Horreur, Mystère, Thriller

AMERICAN HAUNTING (2005) ★★★★☆


American Haunting (2005)

 

Synopsis : En 1817, des bruits étranges et des manifestations surnaturelles envahissent la ferme de la famille Bell. L’Esprit qui hante la demeure agresse Betsy, la fille adorée de la famille : elle semble possédée dès que résonnent les douze coups de minuit. Les Bell tentent de comprendre pourquoi cet Esprit s’attaque à eux, mais ni les séances d’exorcisme, ni la tentative de fuite de Betsy loin de la maudite ferme ne parviennent à mettre fin à ces déferlements de violence. Au contraire, la terreur les envahit lorsque l’Esprit se met à leur parler, prenant des voix différentes. Toujours plus menaçant, il n’épargne plus aucun membre de la famille et va jusqu’à prononcer une sentence de mort à l’égard de l’un d’entre eux…

Origine du film : Royaume-Uni, Canada, Romanie, États-Unis
Réalisateur : Courtney Solomon
Scénariste : Courtney Solomon
Acteurs : Donald Sutherland, Sissy Spacek, James D’Arcy, Rachel Hurd-Wood, Matthew Marsh, Miquel Brown
Musique : Caine Davidson
Genre : Horreur, Mystère, Thriller
Durée : 1 heure et 23 minutes
Date de sortie : 25 avril 2007 (France)
Année de production : 2005
Sociétés de production : After Dark Films, Remstar Productions, MediaPro Studios
Distribué par : Freestyle Releasing
Titre original : An American Haunting
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « An American Haunting » est un film d’horreur datant de 2005, écrit et réalisé par Courtney Solomon, à qui l’on doit également « Getaway » (2013). Les acteurs principaux sont Donald Sutherland, qu’on a pu voir dans « The Calling » (2014), Sissy Spacek, que l’on connaît essentiellement pour son rôle de Carre White dans « Carrie au Bal du Diable » (1976), James DArcy, qu’on a pu voir dans « Survivor » (2015) et Rachel Hurd-Wood, qu’on a pu voir dans « Demain, quand la Guerre a Commencé » (2010).

Le film est basé sur le roman « The Bell Witch: An American Haunting » de Brent Monahan. Les événements du roman sont eux-mêmes basés sur la légende de « Bell Witch« . L’histoire proposée par « American Haunting » nous emmène dans deux époques distinctes. La première période ouvre et ferme le métrage et se passe au 21e siècle, où l’on peut voir une mère récemment divorcée (Susan Almgren) dont la fille (Isabelle Almgren-Doré) traverse une expérience similaire à celle de Betsy Bell, au 19e siècle. La partie centrale, quant à elle, présente les évènements basés sur les faits réels supposés et dont l’action se déroule au 19e siècle, sans précision de lieu et de date précise. 

Le déroulé du récit nous projette rapidement dans l’action à proprement parlé. Il n’y a pas vraiment de montée en puissance progressive. Les attaques de l’esprit sont assez violentes, sans round d’observation. On peut néanmoins retrouver les clichés habituels du genre, avec des bruits de pas, des portes qui s’ouvrent et se ferment toutes seules, mais globalement la victime, Betsy Bell, interprétée par Rachel Hurd-Wood, est vraiment secouée, suspendue dans le vide par les cheveux, et même agressée sexuellement. De plus, l’intrigue nous évite la classique réaction des tiers qui cherchent à minimiser ou à rejeter les faits. Là, l’entourage est clairement témoin de ce qui se passe, et même l’instituteur, Richard Powell, interprété par James DArcy, d’abord réfractaire à l’idée d’une présence paranormale dans la demeure des Bell, est obligé de se rendre à l’évidence en étant, lui aussi témoin, de la situation, qui perdure dans le temps en devenant de plus en plus dure. 

Et c’est dans ce sens que « American Haunting » est intéressant et original. D’une part, la violence des attaques de l’esprit, longtemps associé à l’idée d’une malédiction prononcée par une voisine de la famille Bell, à qui l’on octroie des pouvoirs de sorcellerie, et d’autre part par la rapidité et la franchise de la démonstration des manifestations. Dans ce métrage, on ne tourne pas autour du pot, en présentant les choses petit à petit, en essayant de faire sursauter le spectateur avec les jump scare habituels. Les révélations viendront dans la dernière partie du film. Ces dernières sont moralement choquantes et également originales quant à l’identification de l’esprit lui-même. De mémoire, c’est la première fois que nous avons été confrontés à cette approche, et c’est plaisant.

 

Dans l’ensemble, le casting offre des prestations honorables. À travers leurs approches et leurs propositions, on peut aisément mesurer les us et coutumes, si j’ose dire, qui correspondent à cette époque. Le rapport homme-femme ainsi que le rapport enfant-adulte. Une époque où les enfants se retrouvaient souvent projetés très précocement dans le monde des adultes, avec, parfois, des responsabilités qu’ils n’étaient peut-être en mesure d’assumer et/ou comprendre. Pour notre part, régulièrement dans les films d’horreur, de possession, de présence d’esprit, nous sommes interpellés par la qualité des prestations des enfants. C’est encore une fois le cas avec Rachel Hurd-Wood, qui bien qu’âgée d’une quinzaine d’années au moment du tournage du film, délivre une prestation pleine de réalisme et de naïveté. 

« American Haunting » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 13 mars 2012 chez Aventi Distribution. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « American Haunting » est un très bon film d’horreur, même si celui-ci ne fait pas fondamentalement peur. Le spectateur est rapidement projeté dans l’action et confronté aux événements paranormaux que rencontrent les principaux protagonistes. L’intrigue se focalise sur l’identité de l’esprit et sur ses motivations. Les explications donnent froid dans le dos, et on s’horrifie encore plus lorsque l’on sait que ces pratiques ont encore cours aujourd’hui dans certaines familles. Ce qui est bien évidemment choquant moralement. La photographie permet de bien s’immerger dans l’atmosphère du 19e siècle et la distribution offre des prestations de qualité. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 180 196 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :