Drame, Thriller

EDGE OF WINTER (2016) ★★★☆☆


Edge of Winter (2016)

 

Synopsis : Un père et ses deux fils partent en forêt afin de se rapprocher et tisser des liens. Mais suite à l’arrivée d’une violente tempête, un accident se produit et les deux frères se retrouvent face un père imprévisible…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Rob Connolly
Scénaristes : Rob Connolly, Kyle Mann
Acteurs : Joel Kinnaman, Tom Holland, Percy Hynes White, Rachelle Lefevre, Shaun Benson, Shiloh Fernandez, Rossif Sutherland
Musique : Brooke Blair, Will Blair
Genre : Drame, Thriller
Durée : 1 heure et 29 minutes
Date de sortie : 12 aout 2016 (États-Unis)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Independent Edge Films, JoBro Productions & Film Finance
Distribué par : TAJJ Media
Titre original : Edge of Winter
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Edge of Winter » est un thriller dramatique datant de 2016, réalisé par Rob Connolly, dont il s’agit ici du premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Joel Kinnaman, qu’on a pu voir dans « The Darkest Hour » (2011), Tom Holland, qu’on a pu voir dans « Au Cœur de l’Océan » (2015), Rachelle Lefevre, qu’on a pu voir dans « Homefront » (2013), Shaun Benson, qu’on a pu voir dans « ARQ » (2016) et Rossif Sutherland, qu’on a pu voir dans « Hyena Road » (2015).

L’histoire proposée par « Edge of Winter » est simpliste, mais elle se veut émotionnellement forte. Un père de famille, qui ne voit ses enfants que de temps en temps, essaie maladroitement de proposer des activités « cool » à ses deux fils afin que ceux-ci apprécient pleinement les rares moments qu’ils passent ensemble. Une sortie de route dans la neige va les contraindre à se déplacer à pieds et à se réfugier dans une cabane de chasseur au bord d’un lac. Malheureusement, lorsque ce père de famille va prendre connaissance du déménagement de son ex-compagne en Angleterre, et ainsi prendre conscience qu’il ne verra plus ses enfants aussi régulièrement qu’il le souhaiterait, il va tout simplement péter un plomb et son comportement va devenir irrationnel et surtout dangereux. 

Alors il faut bien comprendre qu’il ne s’agit en rien d’un film d’action ou d’un film d’horreur. Nous sommes dans le drame familial, un thriller psychologique, même si la dernière partie du film bascule dans une certaine forme de violence, l’intrigue reste tendue et c’est habilement ficelé et présenté. Le script est également très simple, et dispose d’un développement suffisant de la personnalité des principaux protagonistes pour que l’on comprenne très bien leur état d’esprit et les motivations qui les habitent. 

Le tournage s’est entièrement déroulé dans la ville de Sudbury et ses alentours, dans la province de l’Ontario au Canada. Filmé en hiver, la nature est immaculée d’une neige magnifique offrant des plans magnifiques et somptueux. Plusieurs scènes se déroulent dans la forêt enneigée, ainsi qu’en bordure d’un lac gelé. La musique est minimale. C’est du côté du casting que le film prend toute son ampleur. Joel Kinnaman interprète Elliot Baker, un père en proie à des difficultés financières, ne disposant pas d’un emploi stable, un personnage à la limite de la rupture sociale.

L’acteur délivre une excellente prestation, notamment lorsque son personnage bascule dans une folie progressive. Sa relation tortueuse, profonde, troublée et affectueuse avec ses enfants est pleinement émouvante. On se retrouve face à un homme qui n’est pas suffisamment cultivé pour exprimer ses émotions et sombre dans le désespoir d’être dans l’incapacité à remplir son rôle de père. Son anxiété et ses craintes le transforment en tueur psychotique.

Les deux jeunes acteurs qui interprètent ses enfants, Tom Holland (le nouveau Spider-Man) et Percy Hynes White livrent une performance d’une très bonne qualité. Leur relation fraternelle et leur interaction avec leur père est tout à fait crédible et réaliste. Rachelle Lefevre, dispose d’un petit rôle. Elle interprète Karen, la mère des deux garçons. On ne la voit qu’au début du film lorsqu’elle confie ses enfants à leur père. 

En conclusion, « Edge of Winter » est un bon thriller psychologique. L’histoire est forte et se focalise sur les deux relations entre un père et ses deux fils. L’intrigue est haletante surtout dans la deuxième partie du film, lorsque le principal protagoniste bascule dans la folie. Il y a quelques scènes d’action, et une certaine forme de violence, mais l’essentiel est ailleurs. La photographie hivernale de l’Ontario est tout simplement magnifique. Un film qui ouvre une possible réflexion sur différents sujets. À voir, ne serait-ce que pour la performance des principaux acteurs. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 105,715 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :