Horreur

AT THE DEVIL’S DOOR (2014) ★★☆☆☆


At the Devil's Door (2014)

 

Synopsis : Leigh, jeune et ambitieuse agente immobilière, est chargée de vendre la maison d’un couple mystérieux. Tandis qu’elle travaille dur afin de dénicher des acheteurs, elle rencontre la fille du couple ayant mis la maison en vente, une jeune femme perturbée… Lorsque Leigh essaie de l’aider, elle se trouve piégée par une force surnaturelle aux intentions bien sombres…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Nicholas McCarthy
Scénariste : Nicholas McCarthy
Acteurs : Catalina Sandino Moreno, Ashley Rickards, Naya Rivera, Michael Massee, Nick Eversman
Musique : Ronen Landa
Genre : Horreur
Durée : 1 heure et 31 minutes
Date de sortie : 8 août 2014 (États-Unis)
Année de production : 2014
Sociétés de production : Varient, Candlewood Entertainment, XYZ Films
Distribué par : IFC Films
Titre original : Home
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « At the Devil’s Door« , initialement intitulé « Home », est un film d’horreur américain datant de 2014, réalisé par Nicholas McCarthy, à qui l’on doit également « The Pact » (2012). Les acteurs principaux sont Catalina Sandino Moreno, qu’on a pu voir dans « A Most Violent Year » (2014), Ashley Rickards, qu’on a pu voir dans « Ultimate Game » (2009) et Naya Rivera, connue pour jouer dans la série télévisée « Glee ».

Le projet concernant ce film, « At The Devil’s Door« , a été annoncé pour la première fois en 2012 sous le titre de « Home », peu de temps après la sortie du premier film de Nicholas McCarthy, paru en 2012, « The Pact« . Le tournage s’est achevé en janvier 2013. Bien que le titre du film fasse référence au diable, personne n’utilise jamais le mot « diable », ou n’y fait même référence tout au long du film.

Dire que « At The Devil’s Door » est complètement à jeter à la poubelle serait certainement exagéré, mais prétendre qu’il s’agit d’un chef-d’oeuvre le serait tout autant. Pris à part, il y a un certain nombre d’éléments appréciables dans ce film. La mise en scène est dirigée avec une certaine compétence, mais elle n’est ni attractive, ni impressionnante. On est loin du métrage tape-à-l’œil. La créature est assez agréable dans le contexte d’un film d’horreur, et ne joue pas vraiment au chat et à la souris. C’est expéditif. L’esprit maléfique est très fort et ne fait pas dans la demi-mesure. De mémoire, il y a au moins deux visuels suffisamment effrayants pour s’en souvenir encore le lendemain. Et on doit avouer qu’un « jump scare » a fonctionné sur nous, parce qu’il est venu de nulle part.

Le problème, c’est qu’aucune de ces petites choses ne s’accrochent vraiment à quelque chose. On a l’impression que le scénariste avait quelque idée qu’il a couché sur le papier, mais pas assez de matière ou d’inspiration pour construire une histoire cohérente tout autour. Ce dont manque principalement ce métrage, c’est de personnage sympathique auquel on puisse s’attacher, disposant d’un dialogue crédible. L’histoire saute d’un personnage à l’autre sans jamais laisser suffisamment de temps pour un développement. La notion de temps est également mal orchestrée. On avance de quelques mois, puis de plusieurs années. En outre, il y a également des flashbacks qui viennent s’intercaler sans que cela ne soit vraiment très intelligible.  

Alors qu’habituellement, nous sommes fans de l’horreur en toile de fond, c’est-à-dire des choses effrayantes qui se passent dans le fond des scènes, ce film ne s’appuie presque qu’exclusivement sur ce principe. Je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où l’on nous propose une action banale au premier plan, tandis que les choses effrayantes se passent dans le flou à l’arrière. Au-delà de ces aspects désagréables, il me semble inutile de m’étendre sur la pauvreté des prestations du casting. Et j’éviterais également de parler de la fin qui se veut relativement retors. 

« At the Devil’s Door » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 25 février 2015 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « At the Devil’s Door » apparaît clairement comme un métrage sans intérêts dont les deux trois bonnes idées ne suffisent pas à développer une curiosité de quelque nature qui soit. L’histoire est brouillonne, l’intrigue est apathique, le casting est transparent. Les jump-scare sont trop familiers pour élever le niveau du film. La photographie est insipide. Un DVD qui pourra éventuellement servir de cale pour un meuble dans le garage ou la cave, et un film qu’on ne peut assurément pas conseiller à qui que ce soit sans risquer d’être catapulté sur la lune en représailles. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 164 838 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :