Horreur, Thriller

2ème SOUS-SOL (2007) ★★☆☆☆


2ème sous-sol (2007)

 

Synopsis : Le soir de Noël. Angela reste tard au bureau pour finaliser un contrat. Elle descend au parking pour prendre sa voiture qui ne démarre plus. Le gardien du parking lui vient en aide et lui propose de venir prendre un petit verre. Après lui avoir ri au nez, elle perd connaissance pour se réveiller ligotée dans la loge du gardien, bien décidé à la garder pour le réveillon.

Origine du film : États-Unis, Canada
Réalisateur : Franck Khalfoun
Scénaristes : Alexandre Aja, Franck Khalfoun, Grégory Levasseur
Acteurs : Rachel Nichols, Wes Bentley
Musique : Tomandandy
Genre : Horreur, Thriller
Durée : 1 heure 38 minutes
Date de sortie : 5 mars 2008 (France)
Année de production : 2007
Sociétés de production : P2 Productions, Summit Entertainment
Distribué par : Summit Entertainment
Titre original : P2
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « P2 » ou « 2ème Sous-Sol » est un thriller d’horreur datant de 2007, co-écrit et réalisé par Franck Khalfoun, à qui l’on doit également « Maniac » (2012) et dont le prochain film, « Amityville: The Awakening » devrait sortir en salle au début de l’année 2017. A noter également que le script est co-signé par Alexandre Aja (qui n’est autre que le fils du réalisateur français Alexandre Arcady) à qui l’on doit également la réalisation de films d’horreur comme « Mirrors » (2008) ou encore « The Pyramid » (2014). Le trio Franck Khalfoun, Alexandre Aja et Grégory Levasseur avaient déjà travaillé ensemble en 2006 pour « La Colline à des Yeux« . Les acteurs principaux sont Rachel Nichols, qu’on a pu voir aux côtés de Nicolas Cage dans « Tokarev » (2014) ainsi que dans « Pandemic » (2016) et Wes Bentley, qu’on a pu voir dans « Interstellar » (2014). 

Le titre du film, « P2 » vient d’un niveau parking, dans un garage souterrain dans lequel l’histoire se déroule. L’intrigue tourne autour du personnage d’Angela, interprété par Rachel Nichols, une jeune femme qui travaille dans le monde des affaires et qui se retrouve emprisonnée la veille de Noël dans le garage de l’immeuble où se trouvent les bureaux de sa société, dans le centre-ville de Manhattan. Son ravisseur est Thomas, interprété par Wes Bentley, l’agent de sécurité affecté à la surveillance du parking, qui traque secrètement Angela depuis un certain temps par l’intermédiaire de la vidéo surveillance, et qui finalement craque en passant à l’acte, conduisant à un jeu meurtrier du chat et de la souris.

« 2ème Sous-Sol » réunit Alexandre Aja, Gregory Levasseur, et Franck Khalfoun, qui, comme je l’ai souligné précédemment, avaient déjà travaillé ensemble, respectivement en tant que réalisateur, scénariste et producteur, sur le remake « La Colline à des Yeux » (2006). Alexandre Aja explique à propos du film, que « P2 » offre la possibilité d’explorer plus profondément l’approche de la notion de survie du film de terreur.

Le tournage principal de « 2ème Sous-Sol » a commencé le 14 août 2006 et s’est terminé à la fin de cette même année. Le tournage avait exclusivement lieu la nuit, dans un véritable parking d’immeuble à Toronto au Canada. Il y avait quatorze robes blanches faites pour le personnage d’Angela. Chacune était salie à divers stades de la dégradation du personnage par rapport au déroulement de l’histoire. Trois chiens différents ont été utilisés pour représenter le Rottweiler de Thomas.

Doté d’un budget de 3,5 millions de dollars, « 2ème Sous-sol » a rapporté 7,7 millions de dollars de recettes mondiales au box-office, bien qu’il ait été diffusé dans un nombre restreint de salle aux États-Unis. 

L’histoire proposée par « 2ème Sous-Sol » est basique, presque convenue. Le film trouve son originalité de par le lieu où se déroule l’action, se limitant aux parkings en sous-sol d’un immeuble d’affaires. Rapidement, l’éclairage s’amenuise, afin de créer une atmosphère d’angoisse à ce lieu claustrophobique. Le rythme est assez lent, et il faut attendre une bonne demi-heure avant de rentrer de pleins pieds dans l’intrigue. Le script est bien pensé, car on évite la surcharge de gore inutile, bien qu’une des scènes nous plonge directement dans le « slasher« . Mais ce métrage devrait plutôt se voir comme un « survival » en forme de huis clos.

Le développement des personnages reste assez superficiel. D’un côté, on trouve Angela Bridges, une jeune femme qui ne désire qu’une seule chose, rapidement quitter son lieu de travail pour aller retrouver sa famille pour la veillée de Noël. Pour ceux qui raisonnent de manière pragmatique, son comportement sera très certainement illogique, énervant de par son attitude passive et perpétuellement en proie à la panique, ce qui conduit à des décisions incohérentes. Pour d’autres, ce ne sera là que la matérialisation d’une perte de repères due à la situation angoissante et terrifiante qu’elle traverse. On peut s’interroger sur le choix des cinéastes de revêtir le personnage d’une robe légère et très décolletée, mettant en évidence la poitrine de l’actrice et les nombreux cadrages qui laissent clairement profiter de l’anatomie d’Angela Bridges.

De l’autre côté, on trouve Thomas Barclay, un agent de sécurité cynophile qui semble souffrir de la solitude que lui impose son métier, et qui, selon toutes vraisemblances a basculé dans la folie, à moins qu’il ne s’agisse déjà d’un psychopathe en puissance, ce que l’histoire ne précise pas. Son attitude est souvent niaise, ce qui met en évidence que sa logique est fortement perturbée et il bascule dans une violence volcanique dès que son esprit est contrarié. Wes Bentley, qui interprète le rôle, est très crédible et sa prestation est de bonne qualité. 

« 2ème Sous-Sol » a fait l’objet d’une édition en DVD, paru le 24 septembre 2008 chez Aventi Distribution. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « 2ème Sous-Sol » est un bon thriller d’angoisse, même si quelques scènes sont horrifiques. On ne peut pas vraiment dire que le film fait peur. On est plus horrifié par les choix irrationnels du personnage féminin. Le film met un petit peu de temps à se mettre en place, mais une fois les hostilités débutées, le rythme est bon. L’intrigue est conventionnelle et la fin est presque académique. Il n’y a pas de rebondissement, il n’y a pas de surprise et il n’y a aucune innovation en dehors de la particularité du lieu où se déroule l’histoire. Reste un film agréable. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 765 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :