu voir dans « The Expendables » (2010), Nat Wolff, qu’on devrait retrouver au casting de « Death Note » (2017), Kevin Dunn, qu’on a pu voir dans « Warrior » (2011) et Sarah Silverman, connue originellement pour une comédienne de « stand-up », qui s’est occasionnellement produite dans l’émission « Saturday Night Live« .

En juin 2014, la sélection des acteurs principaux étant bouclée, un casting a été organisé pour les extras. Le 27 juin 2014, comme la production a démarré la dernière phase de développement du film, plus d’acteurs ont rejoint le film, comprenant Michael Lerner, Kevin Dunn et Zachary Knighton.

Bien que l’histoire présentée par « Ashby » se situe en Virginie, le tournage principal du film a commencé le 22 juin 2014 à Charlotte, en Caroline du Nord et a duré pendant cinq semaines. Le 23 juin 2014, plusieurs scènes ont été effectuées à Matthews, en Caroline du Nord. Près de 500 figurants résonnèrent dans le stade de football au lycée South Mecklenburg pour filmer des scènes de football américain. 

Autant dire les choses comme on les pense, le scénario de « Ashby » est clairement bordélique. C’est facile à dire, c’est plus compliqué de l’expliquer. En fait, on ne sait pas vraiment dans quelle direction veut nous emmener, Tony McNamara, le réalisateur-scénariste de ce film. Pour faire une belle phrase, j’aurai écrit, qu’on ne sait pas vraiment sur quel pied danser, ce qui revient toujours au même, un sentiment de bordel. Pour développer un petit peu, je dirais qu’on se retrouve dans un mélange de genre. Une comédie, où un voisin, ex-assassin de la CIA devient le mentor d’un jeune étudiant chétif et pas très courageux, une romance d’adolescents, un drame où le désir de repentance passe par le crime, un drame par rapport à la perte d’un être cher, un drame par rapport à la maladie. Ça part donc dans tous les sens et au final rien n’apparaît comme convainquant, et rien n’est fondamentalement drôle.  

De là à dire qu’on s’est fait chier en regardant ce film, il y a un pas que je ne franchirais pas. La quête du personnage Ashby, interprété par un Mickey Rourke relativement attendrissant et parfois drôle, est clairement mystérieuse pour, en fin de compte, se charger de mysticisme, pour ne pas dire de religieux. D’un autre côté, les tentatives d’Ed Wallis, personnage interprété par Nat Wolff, pour intégrer l’équipe de football du lycée et ainsi se faire accepter par ses camarades sont divertissantes et apparaissent par moment pleines d’entrain. Mais la vision du monde à travers le regard d’Ashby et d’Ed apparaît clairement comme biaisé, faute à une mise en scène apparemment mal équilibrée. 

Malheureusement, « Ashby » peut littéralement être considéré comme un flop. Le film a été diffusé en VOD, ainsi que proposé, aux États-Unis, uniquement dans 15 salles de cinéma. Le métrage fait des débuts catastrophiques avec un premier week-end totalisant une pauvre recette de 4.631 dollars, avec une moyenne par salle de 309 dollars.

En conclusion, « Ashby » peut être considéré comme un film passable, dont on ne sait pas vraiment comment le distinguer. Il n’est pas vraiment une comédie, absolument pas un film d’action, et l’aspect dramatique est relativement embrouillé, pour ne pas dire alambiqué. L’intrigue est modeste d’intérêt. Le casting repose essentiellement sur la présence de Mickey Rourke, qui, il faut l’avouer, offre une prestation séduisante, pleine d’émotion. Reste un film trop apathique pour qu’on puisse le conseiller. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 175 589 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :