Action, Aventure, Science fiction, Super-Héros

X-MEN ORIGINS: WOLVERINE (2009) ★★★★☆


X-Men Origins: Wolverine (2009)

 

Synopsis : Après avoir intégré le programme militaire « Weapon X » qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n’a de cesse de retrouver ceux qui ont tué son père et la femme qu’il a aimée.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Gavin Hood
Scénaristes : David Benioff, Skip Woods
Acteurs : Hugh Jackman, Liev Schreiber, Danny Huston, Dominic Monaghan, Ryan Reynolds, Will.i.am, Lynn Collins, Dominic Monaghan, Taylor Kitsch, Daniel Henney, Scott Adkins, Kevin Durand
Musique : Harry Gregson-Williams
Genre : Action, Aventure, Science-fiction, Super-héros
Durée : 1 heure et 47 minutes
Date de sortie : 29 avril 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Marvel Entertainment, The Donners’ Company, Seed Productions
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : X-Men Origins: Wolverine
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « X-Men Origins: Wolverine » est un film américain de super-héros, basé sur le personnage fictif de Wolverine des Marvel Comics, datant de 2009 et réalisé par Gavin Hood, à qui l’on doit également « La Stratégie Ender » (2013). Le film est produit par Hugh Jackman qui incarne également le rôle principal. Hugh Jackman, qu’on a pu voir dans « Le Prestige » (2006). Les autres acteurs principaux sont Liev Schreiber, qu’on a pu voir dans « La 5ème Vague » (2016), Danny Huston, qu’on a pu voir dans « Hors de Contrôle » (2010), Dominic Monaghan, qu’on avait découvert dans la série « Lost » (2004-2010) et Ryan Reynolds, qu’on a pu voir dans « Criminal » (2016). « X-Men Origins: Wolverine » est le quatrième opus et le premier spin-off de la série de films X-Men.

Le film est un prequel / spin-off mettant l’accent sur le passé violent de mutant du personnage et sa relation avec son demi-frère Victor . Le film dévoile quelques détails de l’enfance de James Howlett (Troye Sivan) avant même qu’il n’adopte le nom de Wolverine, sa rencontre avec le major William Stryker, son temps passé au sein de l’unité X, et le comment et pourquoi du squelette de Wolverine constitué de l’adamantium métallique, matière indestructible mise au point pendant le programme « Weapon X ».

Le film a été principalement tourné en Australie et en Nouvelle-Zélande, bien que l’histoire est censée se dérouler essentiellement au Canada. Le tournage a eu lieu de janvier à mai 2008. La production, ainsi que la post-production ont été troublées, en raison de retards dus à la météo et d’autres engagements de Hugh Jackman, mais également des problèmes avec le scénario qui était encore incomplet et en cours d’écriture à Los Angeles alors que le tournage principal avait débuté en Australie, puis des conflits survenus entre le réalisateur, Gavin Hood et les dirigeants de la société Fox, et un workprint qui a fuité sur Internet un mois avant la sortie du film.

« X-Men Origins: Wolverine » est sorti dans le monde entier le 1er mai 2009. Le film a été un succès financier, se plaçant dès les premiers jours d’exploitation au sommet du box-office pour rapporter 179 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et plus de 373 millions de dollars dans le monde entier. Le film a reçu des critiques généralement négatives, considérant le film sans inspiration, critiquant son scénario et des effets spéciaux réalisés, bien que louant la performance de Hugh Jackman. Ce dernier n’étant lui-même pas satisfait du film. 

Et il est vrai qu’après avoir revu le film « X-Men Origins: Wolverine » afin de produire cette critique, on peut avouer que malgré que Hugh Jackman donne tout ce qu’il peut pour développer son personnage, il n’arrive pas à aider le film à surmonter un script qui comporte trop de clichés et une trame narrative qu’on va aborder comme familière.

La première partie du film est intéressante, on découvre James « Logan » Howlett qui découvre qu’il est un mutant en même temps qu’il apprend que son père n’était pas celui qu’il croyait, sans pour autant apporter les quelques précisions qui auraient été nécessaires à une pleine compréhension.

L’enchaînement de séquences, où l’on peut le voir en compagnie de son demi-frère, s’impliquer dans les différentes guerres planétaires sont intéressantes et apportent au personnage sa dimension d’immortel. Cependant dans le film, Logan se bat durant la Guerre de Sécession, puis lors de la Première Guerre mondiale, ainsi que lors de la Seconde Guerre Mondiale et lors de la guerre du Vietnam. Dans la bande dessinée, on ne le voit que participer à la Première et Seconde Guerre mondiale, et pour cette dernière, il fera même équipe avec Captain America. 

On le retrouve ensuite enrôlé dans l’unité X sans vraiment que cela ne soit très bien détaillé et que le personnage se retrouve immédiatement en conflit avec les buts et les méthodes des missions qui leur sont attribués. On n’évite malheureusement pas le cliché du décès de sa compagne, alors que Logan n’aspirait qu’à avoir une vie tranquille, pour basculer dans la sempiternelle motivation : la vengeance. 

Bref, il est juste de considérer que le script n’est pas parfait. L’intrigue repose donc sur le duel attendu entre Logan et son demi-frère. Duel qui ne viendra finalement jamais, puisqu’entre-temps le principal protagoniste va prendre conscience qu’il est au cœur d’une machination visant à produire un soldat parfait, composé d’une concentration de pouvoirs de différents mutants. 

C’est donc du côté du casting que le film prend de l’ampleur. L’association entre Hugh Jackman et Liev Schreiber fonctionne très bien. Le second disposant d’un personnage légèrement plus animé par son sens primitif, soit celui de l’animal qui sommeille en lui. Ces deux protagonistes bénéficient de plusieurs affrontements spectaculaires ponctués d’effets spéciaux bien loin d’être aussi indigestes qu’annoncé par certaines critiques. Ils finissent par unir leurs forces pour un combat contre un ennemi redoutable au sommet d’un réacteur nucléaire. On peut noter la présence de Ryan Reynolds dans le rôle d’un mercenaire faisant preuve d’une mortelle habileté au sabre, qui deviendra plus tard Deadpool. L’acteur était intéressé pour jouer ce personnage dans son propre film depuis 2003. À l’origine, il devait simplement faire une apparition, mais le rôle a évolué dès que le personnage lui fut confié. On peut noter que c’est Scott Adkins qui est utilisé pour ce même personnage dès que le travail se veut plus axé sur des cascades compliqués et dangereuses. 

« X-Men Origins: Wolverine  » se devait d’être le premier film d’une série de préquel « X-Men Origins », la seconde tranche devait se concentrer sur le personnage de Magneto. Cependant, « X-Men Origins: Magneto » est entré dans l’enfer du développement, puis fut annulé par le cinquième film des X-Men. « X-Men : Le Commencement », paru en 2011, est un autre prequel à la série. L’action se déroule en 1962 et met en scène un professeur X et un Magneto jeune ainsi que la fondation des X-Men. En 2013, un second film dédié au personnage de Wolverine est paru, intitulé « Wolverine : Le Combat de l’Immortel » , dont l’action se déroule sept ans après les événements de « X-Men : L‘Affrontement Final », mais peut surtout se voir comme étant une suite autonome.

Un troisième film dédié au personnage de Wolverine, intitulé ‘Logan’ est prévu pour le 3 mars 2017. Il est prévu que ce soit la dernière fois que Hugh Jackman interprète le personnage. 

« X-Men Origins : Wolverine » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 4 novembre 2009 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « X-Men Origins: Wolverine » est un très bon film d’action à la sauce X-Men, souffrant d’un ensemble de faiblesses scénaristiques qui l’empêche d’être un excellent film. L’intrigue est quelque peu simpliste et évolue avec les découvertes du principal personnage. Les effets spéciaux sont moins horribles que ce qu’on avait pu lire. Les scènes d’actions sont bien orchestrées, partagées entre courses-poursuites et combats à coups de griffes. Le casting offre d’honorables prestations et le duo Hugh Jackman/Liev Schreiber fonctionne bien. Un bon divertissement familial quoi qu’on en dise…

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,624 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :