Drame, Horreur, Thriller

LA MAISON AU BOUT DE LA RUE (2012) ★★★★☆


La maison au bout de la rue (2012)

 

Synopsis : Elissa et sa mère s’installent dans une nouvelle ville et apprennent vite que la maison voisine de la leur a été le théâtre d’un massacre. En effet, une jeune fille y a assassiné ses parents. Quand Elissa devient amie avec le fils qui a survécu au drame, elle comprend que l’histoire est loin d’être terminée.

Origine du film : États-Unis, Canada
Réalisateur : Mark Tonderai
Scénaristes : David Loucka, Jonathan Mostow
Acteurs : Jennifer Lawrence, Max Thieriot, Gil Bellows, Elisabeth Shue, Eva Link, Nolan Gerard Funk, Allie MacDonald
Musique : Theo Green
Genre : Drame, Horreur, Thriller
Durée : 1 heure et 41 minutes
Date de sortie : 21 novembre 2012 (France)
Année de production : 2012
Sociétés de production : FilmNation Entertainment
Distribué par : Relativity Media
Titre original : House at the End of the Street
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « House at the End of the Street » ou « La Maison au Bout de la Rue » pour la version française, est un thriller psychologique américain datant de 2012, réalisé par Mark Tonderai, à qui l’on doit également « Hush » (2008). Les acteurs principaux sont Jennifer Lawrence, qu’on a pu voir dans « X-Men : Le Commencement » (2011), Max Thieriot, qu’on a pu voir dans « Point Break » (2015), Gil Bellows, qu’on a pu voir dans « The Calling » (2014), et Elisabeth Shue, qu’on a pu voir dans « Leaving Las Vegas » (1995).

Le film avait été annoncé en 2003 avec Jonathan Mostow (le co-scénariste) comme réalisateur et Richard Kelly comme scénariste, mais le film a été rangé dans un placard pendant 9 ans jusqu’à ce que la production soit relancée en 2010 avec, cette fois, Mark Tonderai à la réalisation sur un scénario de Jonathan Mostow associé à David Loucka. Ce dernier ayant également signé le scénario de « Dream House » (2011) et de « Rings » (2017). Doté d’un budget d’environ 7 millions de dollars, le tournage principal s’est essentiellement déroulé à Metcalfe ainsi qu’à Carp dans l’Ontario, aux États-Unis. 

« La Maison au Bout de la Rue » devait, à l’origine, sortir en février 2012, mais cela a été retardé pour finalement sortir en septembre 2012. Cette stratégie a été adoptée afin de permettre de ne pas mettre le film en concurrence avec « Hunger Games » dans lequel Jennifer Lawrence joue également. La première s’est déroulée aux États-Unis le 21 septembre 2012, et le film est sorti au Canada à la même date. Le film n’a pas été diffusé en salles en Suède et en Espagne, pour être finalement proposé directement en vidéo ainsi que sur les plate-formes de VOD. Le producteur Aaron Ryder s’était focalisé sur Jennifer Lawrence pour le rôle principal suite à sa performance dans « Winter’s Bone » (2010).

Le film a débuté à la première place du box-office américain lors de son lancement. Dans ce qui a été l’une des courses les plus serrées de l’année pour la première place au box-office, le film a terminé le premier week-end à la deuxième place avec 12,3 millions de dollars de recettes, à peine moins d’un million derrière « End of Watch« . « La maison au bout de la rue » a finalement rapporté un peu plus de 44 millions de dollars dans le monde entier.

L’histoire proposée par « La Maison au Bout de la Rue » est suffisamment originale pour être signalée. Le script est particulièrement bien soigné et balade le spectateur dans une forme d’incertitude sur la véritable nature des différents protagonistes. Bien que qualifié de film d’horreur, il est nécessaire de se détacher de cette appellation. On se trouve plutôt face à un thriller psychologique. Il n’y a pas réellement de scène destinée à faire peur, donc exit les jump scare. Il y a quelques séquences que l’on peut ramener à du gore, mais ce n’est pas le plus important.

L’intrigue se focalise principalement sur Ryan Jacobson (Max Thieriot) et de sa relation avec sa sœur supposée disparue, mais qui vit séquestrée, et en secret, dans une pièce dissimulée du sous-sol de la maison parentale. Ces derniers ont été tués par la jeune fille, quelques années auparavant. Carrie-Ann Jacobson arrive à s’échapper à plusieurs reprises et semble à chaque fois déterminée à découdre avec ses voisins avant que son frère Ryan n’arrive à la rattraper in extremis. Combien de temps pourra-t-il maintenir sa sœur sous contrôle ? Mais l’intrigue propose un turn-over inattendu qui vient tout remettre en question. 

Du côté du casting, les acteurs délivrent tous d’excellentes prestations. Elisabeth Shue nous livre un personnage très protecteur. Une mère de famille qui semble avoir eu un passé agité et qui désire voir sa fille s’épanouir dans la sérénité. Max Thieriot propose un jeune homme qui souffre de l’image qu’a laissé le meurtre de ses parents par sa sœur. Il est mis au banc de la société et vit dans une certaine solitude. Il apparaît comme une victime et finalement, un jeune assez timide et poétique. Jennifer Lawrence offre une très bonne prestation. Elle propose un personnage qui n’a pas froid aux yeux, curieuse et un tantinet coquine. Le script lui permet de disposer d’un personnage qui offre des actions cohérentes et relativement réfléchies et réalistes lorsque les choses s’emballent, ce qui est particulièrement agréable. 

« La Maison au Bout de la Rue » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 20 février 2013 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « La Maison au Bout de la Rue » est un très bon thriller psychologique. L’histoire est très plaisante et relativement originale. L’intrigue est très bonne et le turn-over est réellement inattendu et surprenant. Ce film est largement supérieur à un bon nombre d’autres métrages du genre que nous avons pu voir ces derniers temps. La prestation de Jennifer Lawrence est très juste, réaliste et pragmatique sans jamais basculer dans le personnage stupide ayant des réactions absurdes. La dernière partie du film propose un suspense de premier ordre, bien dosé. Un excellent divertissement qu’on ne peut que conseiller !

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 45,359 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :