Action, Crime - Policier, Thriller

RAGE (2014) ★★★☆☆


Rage (2014)

 

Synopsis : Paul Maguire, désormais père de famille rangé, est rattrapé par son passé d’ancien criminel lorsque sa fille Caitlin est kidnappée. Il réunit alors ses deux anciens partenaires et doit se replonger dans le souvenir de ses erreurs passées pour tenter de retrouver sa fille et les coupables.

Origine du film : États-Unis, France
Réalisateur : Paco Cabezas
Scénaristes : Jim Agnew, Sean Keller
Acteurs : Nicolas Cage, Rachel Nichols, Peter Stormare, Danny Glover, Max Ryan, Pasha D. Lychnikoff
Musique : Laurent Eyquem
Genre : Action, Policier, Thriller
Durée : 1 heure 38 minutes
Date de sortie : 9 mai 2014
Année de production : 2014
Sociétés de production : Patriot Pictures, Hannibal Classics, Saturn Films
Distribué par : Image Entertainment
Titre original : Tokarev
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Tokarev » que l’on trouve également sous l’appellation de « Rage », est un thriller d’action doublé d’un policier dramatique datant de 2014, réalisé par Paco Cabezas, qui a par ailleurs dirigé « Mr. Right » (2015). Les acteurs principaux sont Nicolas Cage, qu’on a pu voir dans « Le Pacte » (2011), Rachel Nichols, qu’on a pu voir dans « 2ème Sous-Sol » (2007), Peter Stormare, qu’on a pu voir dans « Kill The Gringo » (2012), Danny Glover, qu’on a pu voir dans « Andron » (2015), Max Ryan, qu’on a pu voir dans « Death Race » (2008) et Pasha D. Lychnikoff, qu’on a pu voir « Star Trek » (2009). » 

Pour une raison inconnue, ce qui engendre donc toutes sortes de spéculations et autres théories possibles et imaginables, Nicolas Cage fait partie d’une poignée d’acteurs qui, quoi qu’ils fassent, sera toujours considéré comme de la merde. Une majorité de critiques cinéma, dont on peut raisonnablement et légitimement s’interroger sur l’amour qu’ils portent réellement au cinéma, prennent un malin plaisir à fusiller chaque film de cet acteur. Alors certes, je ne vais pas affirmer que tout ce que fait Nicolas Cage est pur génie, loin de là. Mais on ne peut qu’inviter les gens à se faire un avis par eux même en regardant les films, et cela, de manière générale, en se détachant de tout parti-pris. Ce n’est pas parce qu’il y a un consensus négatif sur une chose que vous n’aurez pas une vision positive de cette même chose. 

« Rage » n’échappe donc pas à ce lynchage en règle. Ce film a majoritairement reçu des commentaires négatifs de la part des critiques. Le consensus général dit que le métrage est déprimant et terne et que tout y est mal fait. Mon Dieu, quelle vision étriquée, quelle perspective exiguë. En substance, le film parle d’un père qui perd sa fille, tué d’une balle dans la tête. Comment le développement d’une histoire ayant pour trame de fond un événement aussi effroyable peut-il être autrement que déprimant ? On ne peut raisonnablement pas envisager d’être confronté à une histoire euphorisante avec des personnages réjouissants. 

L’histoire proposée par « Rage » nous invite donc à suivre Paul Maguire, interprété par Nicolas Cage, dans une quête d’identification du meurtrier de sa fille, kidnappée à leur domicile et retrouvée morte, le corps abandonné dans un ruisseau. Très rapidement, le passé d’ancien criminel de Paul Maguire resurgit et ses soupçons s’orientent vers la mafia russe locale avec qui il a eu maille à partir quelques années auparavant. Une série de règlements de compte sanglants va voir le jour, sans pour autant obtenir l’effet recherché et plus Paul Maguire pète les plombs devant l’inefficacité de ses investigations. Ce qui est logique, puisque la vérité est tout autre, et ne sera finalement révélée qu’à la fin du film. 

Le rythme est assez soutenu et nous sommes assez rapidement plongés dans le cœur de l’intrigue. Le script ne comporte pas de grosses incohérences qui sautent aux yeux. On peut faire la connexion entre les événements actuels et le passé par l’intermédiaire de petits flashbacks qui nous ramène 20 à 25 années dans le passé. L’intrigue est ponctuée de scènes d’action, partagées entres quelques bagages, fusillades et courses-poursuites. Pour la petite histoire, la Mustang que conduit Nicolas Cage dans le film dispose du même schéma de peinture qu’Eleanor, la Mustang GT500 de 1967 qui fait l’objet d’une attention particulière dans un autre film de l’acteur, « 60 Secondes Chronos » (2000). À l’issue de cette course-poursuite, l’inspecteur Peter St. John, interpréter par Danny Glover décide de ne pas arrêter le personnage de Nicolas Cage. La relation qui unit les deux hommes reste assez floue et aurait pu être plus développée. Il en est de même pour le développement du personnage interprété par Peter Stormare.

La distribution de « Rage » est loin d’être immonde. Nicolas Cage tient donc le rôle principal. L’acteur délivre une bonne prestation. Un père rongé par la douleur qui, avec l’aide de ses anciens comparses, pensent qu’il va trouver des réponses plus vite que la police, qui se persuade que seule la manière forte peut résoudre l’équation du moment, qui se convainc que seule la violence peut répondre à la violence. Rachel Nichols dispose d’un rôle secondaire, elle interprète la nouvelle épouse de Paul Maguire. Peter Stormare interprète un chef de clan irlandais évoluant dans un fauteuil roulant. L’acteur excelle toujours dans les rôles de salopard de service. Danny Glover est un policier dont on ne saisit pas pleinement les relations qu’il entretient avec le principal protagoniste. Max Ryan interprète un comparse de Paul Maguire. L’acteur offre beaucoup de charisme à son personnage et Michael McGrady interprète le lourdosse de la bande, la brute de service. Pasha Lychnikoff interprète le chef d’un gang de la mafia russe. L’acteur offre un personnage de méchant à l’allure calme et posé tout en étant particulièrement violent, et rancunier. 

« Rage » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 7 janvier 2015 chez Marco Polo Production. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Rage » bien que n’étant pas un chef-d’œuvre, est loin d’être le navet qu’une majorité de critiques laissaient entendre. C’est un bon film d’action dont la trame est profondément dramatique et nous plonge au cœur d’un des débats récurent qui secoue régulièrement les États-Unis concernant les armes à feu, et la gestion que les adultes en font alors qu’ils ont des enfants qui vivent sous le même toit. L’intrigue est bonne, et les scènes d’action sont bien orchestrées. Le casting est correct. Le script est fluide, même si certains personnages auraient nécessité un meilleur développement. Un film qui reste agréable à suivre…

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 275 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :