Horreur, Thriller

THE NEON DEMON (2016) ★☆☆☆☆


The Neon Demon (2016)

 

Synopsis : Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Origine du film : France, Dannemark, États-Unis
Réalisateur : Nicolas Winding Refn
Scénaristes : Mary Laws, Nicolas Winding Refn, Polly Stenham
Acteurs : Elle Fanning, Karl Glusman, Jena Malone, Bella Heathcote, Abbey Lee, Christina Hendricks, Keanu Reeves
Musique : Cliff Martinez
Genre : Horreur, Thriller
Durée : 1 heure 58 minutes
Date de sortie : 8 juin 2016
Année de production : 2016
Sociétés de production : Gaumont Film Company, Wild Bunch, Space Rocket Nation, Vendian Entertainment, Bold Films
Distribué par : Amazon Studios, Broad Green Pictures, Scanbox Entertainment, The Jokers
Titre original : The Neon Demon
Notre note : ★☆☆☆☆

Notre commentaire : « The Neon Demon » est un thriller psychologique d’horreur américain datant de 2016, co-écrit, co-produit et réalisé par Nicolas Winding Refn, à qui l’on doit également « Drive » (2011). Le rôle principal est tenu par Elle Fanning, qu’on a pu voir dans « Maléfique » (2014). Dans un rôle secondaire, on retrouve également Bella Heathcote, qu’on a pu voir dans « Orgueil et Préjugés et Zombies » (2016) et Keanu Reeves, qu’on a pu voir dans « Le Jour où la Terre s’arrêta » (2008).

Le 3 novembre 2014, la société de production Space Rocket Nation, aux côtés de ses cofinanciers Gaumont Film Company et Wild Bunch, ont annoncé que le prochain film du réalisateur Nicolas Winding Refn serait intitulé « The Neon Demon« , et sera filmé à Los Angeles au début de l’année 2015. En janvier 2015, le magasine « Dazed » a rapporté que le scénario du film avait été inspiré par Elizabeth Báthory. Toujours à propos du scénario, que Nicolas Winding Refn, qui l’a co-écrit avec Mary Laws, a déclaré qu’il avait fait assez de films sur les hommes violents, et qu’il voulait faire un film dont le sujet principal tourne exclusivement autour des femmes.

Le 6 janvier 2015, Elle Fanning a intégré le casting pour y interpréter un jeune modèle découvrant cet univers. Le 29 janvier 2015, Abbey Lee Kershaw a été ajoutée à la distribution pour incarner le personnage de Sarah. Le 5 février 2015, plusieurs autres acteurs ont été ajoutés au casting, y compris Keanu Reeves, Christina Hendricks, Jena Malone et Bella Heathcote. Le 17 mars 2015, c’était Karl Glusman qui rejoignait la distribution du film. Quant à Desmond Harrington, il a intégré le casting le 30 mars 2015.

Doté d’un budget de 7 millions de dollars, le tournage de « The Neon Demon » a débuté le 30 mars 2015 et s’est entièrement réalisé en Californie, principalement à Los Angeles. Le film a été tourné dans l’ordre chronologique et la fin a été créée et improvisée sur place. À ce jour, le film a rapporté 3,3 millions de dollars de recettes au box-office et peut donc être considéré comme un échec commercial. 

En visionnant un à deux films par jour, Laurence et moi-même, sommes forcément confrontés à du bon et du moins bon. Mais pour « The Neon Demon » je crois que nous avons atteint des sommets. Ce film nous a engagés dans une lutte quasiment permanente afin de ne pas en arrêter la diffusion en cours de route. Nous avons comme principe de toujours regarder les films jusqu’à leur fin, ne serait-ce que pour être sûrs de ne pas rater la scène qui saurait nous faire changer d’avis. Pour ce film, ce fut très difficile. Cela dit, nous y sommes parvenus, et nous ne sommes pas morts. Et comme le dit l’adage, « ce qui ne me tue pas, me rend plus fort« …

L’histoire proposée par « The Neon Demon » se propose de nous inviter à suivre Jesse, interprétée par Elle Fanning, une adolescente de 16 ans, qui fait ses premiers pas dans le mannequinat et dont la beauté va attirer l’œil des créateurs et autres photographes de mode et créer de la jalousie auprès de ses « consœurs ». Certaines la désireront, d’autres voudront lui « voler » sa beauté. L’ensemble étant présenté de manière métaphorique à travers une mise en scène totalement dépouillée et très froide avec des personnages répondant aux clichés de l’image que l’on se fait de la mode. 

24 heures après avoir vu le film, l’intrigue de « The Neon Demon » reste très floue pour mon niveau de compréhension, bien que je ne pense pas être un imbécile. On peut cependant voir dans ce film une certaine esthétique visuelle par les effets de lumière et les différents angles de caméra, et offrir un bon point à la bande originale. Mais cela ne permet cependant pas à ce métrage d’élever le niveau de l’intérêt que l’on pourrait lui porter. L’histoire est inintéressante à l’extrême, l’intrigue est au rendez-vous des absents, les prestations des acteurs sont apostrophantes, en se demandant ce qu’un Keanu Reeves est venu faire dans ce délire psychédélique. Inutile de préciser que pour un film estampiller « horreur », il ne fait absolument pas peur, et que je cherche encore le concept de thriller. En outre, la scène de nécrophilie est absolument immonde et parfaitement immorale, tenant du trouble mental. À gerber !

« The Neon Demon » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 26 octobre 2016 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Neon Demon » est un film ennuyant à l’extrême sans aucun intérêt. La photographie a beau être significative, l’histoire est vide de sens, l’intrigue est inexistante. Certains personnage sont stupides. Ce film est, à notre humble avis, tout simplement mauvais et n’a aucun sens. Une énorme perte de temps !

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “THE NEON DEMON (2016) ★☆☆☆☆

  1. C’est le genre de films où ça passe ou ça casse. Pour ma part, j’ai adoré ce film et pas uniquement son esthétique (qui pour moi n’est pas gratuite et prend sens avec le scénario, ses symboliques etc…). C’est sûr qu’il y a un côté flou, qu’il faut chercher le sens mais ça ne m’a pas paru impossible (sur ce point, je le trouve plus accessible que Only god forgives par exemple).

    Aimé par 1 personne

    Publié par tinalakiller | 28/10/2016, 18 06 41 104110

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 199 942 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :