Biopic, Drame, Policier

INFILTRATOR (2016) ★★★★☆


Infiltrator (2016)

 

Synopsis : L’agent fédéral Bob Mazur a pour mission d’infiltrer le cartel de drogue de Pablo Escobar. Son but : faire tomber 85 barons et une banque internationale. Son plan : s’inventer un passé, une identité, une fiancée. Son risque : le moindre faux pas lui serait fatal.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Brad Furman
Scénariste : Ellen Brown Furman
Acteurs : Bryan Cranston, Diane Kruger, Benjamin Bratt, John Leguizamo, Amy Ryan, Said Taghmaoui
Musique : Chris Hajian
Genre : Biopic, Drame, Policier
Durée : 2 heures et 7 minutes
Date de sortie : 7 septembre 2016 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Good Films
Distribué par : Broad Green Pictures
Titre original : The Infiltrator
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « The Infiltrator » ou « Infiltrator » pour la version française, est un film policier dramatique américain datant de 2016, réalisé par Brad Furman, à qui l’on doit également « Players » (2013). Les acteurs principaux sont Bryan Cranston, qu’on a pu voir dans « Contagion » (2011), Diane Kruger, qu’on a pu voir dans « Sans Identité » (2011), Benjamin Bratt, qu’on a pu voir dans « Infiltré » (2013), John Leguizamo, qu’on a pu voir dans « American Ultra » (2015), Amy Ryan, qu’on a pu voir dans « Le Pont des Espions » (2015) et Saïd Taghmaoui, qu’on a pu voir dans « Trahison » (2008).

L’histoire proposée par « Infiltrator  » est basée sur l’autobiographie de Robert Mazur, même nom que le personnage principal du métrage, un agent spécial des douanes des Etats-Unis, qui, dans les années 1980, a aidé à faire chuter le blanchiment d’argent de l’organisation de Pablo Escobar en s’infiltrant comme un homme d’affaires corrompu. 

Le projet a d’abord été annoncé par « The Hollywood Reporter » , le 8 octobre 2014, avec Brad Furman en tant que réalisateur et Bryan Cranston dans le personnage de Robert Mazur. Miriam Segal produirait le film par l’intermédiaire de sa société Good Films, tandis que Relativity International annonçait s’occuper de vendre le film aux distributeurs étrangers lors de l’American Film Market. Le 13 février 2015, Diane Kruger était enrôlée pour assurer le rôle féminin principal sans que rien ne soit spécifié. Benjamin Bratt rejoignait le casting du film pour interpréter Roberto Alcaino, un pseudo-homme d’affaires qui gère les affaires de Pablo Escobar. Le 10 mars 2015, la distribution du film s’est étoffée avec la venue de John Leguizamo, Amy Ryan, Olympia Dukakis, Elena Anaya et Juliet Aubrey. Broad Green Pictures a acquis les droits américains du film le 21 mai 2015.

Le tournage était originellement prévu pour débuter en mars 2015 à Tampa, en Floride, mais a ensuite déménagé à Londres et à Paris. Selon SSN Insider, le tournage a commencé le 23 février 2015. Le 11 mars 2015, le studio a confirmé que le tournage était en cours à Londres, en publiant une première image du film. Le tournage a ensuite débuté à Tampa le 22 Avril, 2015, sur l’emplacement même du port de Tampa Bay. Quelques scènes ont été tournées à l’aérodrome de Dunsfold au Royaume-Uni qui est régulièrement utilisé pour l’émission télévisée « Top Gear » . « Infiltrator » a bénéficié d’un budget de 28 millions de dollars. 

Il y a une multitude de raison d’apprécier « Infiltrator« . La première de ces raisons, c’est que l’histoire se déroule au milieu des années 1980. L’époque où beaucoup de personnes suivaient avec intérêt les aventures des détectives James Crockett et Ricardo Tubbs à bord de leur Ferrari dans la série télévisée « Deux flics à Miami » . Et il faut avouer que le film arrive bien à recréer l’atmosphère de cette époque, notamment grâce aux décors, véhicules, vêtements, etc.

La deuxième raison, c’est qu’on dispose d’un véritable suspense. Est-ce que Robert Mazur alias Bob Musella va parvenir à ses fins ? Est-ce qu’il va se faire griller ? On peut observer ce qu’est la vie d’une personne en immersion, en mode infiltration dans un milieu hostile. Mais quelque part, n’y a-t-il pas chez ce personnage une volonté de recherche de l’adrénaline que ce type de situation peut engendrer ? Il pourrait prendre sa retraite et passer des jours heureux auprès de sa femme et de ses enfants. 

Il n’y a pas beaucoup de scènes d’action, et la mise en scène peut apparaître comme longuette par moment, mais l’intrigue en a besoin. Il faut comprendre les mécanismes qui permettent de mettre en place les méthodes de blanchissement de l’argent de la drogue. On arrive donc à la troisième raison d’aimer ce film : le casting. En effet, la distribution est vraiment excellente. En premier lieu, on trouve bien entendu Bryan Cranston dans le rôle principal. L’acteur est littéralement adulé depuis son rôle de Walter White dans la série télévisée « Breaking Bad » . Il apporte beaucoup de relief à son personnage, détermination et prise de risque, tout en cherchant à manœuvrer en se préservant et en évitant toute erreur qui s’avérerait fatale. Diane Kruger est très convaincante dans son personnage de novice dans le domaine de l’infiltration, et donne beaucoup de sincérité et d’authenticité à son personnage, dont on peut mesurer la charge émotionnelle. Le toujours sous-estimé John Leguizamo joue le partenaire de Bryan Cranston et propose une très bonne et très crédible interprétation.

En conclusion, « Infiltrator » est un très bon film policier dont l’histoire nous permet de nous immerger, en même temps que le personnage principal, dans les rouages de l’infiltration afin de faire tomber un maximum de responsables d’un cartel de la drogue. L’intrigue est permanente et on s’interroge sur la finalité et l’éventuelle réussite de l’opération. La mise en scène est parfois laborieuse, et même poussive. Le point fort réside dans le casting qui propose une excellente prestation dans son ensemble. La photographie est très réussie, les décors, les costumes offrent pleinement l’ambiance des années 1980. Un film à voir sans hésiter 

 

Bande-annonce :

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 37,438 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :