Drame, Thriller

DÉRAPAGE (2005) ★★★★☆


Dérapage (2005)

 

Synopsis :  Parce qu’un matin, Charles Schine a raté son train pour aller travailler, il a fait une rencontre qui a bouleversé sa vie. Au premier regard, Lucinda Harris et lui ont su que leur histoire ne serait pas comme les autres. Ils ignoraient à quel point…

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis
Réalisateur : Mikael Håfström
Scénaristes : Stuart Beattie
Acteurs : Clive Owen, Jennifer Aniston, Vincent Cassel, Giancarlo Esposito, Xzibit, David Morrissey, RZA
Musique : Ed Shearmur
Genre : Drame, Thriller
Durée : 1 heure et 48 minutes
Date de sortie : 11 novembre 2005 (États-Unis)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Di Bonaventura Pictures, Miramax, Patalex V Productions Limited
Distribué par : Buena Vista International & Miramax
Titre original : Derailed
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Derailed » , ou « Dérapage » est un thriller dramatique américain datant de 2005, réalisé par Mikael Håfström, à qui l’on doit également « Le Rite » (2011). Les acteurs principaux sont Clive Owen, qu’on a pu voir dans « Killer Elite » (2011), Jennifer Aniston, qu’on a pu voir dans « Comment Tuer son Boss ? » (2011), Vincent Cassel, qu’on a pu voir dans « Jason Bourne » (2016) et Giancarlo Esposito, qu’on a pu voir dans « Money Monster » (2016). À noter la présence de personnalité du Hip-hop, Xzibit et RZA. Ce fut le premier film réalisé par The Weinstein Compagny aux États-Unis. 

L’histoire proposée par « Dérapage » nous amène à côtoyer Charles Schine (Clive Owen) qui tombe amoureux d’une femme, Lucinda Harris (Jennifer Aniston) qui lui vient en aide alors qu’il rencontre un souci dans le train qu’il prend pour se rendre à son travail. Très vite le couple tisse des liens, et lorsqu’ils décident de consommer une relation dans une chambre d’hôtel, ils se font agresser par Philippe LaRoche (Vincent Cassel). Charles est roué de coups, et Lucinda est violée. Philippe LaRoche reprend rapidement contact avec Charles pour le faire « chanter » et lui réclamer de l’argent. La situation professionnelle, sentimentale et familiale de Charles s’effondre jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il s’est fait duper …

Le scénario est particulièrement bien écrit, l’intrigue est palpitante et on ne voit pas les choses arriver. La situation des différents protagonistes est admirablement bien cachée, et les différents turn-over sont bluffants. On se laisse agréablement surprendre. La mise en scène est fluide et permet de créer un sentiment de tension, d’insécurité. Cette même fluidité nous emmène précisément dans la direction souhaitée pour qu’on se laisse berner par le scénario qui vient nous souffler lorsque l’on découvre la vérité. 

Cette mise en scène est admirablement appuyée par l’ensemble du casting, qui permet à chaque personnage de cacher son jeu. Clive Owen est criant de vérité, dans un rôle de père de famille, dont la vie est rythmée par les problèmes de santé de sa fille, et l’éloignement progressif de l’amour de sa femme. Jennifer Aniston nous propose un personnage de femme séduisante, intelligente, qui s’abandonne à un homme rencontré par hasard, et qui, dans une certaine mesure, pouvait pimenter sa vie routinière. Vincent Cassel se voit confier le rôle du méchant. Il se veut cruel et sadique, tout en étant habile et déterminé. Giancarlo Esposito dispose d’un rôle secondaire, mais son personnage permet de détourner notre attention, en nous forçant à aborder l’intrigue comme un piège qui se refermerait sur le principal protagoniste. 

Disposant d’un budget de 22 millions de dollars, « Dérapage » s’est essentiellement tourné là où l’histoire se déroule, c’est-à-dire à Chicago, dans l’Illinois. Lors de sa première semaine d’exploitation, le film a rapporté un peu plus de 12 millions de dollars. Finalement, le film a rapporté un peu plus de 36 millions de dollars en Amérique du Nord et un peu plus de 21 millions de dollars dans les autres pays pour une recette mondiale de près de 57,5 millions de dollars. 

« Dérapage » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 8 septembre 2006 chez The Walt Disney Company France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Dérapage » est un très bon thriller, dont l’histoire, qui certes n’est pas pleinement originale, a la particularité d’être parfaitement passionnante. L’intrigue est constante, et les retournements de situation sont véritablement inattendus. La mise en scène est bien orchestrée et superbement servie par un casting d’un très bon niveau. Clive Owen est criant de vérité dans son personnage de Monsieur Tout-le-monde et Vincent Cassel est parfait en méchant de service. La photographie est plaisante et l’atmosphère du film est crispée. Un film découvert sur le tard, mais fort plaisant. À voir !

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 189 511 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :